7 bijoux de l’Égypte Antique qui nous émerveillent

bijoux-egypte-antique

L’ancienne Égypte fait partie des civilisations antiques qui fascinent le monde. Les archéologues ont mis au jour de magnifiques vestiges de cette époque. Outre les pyramides et les hiéroglyphes, les bijoux égyptiens antiques pour homme et femme sont également au centre de l’attention.

Aujourd’hui, nous explorons l’Égypte Antique et ses fabuleux bijoux.

Passionnés d’art verrier, nous dénichons d’anciennes perles en verre chez des collectionneurs que nous restaurons dans notre atelier.

L’un des derniers modèles est étonnant, le bracelet antique Égyptien.

Des archéologues ont trouvé ces milliers de perles en céramique, enterrées près des tombeaux égyptiens.

Selon la légende, elles leur permettaient d’atteindre l’au-delà en toute sérénité.

1) Le bracelet de Toutankhamon

Ce célèbre bracelet égyptien fait partie de la collection de parures découvertes dans la tombe du pharaon Toutankhamon. Ce bracelet se caractérise par son élégance.

Il a effectivement de nombreuses incrustations de pierres précieuses, telles que la cornaline et le lapis-lazuli. Le bracelet est également orné d’une multitude de verres colorés.

Ce bracelet égyptien possède une charnière et se ferme à l’aide d’un clip. Le bord de celui-ci entoure un lapis-lazuli ayant la forme d’un scarabée.

Le scarabée est un des symboles sacrés les plus caractéristiques de la civilisation égyptienne. Associé au dieu du soleil, il symbolise la vie ainsi que la résurrection.

Considéré comme un porte-bonheur, il est généralement porté comme un talisman protecteur. Il permettrait également d’avoir plus de chance.

Il est également utilisé dans le processus de l’embaumement. Un bijou en forme de scarabée est posé au niveau du cœur de la personne momifiée, afin qu’elle soit guidée vers l’immortalité.

Le scarabée est également considéré comme le symbole de la force intérieure. Sa carapace permettrait de donner du courage à ceux qui portent des bijoux égyptiens ornés d’un scarabée.

Quant à l’or, il est couramment utilisé dans la fabrication de bijoux égyptiens royaux puisque l’or était considéré comme la chair des dieux.

À lire aussi : 10 secrets à connaître sur le masque de Toutânkhamon.

bijou-egyptien-bracelet-de-Toutankhamon
@Grand Musée Égyptien

2) Le collier de la princesse Khnumit ou Khenmet

Cette magnifique parure aurait appartenu à la fille du roi. Ce titre est donné à la fille du pharaon.

Le collier mis au jour par les archéologues pourrait ainsi appartenir à la fille du pharaon Amenemhat II. Il appartenait à la douzième dynastie des pharaons qui a régné dans le royaume du Moyen-Egypte durant le XVIIIe siècle av. J-C.

La princesse Khenmet a été découverte dans le complexe pyramidal de ce pharaon à Dahshour. Elle reposait dans un sarcophage luxueux avec de nombreux équipements funéraires.

Le collier à pendeloques de la princesse fait partie des bijoux égyptiens uniques et d’une beauté exceptionnelle, malgré son caractère modeste. Les différents éléments ont été retrouvés éparpillés dans les bandelettes de la momie.

Les archéologues l’ont alors reconstitué après en avoir récupéré tous les éléments. Après la reconstitution, ce bijou mesure 37 cm de long.

Cette magnifique parure est constituée de deux rangs de petites perles d’or. Celles-ci sont plates et finement taillées.

Le rang supérieur de perles d’or est constitué de vingt-et-une pendeloques accrochées à intervalles réguliers. Elles vont toutes par paire à l’exception de la pendeloque se trouvant au milieu.

Avec une hauteur identique, les pendeloques en or sont très fines. Elles sont incrustées de pierres précieuses telles que la turquoise, la cornaline et le lapis-lazuli.

