15 incontournables expressions Lorraines à connaître !

expressions et patois lorrain

Êtes-vous un vrai Lorrain ? Faites-le test avec ces 15 expressions lorraines. Il existe au total plus de 132 variantes du patois lorrain. Entre déformation linguistique et nouvelles expressions, il y a de quoi vous faire sourire.

Et pour les inconditionnels de la Lorraine, nous avons créé pour vous le bracelet mirabelle ainsi que le bracelet croix de Lorraine, façonnés à la main à Nancy.

Soyez fier d’être Lorrain et donnez le sourire en offrant ce cadeau, livré dans son écrin et sa pochette de transport.

1) Premier mot lorrain, "Wui" au lieu de "oui"

Un Parisien vous le fera remarquer ! En Lorraine, on transforme la prononciation du “oui”. Cette expression est une déformation de langage. Le Lorrain ne s’en rend même plus compte !

expression lorraine oui et wui

2) Un escargot au lieu d'un pain aux raisins

En Lorraine, demandez un escargot à votre boulangère, et vous obtiendrez un délicieux pain aux raisins. 

escargot et pain au raison en lorraine

3) Le "Nicolas", la "Sylvie", au lieu de Nicolas, Sylvie

Autre variante de langage, le prénom ! Certes pas très esthétique, on adore ajouter un article défini devant un prénom.

patois de lorraine

4) Comment qu’c’est, gros ?

Clin d’oeil à nos amis vosgiens, tout le monde connaît cette expression. Principalement utilisée par les jeunes, c’est l’une des manières de se saluer et de demander des nouvelles.

expression vosgienne comment ca va

5) "Clenche la porte" au lieu de "ferme la porte"

Rien d’étonnant en Lorraine, on ne ferme pas une porte, on la clenche ! Une clenche signifie donc une poignée de porte (ce terme existe également au Québec).

clenche une porte pour fermer la porte

6) Faire la chouille pour faire la fête

Une soirée d’anniversaire, l’obtention d’un diplôme, un samedi soir ? C’est décidé, on va faire la chouille, c’est-à-dire une fête bien arrosée.

faire la chouille ou faire la fete

6) Un oeuf, un boeuf, en prononçant le F

Autre déformation de langage, le Lorrain prononce le F de ces deux mots, même au pluriel.

7) Entre midi pour entre midi et deux heures

L’heure du repas en Lorraine, c’est entre midi ! Entre collègues de travail lorrains, on se comprend, mais vous risquez d’étonner vos collègues parisiens à l’heure du déjeuner.

8) Ta Schness pour ta gueule

À ne pas confondre avec schnecks (pain aux raisins) !

10) Beûgner pour abimer

Pas très esthétique, sans oublier que le vrai Lorrain a tendance à allonger et appuyer la première syllabe ! Beeeûuuugner pour abimer. Expression lorraine plutôt présente à la campagne.

11) T'es vraiment une quiche pour t'es vraiment nul

Clin d’oeil à notre quiche, spécialité lorraine, voici une expression plutôt amusante.

12) Ça caille pour il fait froid

L’hiver est rude en Lorraine. Voici l’une des expressions indispensables lorsque l’on dégivre notre pare-brise sous la neige ! Dur dur …

13) Ça geht's ? = Ça va ?

Le Lorrain se donne de l’allure avec ce jeu de style !

14) Grailler = manger

Expression lorraine très présente à la campagne. Grailler lorsque l’on a grand faim !

15) Un cornet au lieu d'un sac plastique

Demandez un cornet dans un supermarché hors de nos contrées lorraines, vous risquez d’étonner la caissière !

16) Bonus : c'est clarteux par ici !

Clarteux signifie lumineux, clair. 

Ô terrible frisson des amours novices sur le sol sanglant et par l’hydrogène clarteux — (Arthur Rimbaud, Les Illuminations)

D'où vient le patois lorrain ?

On a tous un mot, une expression lorraine en tête. Utilisé par nos grands-pères, le patois lorrain fait partie de notre identité et de notre histoire. Eh oui, le lorrain est une langue d’oïl !

Qu’est-ce qu’une langue d’oïl ?

Il s’agit d’une langue romane qui s’est développée dans la partie nord de la Gaule, puis dans la partie nord de la France, sous oublier la partie sud de la Belgique. 

Voilà pourquoi on croise le patois lorrain aux alentours de la frontière avec la Belgique, sous l’appellation « gaumais », en référence à la Gaume, une sous-région de la Wallonie. Le dialecte lorrain est également parlé aux abords de l’Alsace : dans cette contrée, il s’intitule le welche ou welsche.

Cette langue d’oïl était parlée durant le Moyen Âge (de la fin du Ve siècle à la fin du XVe siècle).

