Pourquoi sommes-nous si attachés au Roi Stanislas Leszczynski ?

Roi Stanislas Leszczynski

Connaissez-vous le bon Roi Stanislas Leszczynski ?

La première fois que vous découvrez la ville de Nancy, vous êtes surpris par la popularité d’un personnage, celui d’un ancien roi : Stanislas Leszczynski.

Ainsi son diminutif « Stan » est présent partout : sur les tickets de bus avec le réseau de transport, sur les enseignes comme nom donné à des commerces, sur le fronton de lycée, ou comme désignation d’une manifestation avec des courses de chars d’étudiants, les « 24 h de la place Stan » organisée en juin, etc.

Et vous aussi au bout de quelques semaines, vous donnerez rendez-vous sur la « Place Stan » à vos amis au pied de la statue de Stanislas, un ancien Roi de Pologne avant d’embellir Nancy.

place-stanislas-nancy

Qui était le Roi Stanislas Leszczynski ?

Stanislas Leszczynski est né en Pologne en 1677.

Il a été élu deux fois roi de Pologne sous le nom de Stanislas 1er, mais renversé et chassé à chaque fois. À vingt et un ans, il épouse Catherine Opalińska (1682-1747) avec qui il aura 2 enfants Anne et Marie.

En 1737, par stratégie le roi Louis XV le place à la tête des duchés de Lorraine et de Bar, et se marie avec sa fille Marie, 7 ans les séparent.

LOUIS-XV-(1710-1774)
LOUIS XV (1710-1774)

Reine de France pendant 42 années, elle mettra au monde 10 enfants et sera appréciée.

Stanislas régnera sur les duchés de Lorraine et de Bar près de 29 ans (1737-1766) en faisant de la ville de Nancy, la capitale des duchés.

Homme cultivé, un peu trop dépensier, il s’intéressait aux lettres et sciences. Epicurien, on dit qu’il aurait inventé le baba aux rhums …

Marie Leszczynska(1703-1768)
Marie Leszczynska (1703-1768)

Quels bâtiments architecturaux fait-il construire ?

Dès qu’il est nommé Roi et installé, Stanislas entreprend de grands chantiers et prouve sa vocation de constructeur.

Grâce à la rente annuelle royale de 2 millions de livres de son gendre, il a pu édifier avec le talent de l’architecte Emmanuel Héré :

  • La place Royale qui deviendra la place Stanislas avec ses magnifiques bâtiments et ses fontaines  auréolées de portes d’or de Jean Lamour
  • La place Carrière et la place d’Alliance
  • L’église Notre Dame de Bonsecours
  • L’Hôtel des Missions royales
  • Les portes Ste Catherine et Stanislas
  • Mais également le châteaux de La Malgrange, Commercy, Jolivet, Einville, Chanteheux.

Il modernisa l’intérieur du château de Lunéville en « petit Versailles » lorrain.

Aimait-il vraiment les nancéiens ?

Il s’intéresse à l’économie de sa ville et aux problèmes sociaux.

Ainsi, sur sa cassette personnelle, il fait des dons financiers pour le petit commerce, l’agriculture, les pauvres …

Il crée une sorte « d’assurance maladie » pour les sujets les plus nécessiteux qui sont malades, en leur donnant de l’argent.

Chrétien, il fait appel aux frères des écoles chrétiennes pour assurer un enseignement gratuit en ville.

Il fait ouvrir la Bibliothèque Municipale de Nancy, la toute première en Lorraine et crée le Collège de médecine.

Stanislas Leszczynski aimaient les nancéiens !

gravure-representant-Stanislas
Gravure representant Stanislas à la fin de sa vie

Stanislas était-il instruit ?

Le Roi Stanislas Leszczynski réside au château de Lunéville qu’il a fait aménager à son goût …

Il y accueille sa cour d’artistes :

  • L’architecte Emmanuel Héré
  • Le maître serrurier Jean Lamour
  • Les sculpteurs Paul-Louis Cyflé
  • Dieudonné Barthélémy Guidal et Jean-Joseph Söntgen
  • Les peintres Jean Girardet et André Joly

Stanislas place le château de Lunéville parmi les principales cours européennes du XVIIIe siècle, dans les domaines intellectuels et artistiques. Les plus grands philosophes du siècle des Lumières se pressent à sa cour, comme Voltaire ou Montesquieu.

