La broderie de Lunéville inscrite au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO

broderie-point-de-luneville-patrimoine

Inventée en Lorraine à la fin du XIXe siècle, la broderie de Lunéville fait frémir les plus grandes maisons de haute couture. Aujourd'hui, le point de Lunéville est inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO. Retour sur son histoire ...

Lorrains et fiers de l’être, nous prenons un grand plaisir à vous partager les nombreux savoir-faire que cachent notre belle région.

L’art verrier, bien entendu, avec la route du cristal, mais aussi la faïencerie de Lunéville, et bien d’autres artisanats français évoqués dans notre blog.

Suite à la visite du château de Lunéville, où le célèbre Roi Stanislas Leszczynski a résidé, nous avons découvert un art d’exception, et plus précisément le point de dentelle de Lunéville et la broderie perlée et pailletée.

L’occasion pour nous de revenir sur son histoire …

broderie-de-luneville-chateau

La broderie de Lunéville est apparue vers 1810

La broderie de Lunéville est un métier d’art, au même titre que la dentelle du Puy.

Florissante en Lorraine au cours du XIV-XVe siècle, quasiment tous les brodeurs étaient installés à Nancy et avaient une clientèle dans la haute société et en particulier à la cour ducale.

« Broder est l’art d’ajouter à la surface d’une étoffe déjà fabriquée et finie la représentation de tel objet qu’on désire, à plat, en relief, en or, en argent... »

Charles-Germain de Saint-Aubin, brodeur et théoricien de la broderie Tweet

Le point de Lunéville est une technique de broderie qui est apparue vers 1810 avec les premiers tissus de tulle.

Selon la tradition, c’est une broderie réalisée sur un tulle de coton de coloris blanc ou écrin.

En 1827, cet artisanat était en plein essor. Plus de 700 ouvrières, surnommées les « Lunévilleuses », travaillaient dans les ateliers de la cité lorraine.

Au firmament, plus de 25 000 femmes brodaient dans toute la Lorraine.

À cette époque, la broderie était utilisée pour la confection de nombreux vêtements et décorations de prestige.

Son utilisation déclina au XXe siècle et faillit disparaître lors de la Seconde Guerre mondiale.

broderie-de-luneville

1865, naissance de la broderie perlée et pailletée

Avant 1865, la broderie était réalisée à l’aide d’une aiguille, le travail était encore plus fastidieux.

Puis, le “crochet de Lunéville” s’est imposé à tous.

Aujourd’hui, la broderie de Lunéville s’orne de perles et divers paillettes, très appréciées pour la confection de magnifiques robes de haute couture.

Sa particularité : elle se brode à l’envers !

Cette broderie reprend le principe de base du point de Lunéville, auquel on intègre, des perles ou des paillettes.

Les perles ont été pré-ajoutées sur le fil servant à faire la chaînette. À chaque formation d’une boucle de chaînette, une perle est engagée dans cette boucle, et ainsi de suite.

Cette nouvelle broderie fut mise au point à Lunéville vers 1865 par Louis Ferry, alors patron de la maison Ferry-Bonnechaux.

broderie-perle-luneville

Des heures de travail pour réaliser quelques centimètres carrés !

C’est l’une des caractéristiques de la broderie de Lunéville. Il faut être patient, très patient et méticuleux.

Comment ça marche ?

La brodeuse utilise ses deux mains, la première tient le crochet, la deuxième est sous le métier à broder, guidant le fil en dessous.

Aujourd’hui, le point de Lunéville est surtout pratiqué par des femmes (95%), à la recherche d’un loisir, mais pas seulement.

De grands ateliers français perpétuent la tradition, comme la Maison Lesage.

broderie-haute-couture-lesage

Apprenez ce savoir-faire dans un cadre majestueux !

Aujourd’hui, chacun peut apprendre à broder.

Pour cela, rendez-vous à Lunéville, où vous serez accompagnés de formatrices aguerries. Plusieurs stages sont proposés selon vos envies et vos projets.

De 6 heures à 4 jours pour la broderie perlée, l’Ecole de Broderie d’Art du conservatoire se situe dans l’aile Sud du Château de Lunéville.

Vous souhaitez broder, voici le matériel nécessaire

  • Un crochet de lunéville
  • Un métier à broder sur pied
  • Du fil à broder
  • Éventuellement des paillettes sur fil et des perles 

PARTAGEZ

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Un complément, une question, échangeons ensemble !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOS DERNIERS ARTICLES

Taille de bracelet en 2 minutes chrono !
Nous créons uniquement des bracelets, rien d’autre. Nous avons fait du bracelet réglable notre spécialité. Voici un guide pratique pour bien choisir la taille de votre bracelet. Mesurez votre tour de poignet Afin de bien…

LES PLUS LUS

Émile Gallé, 22 faits surprenants sur sa vie d’artiste
Émile Gallé évoque une époque créatrice foisonnante d’imagination et de bouillonnement intellectuel. L’envolée des prix autour des vases réalisés de ses mains nous conduit aux plus folles spéculations sur sa vie. Voici ce que vous…
Artisanat local, 5 bonnes raisons d’acheter français
Finalement, acheter français, ça sert à quoi ? Artisanat local, savoir-faire français, sentiment d’appartenance, consommation éco-responsable… autant d’impacts positifs au rendez-vous. Chez nous, ces valeurs nous ressemblent et nous rassemblent. Fiers de participer au “made…
Vrai ou Faux vase Gallé ? Voici notre guide
Savez-vous comment reconnaître un vrai vase Gallé ? Notre guide traite de l’authentification d’un vase Gallé en vous expliquant les différences de prix sur le marché. Selon les experts, plus d’un million de vase Gallé…

LA ROUTE DU CRISTAL

C'EST MADE IN FRANCE

QUE RECHERCHEZ-VOUS

RECEVEZ L'HISTOIRE DES 22 PLUS GRANDS VERRIERS FRANÇAIS

Vos données personnelles ne seront jamais cédées ni revendues. En vous inscrivant, vous acceptez notre politique de confidentialité. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.
shares