Les pendeloques représentent de nombreux symboles caractérisant l’Égypte ancienne. Vous avez ainsi le dieu-chacal Anubis, le sistre hathorique, le symbole marquant l’unification de la Haute-Egypte et de la Basse-Egypte ainsi que la déesse-cobra Ouadjet et la déesse-vautour Nekhbet.

Le signe sema, le signe ankh, le vase khenem et le symbole de la Basse-Egypte sont aussi représentés sur ce collier. Il en va de même pour le pilier djed, la croix égyptienne, l’abeille, le pendule cristal de roche et l’œil d’Horus.

Chacune de ces représentations a une signification particulière. Elle peut symboliser la renaissance et la protection.

Le rang inférieur du collier de la princesse est composé de cinquante-neuf pendeloques. Celles-ci se caractérisent par leur forme de larmes et les pierres précieuses qui les ornent, dont l’émeraude, la cornaline et le lapis-lazuli.

Les deux rangées de perles se ferment à l’aide d’un fermoir particulier en or cloisonné sur chaque extrémité du collier. Il représente une tête de faucon, dont l’une est tournée vers la droite et l’autre vers la gauche.

Magnifique, le fermoir se caractérise par sa délicatesse. L’œil du faucon est en cornaline tandis que le capuchon et le bec sont en lapis-lazuli.

La gorge et les joues du faucon sont en pâte d’émail ou en amazonite. Un anneau de fil rond est présent sur chaque tête du faucon afin d’attacher le collier à l’aide d’une cordelette.

collier-de-la-princesse-Khenmet
Source Egypt Museum

3) L’amulette de faucon avec une tête de bélier

Les anciens Égyptiens avaient l’habitude de momifier leur mort, mais aussi leurs animaux, dès le Moyen Empire.

Les archéologues ont ainsi découvert une amulette dans la momie d’un taureau sacré au Sérapéum de Saqqarah à Memphis.

Cette amulette représente Apis, un dieu du soleil symbolisant les funérailles et la fertilité. Faite en or, elle est incrustée de cornaline, de turquoise et de lapis-lazuli.

Selon les expertises, l’amulette aurait été fabriquée durant la période du Nouvel Empire. Mesurant 13,7 cm de large et 7,1 cm de haut, elle représente un faucon avec une tête de bélier.

amulette-egyptienne
Par Rama, CC BY-SA 3.0 fr, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=80863600

4) Le bracelet d’Henouttaoui

Ce bracelet est relativement plus modeste comparé à la plupart des bijoux de l’Égypte antique. Il est effectivement réalisé avec une cordelette de lin tressée.

La cordelette est ornée de trois perles en or caractérisées par leur forme de barillet. Généralement trois nœuds sont noués entre les ornements.

Le bracelet est également composé de trois amulettes représentant un œil-oudjat, dont les deux sont en verre bleu foncé et l’une est en faïence.

Ce bracelet aurait été utilisé comme talisman. Les différents symboles sont relatifs à la vie quotidienne, mais aussi au domaine funéraire.

Henouttaoui ou Henettawy est un nom courant au sein de la bonne société à la fin de la XXIe dynastie. Membre du clergé thébain, elle était chanteuse d’Amon Rê et maîtresse de maison.

5) Le pectoral du trésor de Tanis

Le collier pectoral a été découvert par l’archéologue Pierre Montet et son équipe en mars 1939. Il se trouvait sur la momie du pharaon Seshong II qui reposait dans un cercueil d’argent.

Ce collier plastron est une véritable œuvre d’art Égyptien. De forme rectangulaire, il mesure 19 cm de long et 7,8 cm de haut.

La bande étroite sur le haut du rectangle est décorée de lapis-lazuli dont la couleur symbolise le ciel. Elle est initialement décorée de 14 étoiles à 5 branches en or, mais l’une d’entre elles est manquante.

Chaque extrémité de la voûte céleste est décorée de deux faucons royaux. Réalisés en plaque d’or épaisse, ils portent deux couronnes pour symboliser la réunification des deux Égypte.

Une longue tige de papyrus en or se trouve à droite du pectoral tandis qu’à gauche se trouve une tige de lotus. Les végétaux sont surmontés de magnifiques fleurs en pâte de verre bleu.