Le Roi Stanislas Leszczynski aménage au château de Lunéville la construction de fabriques, sortes de petits pavillons exotiques : l’un d’inspiration turque, un autre dans l’esprit des pagodes chinoises, un autre où s’animent 88 automates…

Sa culture était vaste et varié. Il aimait également la musique.

À lire aussi : La Lorraine est formidable se déroule au Château de Lunéville.

chateau-de-muneville-roi-stanislas
Château de Lunéville

Quelles sont les plats favoris de Stanislas le gourmand ?

Roi Stanislas Leszczynski était fin gourmet et adorait gibiers, volailles, poissons et le Tokay (vin de Hongrie).

Il était de forte corpulence très tôt. Les desserts étaient très appréciés par le monarque.

Il serait l’inventeur du « baba au rhum ». L’idée serait venue lorsqu’il découvrit le Kouglof. Trop sec, il le trempa dans un sirop de sucre additionné de rhum….Le baba au rhum est né !

Marie, sa fille, Reine de France était une grande gourmande, comme son père …

On lui doit les bouches à la Reine.

À lire aussi : l’histoire de la bergamote de Nancy.

Qui était « Bébé » à la cour de Stanislas ?

De son vrai nom Nicolas Ferry (1741-1764), il était le protégé du roi et côtoyait savants, philosophes, politiques, écrivains au château de Lunéville.

Il mesurait 23 cm à la naissance, pour atteindre 89 cm à sa mort. Bébé est réputé pour son « humeur de chien », ses colères, sa jalousie maladive. Il était considéré comme un courtisan et se montre aussi très généreux envers les plus démunis.

Nicolas-FERRY-(1741-1764)-dit-bebe
Nicolas FERRY (1741-1764)

Est-il vrai que le mot « Bébé » désignant un enfant, a été inventé par le Roi Stanislas Leszczynski ?

C’est Stanislas qui trouva le surnom  « Bébé » à Nicolas Ferry en 1747. Depuis il a été utilisé dans la langue française pour désigner un enfant de bas âge.

Que contient le coffret en plomb enterré place Stanislas ?

A quelques pas (7 en direction de la porte Héré) de la statue de Stanislas, se trouve un pavé avec une étoile.

En dessous a été enfoui lors de la rénovation de la place en 2005 :

  • un coffret en plomb contenant une météorite lunaire
  • 1360 portraits de nancéiens
  • une édition spéciale du journal L’Est Républicain
  • le livre d’Or de la Ville paraphé par 800 Nancéiens

Une inscription figure sur cette boîte « Un p’tit peu de lumière sous la terre ».

Petit secret de la place Stanislas

Comment est mort le Roi Stanislas ?

Le 5 février 1766, le Roi Stanislas Leszczynski est au château de Lunéville dans sa chambre.

Il est âgé de 88 ans, ne voit plus très bien et possède une corpulence imposante. C’est en essayant de raviver les braises du feu de la cheminée, que sa robe de chambre prend feu.

Personne n’entend ses appels à l’aide. Il est gravement brûlé et succombe après 18 jours d’atroces souffrances, le 23 février 1766.

Les Nancéens gardent le souvenir d’un monarque bienfaisant.

Il a redonné à leur ville, un prestige qu’elle a su préserver depuis près de 255 ans.

Où est enterré Stanislas ?

Le corps de cet épicurien, amoureux des belles choses et des femmes, repose à l’église Notre Dame de Bonsecours à Nancy.

Comme il l’a ardemment souhaité, au côté de son épouse et du cœur de sa fille Marie, reine de France.

Les entrailles du Roi de Pologne, Duc de Lorraine et de Bar furent déposées dans un monument à l’Eglise Saint Jacques de Lunéville.

Le Roi est mort, vive le Roi !

Ou se trouve la plaque « Place Royale » ?

La révolution de 1792 engendra la destruction de tous les souvenirs rappelant la royauté.

Ainsi, la place Royale (ex place Stanislas) que Stanislas avait dédié à son gendre Louis XV, redevient place du Peuple.

Une plaque située à l’angle de la rue Stanislas et du bâtiment du Musée des Beaux-Arts témoigne de l’action des révolutionnaires, avec le mot « Royale » martelé, laissant apparaître uniquement « Place ».

