• FÊTE DES MÈRES - 20% CODE : MAMAN

GUIDE DE LA CRISTALLERIE DE MEISENTHAL ET SON SITE VERRIER

Bienvenue à vous sur la route du cristal. La fabuleuse histoire du site verrier de Meisenthal continue. Célèbre d’un riche passé glorieux, c’est ici, à la cristallerie de Meisenthal, que certains des plus beaux chefs-d’oeuvre du maître artiste de l’Art nouveau, Émile Gallé, ont été créés. C’est ici, que la véritable boule de Noël a vu le jour. Situé à seulement 10 km du musée Lalique, Meisenhtal est aujourd’hui l’une des dernières verreries artisanales de la région. Vous souhaitez vous rendre à Meisenthal et profiter au maximum de votre séjour. Ce guide vous donne toutes les informations dont vous avez besoin. C’est parti, patrons ensemble à la découverte de Meisenthal.

Située à 200km de Nancy, Meisenthal est un petit village rural de Lorraine, entouré d’une forêt majestueuse. 

Bienvenue au coeur des Vosges du nord.

Après votre visite de la cristallerie Lalique (où en provenance de la cristallerie Lehrer), vous voilà à seulement 10 minutes en voiture de Meisenthal.

visiter-meisenthal

Aujourd’hui, Meisenthal vous propose :

  • Le centre international d’Art verrier
  • Son musée du verre et du cristal
  • La grande Halle verrière et ses événements (plus de 3000 m2)
  • Enfin, l’occasion d’acquérir la célèbre boule en verre de Noël, la vraie de vraie inventée il y a plus de 160 ans à Gœtzenbruck, village voisin.
Site-verrier-Meisenthal

LA CRISTALLERIE DE MEISENTHAL ET SON HISTOIRE

À l’origine, le verriers était nomade, et se déplaçait au grès de la proximité de ressource en matière première.

Suite aux ravages de la guerre de trente ans, une partie des verriers du site voisin nommé “Soucht” vienne s’installer à Meisenthal. Nous sommes en 1700.

La raison est simple : une pénurie de bois, alors si important à cette époque pour l’industrie verrière !

ancienne-verrerie-meisenthal

L’histoire de Meisenthal commence en 1704.

C’est alors que le duc Léopold 1er de Lorraine les autorise à créer un tout nouveau site verrier. Mais pourquoi existe-il autant de cristalleries en Lorraine ? 

Voici la réponse.

La Lorraine et plus globalement l’Est de la France offre toutes les matières premières nécessaire au développement de l’industrie du verre.

De passage à Meisenthal, profitez d’un trio d’or d’exception pour découvrir tous les aspects de notre industrie verrière.

meisenthal-visite-saint-louis-lalique

C’est l’une des raisons pour laquelle on dénombre plus de 30 sites verriers en Lorraine (pour les découvrir, rendez-vous sur la route des cristalleries).

Du bois pour alimenter les fours (très gourmand), de la silice et potasse en abondance pour créer le verre (on vous détaille la composition du cristal ici).

Un développement rapide et prospère.

Cette nouvelle activité économique va alors permettre au village de Meisenthal de croître rapidement.

Petit à petit, des habitations sont construites autours du site verrier. Vous le verrez par vous-même, le site verrier de Meisenthal est au coeur du village ! 

De 290 habitants en 1793, la population (appelée les Val-Mésangeois) passe rapidement à plus de 1000 habitants en 1905.

Plus de 600 verriers au service de Meisenthal :

Pendant plus de 160 ans, la cristallerie de Meisenthal produira des dizaines de millions de pièces de verre utilitaire, essentiellement bon marcher.

L’année 1867 marque un grand changement pour Meisenthal, l’arrivée du maître Émile Gallé, qui fera du site verrier de Meisenthal son propre laboratoire.

Il y travaillera jusqu’en 1894.

Meisenthal et la production Gallé :

Meisenthal est considéré comme le berceau du verre Art nouveau, Emile Gallé fera de la cristallerie de Meisenthal un lieu sacré.

L’Art nouveau est une véritable révolution artistique, qui touche tous les domaines (pour comprendre ce qu’est l’Art Nouveau, découvrez cinq incroyable artistes Art nouveau ici).

Indissociable de la Révolution industrielle, l’Art nouveau prône également un accès à l’art pour tous, qui passe par la production en série, et donc le développement de manufacture comme à Meisenthal. 

Pendant vingt-sept ans, de 1867 à 1894, Emile Gallé fait en effet exécuter à Meisenthal la totalité du travail à chaud de sa production verrière ainsi que la décoration des pièces émaillées.

Pour exemple, ce superbe Dragon héraldique a probablement été façonné à Meisenthal.

Cette oeuvre atypique illustre l’imaginaire fantastique d’Émile Gallé. Une pièce unique, sagement conservé dans la même famille depuis sa création. 

Estimé à plus de 200 000€, ceci est une illustration parfaite du prestige et de la qualité de production qui furent la renommée de la cristallerie de Meisenthal. 

