ÉGLISE MODERNE ST-REMY DE BACCARAT

visite de eglise saint remy et ses vitraux baccarat

La magnifique Église moderne de Saint-Rémy est un lieu incontournable votre visite à Baccarat. Joyaux d’art moderne du XXe siècle, elle fut reconstruite après le bombardement aérien de 1944. Depuis, les touristes des quatre coins du monde viennent s’émerveiller à travers ses vitraux en Baccarat illuminant l’église de mille feux.

Visite libre chaque jour de 8 heures à 17 heures.

L’église paroissiale de Saint-Rémy est un lieux chargé d’histoire de la ville de Baccarat.

Presque centenaire, l’église moderne Saint-Rémy de Baccarat est détruite le 7 octobre 1944, par un bombardement aérien, et les travaux d’érection de l’église actuelle commence dès 1953. Les travaux seront terminés en 1957. Si l’on regarde l’édifice en venant du pont de Baccarat, sa silhouette étrange surprend, l’on peut s’imaginer voir l’ARCHE que les flots du déluge ont posé à cet endroit.

Voici son histoire.

PARTAGEZ L'ÉGLISE ST-RÉMY
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
église vitraux baccarat
Entrée de l'église St-Rémy de Baccarat

Le bombardement de l'Église de St-Rémy (Baccarat) :

Tout commença lors d’une belle journée de fin d’été, le 07 octobre 1944.

Les Bachâmois vaquaient à leurs occupations. Soudain, un terrible événement se produit.

Des bombardiers anglais survolent la zone. Peu à peu, ils arrivent sur la ville et lâchent leurs bombes.

C’était trop tard.

Les ruines de l’église moderne Saint-Rémy de Baccarat et de ses alentours témoignent de la vitesse et de la violence de l’attaque …

Huit civils perdent la vie : l’Abbé Munier, Sœur Lucie (née Maria Petit), Alexandrine et Roger (fils) Clerc, Raymonde Jonas, Alexandre Dubois, Anne Jeanne Colin et Marguerite Collignon.

L’église Saint-Rémy avant le bombardement :

église de baccarat avant le bombardement

L’église Saint-Rémy après le bombardement :

archive des bombardements de eglise Baccarat

La libération de la ville de Baccarat :

Le Général LECLERC et ses hommes se trouvent déjà tout proche de Baccarat dès le mois de septembre 1944.

Du 18 au 30 octobre, l’évacuation de Baccarat s’accélère tandis que les bombardements annonciateurs de l’attaque libératrice retentissent.

Le dénouement.

La libération intervient le 31 octobre 1944, dès 9h30 du matin. En effet, les forces menées par le Général LECLERC et la 2ème Division Blindée sont aidées par les informations fournies par les F.F.I (Forces Françaises de l’Intérieur).

A la fin de la journée du 31 octobre, aux alentours de 18H30, alors que les bombardements se font encore entendre, l’intelligence tactique du lieutenant Mac CLENAHAN sauve le pont de Baccarat.

Il abat le soldat allemand qui était chargé de mettre le feux aux nombreuses charges placées sous l’édifice.

Ainsi, le lendemain, jour de la Toussaint, marque la libération de Baccarat.

La reconstruction de l'Église Saint-Rémy de Baccarat :

Dès 1953, la reconstruction de l’église Saint-Rémy est lancée. Plus de 18 mois de travaux seront nécessaires pour donner naissance à la nouvelle église.

Les plans furent dessinés par Nicolas Kazis. Le béton brut de décoffrage a été utilisé d’une façon remarquable, les ouvriers ont fait oeuvre d’artistes. La forme de l’édifice paraît révolutionnaire, avec son clocher dont la pointe sort du lit de la Meurthe, désignant le ciel, avec sa toiture à 2 étages qui rappelle les pagodes bouddhistes.

L’architecte Nicolas Kazis sera secondé dans l’exécution des travaux par les artistes-peintres : IDOUX, LENORMAND, KEYNARD et Mlle CHESNAY pour les verrières et par Mr MOHL pour la charpente.