Les variantes du patois lorrain

Il existe plus de 132 variantes de patois lorrain (principalement utilisé dans les patelins lorrains). Suivant la ville et le département où vous habitez, le patois et les expressions lorraines peuvent être complément différents.

Globalement, le patois lorrain se divise en sept dialectes principaux recensés par Linguasphere (observatoire linguistique) :

  • le déodatien, en provenance de Saint-Dié, et plus largement des Hautes-Vosges ;
  • le spinalien issu d’Épinal et du centre des Vosges ;
  • l’argonnais dans la Meuse ;
  • le nancéien, parlé dans la Capitale des ducs de Lorraine et ses alentours ;
  • le messin, rencontré à Metz et en Moselle francophone ;
  • le longovicien, du côté de Longwy et Longuyon dans le nord du département de Meurthe-et-Moselle ;
  • le gaumais, au niveau de la zone frontalière belge.

Les origines des expressions lorraines

L’introduction de néologismes dans la langue lorraine remonte au XVIIe siècle. À cette époque, les cours à l’école commençaient à être dispensés en français auprès des enfants. D’où la naissance de nos expressions lorraines, alors que de nouveaux mots voyaient peu à peu le jour.

Face à l’unification de la langue impulsée lors de la Révolution française, sous la devise « une nation, une langue », le lorrain roman perd progressivement du terrain. Il devient essentiellement l’apanage du milieu rural, où les enseignants tentent infructueusement d’inculquer la pratique du français au début des années 1900.

Ce dialecte est aujourd’hui en voie de disparition. Les derniers Lorrains à en connaître les rouages et secrets sont ceux nés avant la Seconde Guerre mondiale.

Un vieux langage que l’on se doit de sauvegarder !

Le patois lorrain et le francique lorrain, même dialecte ?

Attention à ne pas confondre le patois lorrain avec le francique lorrain.

Le premier renvoie au « parler lorrain » : un idiome basé sur la langue française agrémenté d’expressions lorraines atypiques, parfois cocasses, et d’une prononciation singulière de certains mots.

C’est le fameux accent lorrain, plus ou moins marqué, où quelques voyelles sont particulièrement accentuées. On note également des transformations sur le plan grammatical.

Bref, un patois de caractère source de convivialité et d’échange qui fait la fierté des Lorrains !

Le francique lorrain, quant à lui, est un langage régional de Lorraine proche de l’allemand puisqu’il regroupe une variété de dialectes germaniques frontaliers.

On le désigne sous le nom de Lothringer platt, ou plus sobrement, platt. Autrefois parlé par Charlemagne lui-même, le platt subit lui aussi une décroissance importante de son nombre de locuteurs. Malgré cela, les grands-parents ont à cœur de perpétuer l’héritage linguistique de leurs ancêtres et encouragent la transmission intergénérationnelle.

Vers plus de reconnaissance du lorrain avec la loi Molac

Le lorrain, un trésor national ?

Publiée au Journal officiel le 23 mai 2021, la loi Molac favorise la préservation des langues régionales, faisant partie intégrante du patrimoine national immatériel, et leur promotion dans l’Hexagone.

Une bonne nouvelle pour nos expressions lorraines !

Dorénavant, les frais de scolarité des élèves lorrains suivant un cursus bilingue dispensé dans une école privée devraient pouvoir être pris en charge par les communes.

De plus, le texte approuve l’utilisation de la signalétique en langue régionale sur les panneaux de signalisation, les bâtiments publics et la communication institutionnelle.

Si la loi Molac représente un premier pas vers la reconnaissance des dialectes régionaux, il reste encore du chemin à parcourir.

En effet, le texte a fait l’objet d’une censure de la part du Conseil constitutionnel visant l’interdiction de l’enseignement immersif, c’est-à-dire effectué dans une autre langue que le français.

Encore quelques expressions de notre patois lorrain

Étonnant pour les oreilles non familières avec l’idiome de la région Grand Est, le patois lorrain possède un lexique riche d’innombrables locutions.

La nouvelle génération a aussi ses propres codes, son propre langage. Découvrons ensemble nos expressions lorraines !

Le Lorrain ne fout pas le bazar, il met le caillon.

Le lorrain ne se tape pas la honte, mais la chouffe.

Le Lorrain ne redoute pas les flics, mais les schtars.

Le Lorrain ne fume pas du cannabis, il bêdave.

Le Lorrain ne fait pas un nœud, mais un flot.

Le Lorrain ne dit pas « ça va bien », mais « ça gèths ou ça gèths sa moa’l ».

Le Lorrain ne met pas ses pantoufles, mais ses schlappes.

Le Lorrain ne picole pas, il cheûle.