Dragon-heraldique-emile-galle-artiste-art-nouveau

La fin d’une belle histoire :

À la fin des années soixante, fortement concurrencés par les verrerie mécanisée, l’unité de production traditionnelle connait de grande difficulté.

Le 31 décembre 1969, le site verrier de Meisenthal ferme ses portes, laissant sur le bas côté plus de 650 ouvriers, une friche industrielle, et le souvenir d’une mémoire ouvrière désormais éteinte.

En l’espace de quelques mois, les ferrailleurs recyclent 8000 moules en métal et désossent l’usine, l’outil de production est inexploitable.

archive-verrerie-meisenthal-histoire

La ligne ferroviaire est même close, les commerces ferment leurs porte et le village s’éteint.

En apparence seulement.

Le Musée du Verre de Meisenthal voit le jour en 1983, animé par des bénévoles le faisant vivre au quotidien

Le Centre International d’Art Verrier [CIAV] prend place dans l’ancien atelier de taille de la Verrerie en 1992 , grâce à une volonté politique locale.

Le but : protéger l’héritage technique d’une territoire tout en réinscrivant ce savoir-faire dans notre époque.

Un site verrier en perpetuelle extension.

En se rendant sur le site verrier de Meisenthal, on y découvre un grand complexe divisé en trois parties. Ces trois espaces ont été construit étape par étape et témoigne de l’évolution de la cristallerie. 

Durant le XIX et le XXe siècle, la cristallerie de Meisenthal connait de grands changements.

  • La maison de direction est construite en 1813.
  • Une extension est construite en 1920, ce sera la grande halle verrière (qui abrite actuellement les événements festivals du site verrier).
  • Elle sera réaménagé dans les années 1965, avant la fermeture définitive des fours en 1969.

À LA DÉCOUVERTE DU SITE VERRIER MEISENTHAL

LE MUSÉE DU VERRE DE MEISENTHAL

Un lieu chargé d’histoire.

Le Maison du verre de Meisenthal se trouve dans l’ancien bâtiment administratif. Créé en 1979, ce musée retrace l’histoire du verre et du cristal.

Plus globalement, ce musée témoigne du passé prestigieux des cristalleries du Pays-de-Bitch.

Au programme, des oeuvres de la cristallerie Saint-Louis, mais également de Lalique, sans oublier de belles acquittions typique de l’Art nouveau.

LE CENTRE INTERNATIONAL D'ART VERRIER

Vous pouvez assister au travail des verriers, qui sous vos yeux, du haut d’une mezzanine, soufflerons et donnerons vie à la matière. 

C’est ici même que la célèbre boule de Meisenthal est façonné, chaque année, sous le travail unis du designer et de l’artisan.

LA BOULE DE NOËL DE MEISENTHAL

40 000 boules de Noël sont fabriqués chaque année à Meisenthal et décorent les sapins des heureux acquéreurs. Meisenthal est la référence en matière de boule de Noël.

Elles sont tout simplement superbes.

Attention, vous risquez d’avoir une soudaine envie de collectionneur !

boule-noel-meisenthal-2019

Mais pourquoi ?

La boule de Noël fut inventé à Meisenthal ! Nous sommes au XIXe siècle, et depuis cette date, Meisenthal attire des milliers de visiteurs désireux d’acquérir la véritable boule de Noël.

Pour la petite histoire.

Autrefois, le sapin de Lorraine était décoré de divers fruits provenant de la région. Les noisettes et pommes de pin habillaient les sapins Vosgien, tandis que les fruits comme la pomme décoraient les sapins d’Allemagne.

Le plus intéressant :

En , une grande sécheresse priva les Vosges du Nord de fruits, de noisettes et de pommes de pin. Un souffleur de verre inspiré de Goetzenbruck tenta de compenser cette injustice en soufflant quelques boules en verre afin de décorer les sapins de Noël.

Il déclencha à lui seul une tradition qui traversa les cultures, le monde et l’humanité.

Des chiffres qui donnent le tournis.

À la fin du XIXe siècle, 250 000 boules sortaient de la verrerie, mais dans les années soixante, l’arrivée du plastique fait fermer l’usine, faute de client.

Grâce à des passionné, le site reprend vite en 1992 !

« C'est l'image d'un territoire, le maintien d'un savoir-faire, et il nourrit l'idée que ce savoir-faire, tenté qu'il soit confronté au rêve de modernité, peut tout à fait continuer à vivre à notre époque »

Yann Grienenberger - Directeur Tweet
boule-noel-couleur-verre-meisenthal

Le saviez-vous ?

Le temps humide n’est pas l’ami du verre ! Par un temps très pluvieux, le verre peut être légèrement cordé, qui se traduit par de petit filament visible dans le verre.

Meisenthal est la référence en matière de boule de Noël. En hiver, c’est le grand coup de feu pour les artistes verriers ! 

« Les quatre derniers mois de l'année, c'est une vraie usine du père Noël. Sur deux équipe, soit six souffleurs, on fabrique 450 boules par jour !  »

Jean-Marc Schilt - Souffleur de verre Tweet
boule-de-noel-verre-meisenthal

QUOI FAIRE À MEISENTHAL ?