Vue-de-la-Place-Royale-vers-1760
Vue de la Place Royale vers 1760

Depuis quand la statue de Stanislas est installée ?

C’est le 6 novembre 1831, que la statue de Stanislas est inaugurée.

Elle mesure 4,13 mètres de haut et pèse 5,4 tonnes.

Elle est réalisée avec un alliage de bismuth, de zinc et d’étain. Une plaque témoigne de l’attachement des nancéens au Roi avec l’inscription : « A Stanislas le Bienfaisant, la Lorraine reconnaissante, 1831, Meurthe, Meuse, Vosges».

Que devient Nancy à la mort du Roi Stanislas Leszczynski ?

Comme prévu par Louis XV, La Lorraine et sa capitale redeviennent pleinement françaises.

La cité des ducs devient une simple ville de province, tout en gardant l’élégance architecturale qu’elle a acquis pendant le règne de Stanislas « Le Bienfaisant ».

Toutefois, les réalisations de Stanislas dans les domaines économiques, sociales et culturels avec l’esprit subtil en matière politique que l’on lui reconnaissait, a permis à ce philosophe bienfaisant de s’assurait la gratitude de ses sujets et de leurs descendants.

PARTAGEZ SI VOUS AIMEZ

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

2 réponses

  1. très intéressant.J’ai habité au 5 place Stanislas de ma naissance à mon mariage et cet immeuble appartient toujours à notre famille et ce Stanislas fait partie de ma vie et je suis passionnée par l’histoire de notre belle ville et de la Lorraine en général.Continuez à nous conter Nancy. C’est super

Un complément, une question, échangeons ensemble !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOS DERNIERS ARTICLES

La légende du Warabouc en Meuse, l’Homme-Bouc
La Lorraine regorge de contes et de légendes à faire frissonner… Reflets de nos peurs et de notre superstition, ces légendes ont souvent vocation à nous rappeler la confrontation du bien et du mal :…
La légende du Graoully, tout un symbole à Metz
À Metz, le Graoully est partout : à l’intérieur de la crypte de la Cathédrale Saint-Étienne, sur les blasons des équipes sportives, ou encore suspendu au-dessus de la rue Taison. Retour sur cette histoire chrétienne…
Comment et pourquoi méditer ? 5 étapes à la maison
L’attention est peut-être notre ressource la plus précieuse. Vous avez sûrement déjà entendu parler de la méditation de pleine conscience ? Comment et pourquoi la pratiquer ? Voici la réponse à vos questions. Qu’est-ce que…
Zoom sur les fontaines de la Place Stanislas
Impossible de passer à côté. Les magnifiques fontaines de la Place Stanislas sont l’oeuvre de Guibal et Jean Lamour. Plus de 200 ouvriers ont participé au projet … Le rôle des fontaines à Nancy Les…

LES PLUS LUS

Émile Gallé, 22 faits surprenants sur sa vie d’artiste
Émile Gallé évoque une époque créatrice foisonnante d’imagination et de bouillonnement intellectuel. L’envolée des prix autour des vases réalisés de ses mains nous conduit aux plus folles spéculations sur sa vie. Voici ce que vous…
Artisanat local, 5 bonnes raisons d’acheter français
Finalement, acheter français, ça sert à quoi ? Artisanat local, savoir-faire français, sentiment d’appartenance, consommation éco-responsable… autant d’impacts positifs au rendez-vous. Chez nous, ces valeurs nous ressemblent et nous rassemblent. Fiers de participer au “made…
Vrai ou Faux vase Gallé ? Voici notre guide
Savez-vous comment reconnaître un vrai vase Gallé ? Notre guide traite de l’authentification d’un vase Gallé en vous expliquant les différences de prix sur le marché. Selon les experts, plus d’un million de vase Gallé…

LA ROUTE DU CRISTAL

C'EST MADE IN FRANCE

QUE RECHERCHEZ-VOUS

RECEVEZ L'HISTOIRE DES 22 PLUS GRANDS VERRIERS FRANÇAIS

Vos données personnelles ne seront jamais cédées ni revendues. En vous inscrivant, vous acceptez notre politique de confidentialité. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.