Des motifs en zigzag sur le bas du pectoral représentent les vagues. Une barque en or incurvée la surmonte, symbolisant une traversée.

Cette barque transporte le disque solaire représenté par le lapis-lazuli qui est cerclé d’or. Il est protégé par deux déesses dont les ailes déployées sont également incrustées de lapis-lazuli.

Sous la représentation des vagues se trouvent des pendentifs. Ceux-ci représentent des fleurs de papyrus en lapis-lazuli avec ses feuilles d’or et des boutons de lotus fermés en turquoise et en or.

pectoral-egyptien
Pectoral de Chéchonq Ier avec barque solaire - Photo Christoph Gerigk © Franck Goddio/Hilti Foundation

6) La bague aux chevaux de Ramsès II

La bague de Ramsès II se caractérise par le réalisme saisissant de deux chevaux gambadant côte à côte. Ils donnent l’impression d’être en mouvement.

Le corps des animaux est parfaitement dessiné avec de belles proportions de chaque partie. La tête est surplombée par une crinière d’un beau volume. Le poitrail est musclé et les jambes sont fines.

Les deux chevaux d’un centimètre de haut se trouvent sur un chaton bombé de forme ovoïde. Ses bords sont ornés d’une vingtaine de petites perles et pétales incrustés de pierres précieuses, dont la cornaline.

La mise en scène donne l’impression que les chevaux galopent sur un sol jonché de fleurs.

La bague est composée de trois anneaux joints. Ceux-ci sont ornés de deux grands lotus ouverts à leurs extrémités.

Bien qu’aucune inscription n’indique le nom de son propriétaire, les archéologues et les historiens l’ont attribuée à l’Égypte pharaonique Ramsès II.

bague-chevaux-ramses-II-bijou-egypte
Par Aoineko — Travail personnel, CC BY-SA 1.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=47167

7) Le bracelet d’Ahmosis

Ce magnifique bijou a appartenu à la reine Ahhotep I. Il se trouvait dans sa chevelure lors de la découverte de ce personnage royal.

Mesurant 11 cm de diamètre, cet anneau d’or est constitué de deux parties. L’un est plat avec une représentation des emblèmes d’Osiris et d’Isis avec des incrustations de cornaline, de lapis-lazuli et de feldspath.

Une tige se trouve en son milieu, afin de maintenir l’anneau. Quant au second, ce bijou propre au Proche-orient est formé d’un demi-cercle torsadé.

Une capse en or en forme de cartouche et incrustée de pierres précieuses surmonte le centre avec le nom du pharaon Ahmosis. Deux sphinx couchés portant le némès se trouvent de part et d’autre de la capse, afin de protéger symboliquement le pharaon.

PARTAGEZ

LE CADEAU 100% LORRAIN

NOTRE ACTUALITÉ

NOS DERNIERS ARTICLES

Le Buerehiesel, une table d’exception en Alsace
Avant d’être le Buerehiesel, ce bâtiment était une vieille bâtisse construite en 1607 à Molsheim. Aujourd’hui, cette ancienne maison alsacienne est un restaurant étoilé propice à une aventure culinaire unique. Durant votre petit voyage à…

À NE PAS MANQUER

Émile Gallé, 22 faits surprenants sur sa vie d’artiste
Émile Gallé évoque une époque créatrice foisonnante d’imagination et de bouillonnement intellectuel. L’envolée des prix autour des vases réalisés de ses mains nous conduit aux plus folles spéculations sur sa vie. Voici ce que vous…
Vrai ou Faux vase Gallé ? Voici notre guide
Savez-vous comment reconnaître un vrai vase Gallé ? Notre guide traite de l’authentification d’un vase Gallé en vous expliquant les différences de prix sur le marché. Selon les experts, plus d’un million de vase Gallé…

LA ROUTE DU CRISTAL

NOS MEILLEURES VENTES

Les plus Beaux Monuments de Lorraine à visiter 🧡

=> Le meilleur moyen de découvrir la région et d'apprendre son Histoire 🤩