50 EX EN PRÉCOMMANDE 🇫🇷

Nouveauté : la croix de Lorraine, en pâte de verre

Pas moins de 7 étapes différentes sont nécessaires pour la création de cette croix.

Choisir un bijou, c'est connaître son histoire, c'est transmettre une passion, celle de l'artisanat et de son créateur.

Notre croix de Lorraine ne passera pas aux oubliettes de votre boîte à bijou, on vous explique pourquoi !

Seulement 50 pièces pour les fêtes de fin d'année

Cette croix, celle de nos ancêtres, artisans verriers à Nancy début 1900.

Nous avons collaboré avec Marie Flambard, pour la confection de ce bijou qui illustre une technique verrière ancetrale.

Parfois irrégulière, exprimant un caractère antique, cette croix sort tout droit d'un moule en plâtre, après deux jours de cuisson.

Voici les modèles disponibles

  • Bracelet croix de Lorraine bleu pâte de verre

    95,00 Choix des options
  • Bracelet croix de Lorraine améthyste pâte de verre

    95,00 Choix des optionsDernières pièces
  • Collier croix de Lorraine bleu pâte de verre

    95,00 Choix des optionsDernières pièces
  • Collier croix de Lorraine améthyste pâte de verre

    95,00 Choix des optionsDernières pièces

LIVRAISON SOUS 1 À 3 JOURS

SATISFAIT OU REMBOURSÉ

CORDON GARANTI À VIE

1) Création du maître modèle

Notre bijou en pâte de verre est préalablement confectionné en terre cuite, reprenant les formes et détails de notre dessin.

2) Création du moule en élastomère

Un moule en élastomère, semblable à du caoutchouc au toucher, est ensuite confectionné en négatif, par-dessus le modèle, et vient épouser tous les détails de la croix de Lorraine.

3) Coulage de la cire

Marie coule ensuite de la cire chaude à l’intérieur du moule en élastomère (d’où le nom du procédé, à la cire perdue).

Une fois la cire refroidie, il en résulte une parfaite reproduction de la sculpture de départ, ce modèle est ensuite perfectionné avec des petits outils de modeleur et de dentiste.

4) Création du moule en plâtre

Puis, vient le tour de la création du moule en plâtre réfractaire. Pour cela, Marie noie la croix de Lorraine en cire dans un bain de plâtre.

Ce dernier constitue alors un moule en négatif de l’objet. L’ensemble est placé dans une étuve, où la cire fond sous l’effet de la chaleur et s’évacue par le trou.

Le moule est enfin prêt à recevoir les cristaux de couleur !

5) Remplissage du moule

Ce moule est ensuite rempli de cristaux concassés, que l’on appelle “groisils”.

6) Cuisson à 850°C

Le moule est placé dans un four à 850°C pendant une durée de 2 jours. À la sortie du moule, il faut alors casser le plâtre afin de découvrir le résultat final, la magie opère !

7) Polissage final

Sur le même principe que le ponçage, Marie travaille du grain le plus gros au grain le plus fin pour obtenir un polissage brillant et transparent.

C’est une finition que nous avons ajoutée car elle a rencontré un vif succès lors du vote de nos clients.

Le polissage s’effectue à la main avec du carbure de silicium et avec un touret en liège avec de la ponce afin d’obtenir la luminosité.

Maximilien, un fervent lorrain, prend les devants !

1 rue de la division Leclerc, 54120 BACCARAT