Le Lorrain ne se regarde pas le nombril, mais la boudotte.

En patois lorrain, une chawée désigne une forte averse.

Lorsque le Lorrain veut savoir ce que trafique son voisin, il demande « qu’est-ce que tu mamailles » ?

Quelqu’un d’étourdi ou d’écervelé se nomme « haltata » dans le dictionnaire lorrain.

Lorsque le Lorrain presse un citron, ça ne gicle pas, mais ça trisse !

En terre lorraine, les enfants n’ont pas le visage sale, mais barbousé.

BraillerCrier
BeigneCoup de poing
ClarteuxLumineux
MarmailleLes enfants
PatinPantoufle
TouillerRemuer avec une cuillère
TchourerVoler
SchnapsAlccol fort
PeloUn mec

Le Top des expressions vosgiennes

T’es belouTu ne vois rien
T’es beu-beuT’es idiot
Faire la neigeManifester une grande excitation
Aller au schlôffAller au lit

Terminons par ce sublime accent lorrain, si délicat !

Cette vidéo a fait le tour de la toile. Des lycéens et collégiens de Dombasle-sur-Meurthe passent au journal de France 3. On les questionne alors sur leur accent.

La séquence est devenue culte pour les Lorrains tout comme les Vosgiens. Ne vous inquiétez pas, tous les Lorrains n’ont pas un accent aussi prononcé, quoique…

La glottophobie, vous connaissez ?

Triste réalité : le jargon de nos régions est souvent source de moqueries.

Le patois lorrain ne fait pas exception à la règle. Il existe un terme pour pointer du doigt les propos stigmatisants liés à l’accent : la glottophobie.

En effet, pas moins de 16 % des Français déclarent en avoir été victimes, d’après une récente étude menée par l’Institut français d’opinion publique (Ifop) en 2020.

Une proposition de loi a d’ailleurs été adoptée en novembre 2020 pour sanctionner la discrimination linguistique.

Un seul mot d’ordre en conclusion : préservons nos fantastiques expressions lorraines !

PARTAGEZ VOTRE EXPRESSION EN COMMENTAIRE !
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter

Un complément, une question, échangeons ensemble !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOS DERNIERS ARTICLES

La légende du Warabouc en Meuse, l’Homme-Bouc
La Lorraine regorge de contes et de légendes à faire frissonner… Reflets de nos peurs et de notre superstition, ces légendes ont souvent vocation à nous rappeler la confrontation du bien et du mal :…
La légende du Graoully, tout un symbole à Metz
À Metz, le Graoully est partout : à l’intérieur de la crypte de la Cathédrale Saint-Étienne, sur les blasons des équipes sportives, ou encore suspendu au-dessus de la rue Taison. Retour sur cette histoire chrétienne…
Comment et pourquoi méditer ? 5 étapes à la maison
L’attention est peut-être notre ressource la plus précieuse. Vous avez sûrement déjà entendu parler de la méditation de pleine conscience ? Comment et pourquoi la pratiquer ? Voici la réponse à vos questions. Qu’est-ce que…
Zoom sur les fontaines de la Place Stanislas
Impossible de passer à côté. Les magnifiques fontaines de la Place Stanislas sont l’oeuvre de Guibal et Jean Lamour. Plus de 200 ouvriers ont participé au projet … Le rôle des fontaines à Nancy Les…

LES PLUS LUS

Émile Gallé, 22 faits surprenants sur sa vie d’artiste
Émile Gallé évoque une époque créatrice foisonnante d’imagination et de bouillonnement intellectuel. L’envolée des prix autour des vases réalisés de ses mains nous conduit aux plus folles spéculations sur sa vie. Voici ce que vous…
Artisanat local, 5 bonnes raisons d’acheter français
Finalement, acheter français, ça sert à quoi ? Artisanat local, savoir-faire français, sentiment d’appartenance, consommation éco-responsable… autant d’impacts positifs au rendez-vous. Chez nous, ces valeurs nous ressemblent et nous rassemblent. Fiers de participer au “made…
Vrai ou Faux vase Gallé ? Voici notre guide
Savez-vous comment reconnaître un vrai vase Gallé ? Notre guide traite de l’authentification d’un vase Gallé en vous expliquant les différences de prix sur le marché. Selon les experts, plus d’un million de vase Gallé…

LA ROUTE DU CRISTAL

C'EST MADE IN FRANCE

QUE RECHERCHEZ-VOUS

RECEVEZ L'HISTOIRE DES 22 PLUS GRANDS VERRIERS FRANÇAIS

Vos données personnelles ne seront jamais cédées ni revendues. En vous inscrivant, vous acceptez notre politique de confidentialité. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.