Le savoir-faire des verriers Baccarat pour la réalisation des vitraux en fait un lieu majestueux lors d’une belle journée d’été.

L'Arche de NOÉ :

Avec un peu d’imagination, on peut apercevoir l’arche que les flots du déluge ont posé à cet endroit avec ses toits en ardoise, ses dessous d’auvents en bois vernissé.

Le clocher, le pied dans la Meurthe, tel un gigantesque pieu d’amarrage immobilise le vaisseau. Vous poussez la porte, un lumineux arc-en-ciel vous éblouit.

église en lorraine sous la neige
Architecture de l'Église Saint-Rémy
eglise-moderne-baccarat
Orgue de l'Église Saint-Rémy

Les vitraux en cristal de Baccarat :

L’architecture de l’église étant placée sous le signe du triangle, les artistes qui ont secondé M.Kazis, travaillant en équipe, en particulier les maîtres-verriers, n’ont pas trahi sa pensée.

Mademoiselle Chesnay, MM. Doux, Lenormand et Keynard réalisèrent des verrières originales s’harmonisant parfaitement avec les lignes générales de son oeuvre.

Baccarat, dont le nom est connu dans le monde entier pour son cristal, se devait de faire les vitraux. C’était nouveau pour l’époque, la cristallerie accepta l’expérience. Chacune des plaques de cristal est réalisée individuellement, insérer dans le tableau global grâce à des joints de béton.

Plus de 20 000 plaques.

C’est incroyable, l’église moderne Saint-Rémy de Baccarat présente un assemblage de 20 000 plaques de cristal, à travers 150 teintes différentes.

Pendant 18 mois, dans une petite baraque installée place du Général Leclerc, ils choisirent et taillèrent les dalles multicolores, puis, montant sur les échafaudages, ils bâtirent les claustrats (cloisons).

On le comprend vite en entrant dans l’église, le thème est “La vie est la Lumière”. Sortant des ténèbres, deux rayons de lumière progressent tout au long des deux murs de la nef, passant par différents états de manifestation. 

Au coeur, ils se rejoignent et se fondent en un arc-en-ciel, aux sept couleurs fondamentales. Chaque verrière illustre un passage de la Bible et même le profane remarque une progression entre chacune.

visite de l'interieur de l'eglise saint Remy a baccarat
Jeux de lumière à l'intérieur de l'Église

Les verrières de l’église comprennent trois parties de conception différentes :

  • Celles de la nef
  • Les vitraux de transept représentant les 12 apôtres
  • Le chemin de croix
vitraux-eglise-cristal-baccarat
20000 plaques de cristal ont été assemblées

Les verrières des nefs latérales forment un rideau de 180 mètres de longueur sur 8 mètres de hauteur. Le soleil tourne autour des 3 côtés, sa lumière, diffuse ou éclatante selon l’heure et le temps, traverse ces 20 000 morceaux de cristal, réchauffant la froide et neutre couleur du béton.

Cet écran lumineux, parure merveilleuse, part des deux côtés de l’entrée. Sortant des ténèbres, deux rayons se dirigent vers l’abside, s’élevant graduellement. Au fur et à mesure de leur marche, ils symbolisent l’Ancien et le Nouveau testament.

vitraux de eglise Baccarat
Vitraux des 12 apôtres

C’est dans ces deux verrières qui éclairent le transept que M.Idoux et son équipe ont montré le plus de maîtrise, tant par la taille des dalles de cristal que pour l’assemblage, pour la diversité et la richesse des coloris.

La stylisation du dessin des douze personnages en souligne l’immatérialisation, on y trouve un souci de diversité dans les dessins et les couleurs

Le symbolisme du triangle :

L’église de Saint-Rémy est toute entière placée sous le signe du triangle. Le triangle et ses composés, losange et hexagone symbolisent la Sainte Trinité.

Le plafond en étrave soutient les grandes orgues, les piliers, la charpente, les sculptures des murs, tout rappelle le triangle.

eglise-de-baccarat
PARTAGEZ L'ÉGLISE ST-RÉMY
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire