10 infos sur la médaille de Saint Benoit

medaille-de-st-benoit

La médaille de Saint Benoît est la médaille catholique qui date du Moyen Âge. Elle est apparentée à Benoît de Nursie et s’utilise dans l’exorcisme et dans la lutte contre les démons.

Suite à la rédaction de notre guide sur les différentes croix qui peuplent notre monde, nous nous attardons aujourd’hui sur une médaille religieuse, la médaille de Saint Benoit.

1) L’origine et bénédiction de la médaille de St Benoît, symbole de la dévotion remonte au XVe siècle

La médaille de Saint Benoît est une médaille ancienne apparue vers le XVe siècle.

Elle est devenue populaire dans le monde de la chrétienté à partir du XVIe siècle. En plus de son pouvoir contre le démon, la médaille de Saint Benoît était utilisée en tant que porte-bonheur, pouvant guérir les différentes maladies.

Il était également raconté que ce pendentif pouvait préserver son propriétaire des accidents.

Déjà au XVe siècle, la médaille de Saint Benoît faisait partie de la piété populaire.

2) La croix ancienne était présente dans la vie de Saint Benoît

Tout au long de sa vie de Saint Benoît, le 64e pape de l’Église catholique dit Grégoire Ier ou Grégoire le Grand décrivait le patriarche des moines d’Occident comme utilisant le signe de croix.

En ce temps-là, la croix était un symbole utilisé dans l’idée de dissiper ses propres tentations et pour briser la vase contenant du poison qui lui était dédié.

La médaille de Saint Benoît était également une arme contre les incendies survenus dans le monastère causé par le démon.

3) La première apparition du pouvoir de Saint Benoît et de la Croix

La légende raconte que le moine Brunon (né en 1002) fut attaqué durant son sommeil par un horrible crapaud pendant sa jeunesse.

Celui-ci lui recouvrit le visage avant de sucer sa chair.

Il se réveilla et se leva aussitôt de son lit pour enlever le crapaud de son visage. Il commença ensuite à avoir une inflammation sur le visage, la gorge et la poitrine.

Pendant deux mois, ses parents veillèrent sur lui, jusqu’à son décès.

Un jour, alors qu’il était éveillé, Brunon vit une échelle lumineuse montant vers le ciel depuis son lit.

Un vieil homme vénérable en descendit avec un long bâton dans sa main droite. Le long bâton en soi disposait d’une croix à son sommet.

Le vieillard posa cette croix sur le visage et les parties enflammées du moine Brunon. Ce qui lui débarrassa de sa douleur.

Le moine raconta alors cet épisode de sa vie à l’archidiacre Wibert qui en fit le récit que nous pouvons actuellement retrouver dans les œuvres du religieux et historien français Dom Mabillon.

Cette histoire marque la première apparition de la Croix.

4) La médaille de Saint Benoît protecteur était utilisée depuis très longtemps

L’an 1647, deux sorcières furent arrêtées en Bavière pour l’infestation de la contrée avec leurs maléfices.

Elles avouèrent que leurs sortilèges contre les monastères n’étaient possibles qu’en présence de la croix. Et encore moins dans l’abbaye bénédictine de Metten.

Suite à de longues recherches, les moines de l’abbaye découvrirent un très vieux manuscrit présentant quelques reliques.

À la fin de ce manuscrit se trouvait un dessin fait par un moine anonyme où figuraient les initiales de la médaille de Saint Benoît.

5) La médaille de Saint Benoît bénite s’utilisait dans la guérison

En janvier 1849, un jésuite est allé chez un particulier à cause de sa douleur aux dents. C’est là qu’il entendit parler de la médaille de Saint Benoît et qu’il en recevait une pour la première fois.

Au moment même où il touchait le pendentif, il poussa un cri de douleur, mais en mettant sa main à l’intérieur de sa bouche, il sentit sa dent entière, sans le moindre mal.

En février 1861, les moines bénédictins décidèrent de construire un monastère à Clèves.

Un sacristain de l’église paroissiale se propose pour réaliser la clôture du nouveau monastère. Pour ce faire, il se rend dans un bois pour couper des troncs d’arbre.

Une fois sa charrette chargée, il s’est retrouvé avec un tronc sur la jambe. Elle était presque écrasée, mais ce ne fut pas le cas puisque la médaille de Saint Benoît l’a protégé.

En effet, le sacristain avait pour habitude de porter le dévouement de la médaille de Saint Benoît, sous l’encouragement des moines eux-mêmes.

Arrivé au monastère, il posa une médaille sur sa jambe écrasée et la maintient avec une petite bande.

Peu de temps après, il plongea dans un profond sommeil pour ne se réveiller que très tard le lendemain matin.

À son réveil, il a pu constater que sa jambe était parfaitement guérie. Tout cela, grâce aux pouvoirs de la médaille de Saint Benoît

6) La médaille de Saint Benoît était employée dans le cadre de la conversion et la prière de l’exorcisme

Vers les années 1854, une femme âgée vivait dans un hospice destiné aux incurables. Cette dernière y était retenue à cause de sa paralysie presque entière.

Cette vieille femme tenait des propos durs et athées qu’on s’interrogeait s’il n’y avait pas des objets maléfiques dans son lit.

Un jour, les responsables de l’hospice ont déplacé son lit pour nettoyer sa chambre. Et ils découvrirent un sac plein d’objets suspects sous son matelas.

Ils lui ont retiré le sac et laissé la place à la médaille de Saint Benoît.

Lorsque la femme entra de nouveau dans sa chambre, l’esprit mauvais lui révéla qu’on lui avait retiré son sac.

Très en colère, elle démontra son mécontentement avec violence, mais dès qu’on la posa sur le lit, un grand calme apparu.

Quelques jours après, la femme âgée fut décédée et réconciliée avec Dieu. Et ce, grâce au symbolique fort de la médaille de Saint Benoît.

7) La médaille de Saint Benoît est une protection puissante contre les pièges des démons

La médaille de Saint Benoît se présente également comme étant le principal objet de la bonté.

Durant la première moitié du XIXe siècle, les catholiques tenaient quelques salles spécialisées dans le café et le billard, près de Rennes.

Après une certaine époque, les présences de démons se firent sentir dans les lieux.

La preuve : personne ne jouait au billard alors qu’on entendait des voix et des bruits de nombreux joueurs.

Les meubles changeaient également de place sans l’intervention humaine avec les portes qui s’ouvraient et se fermaient de la même manière.

Un soir, une servante se rendit dans sa mansarde pour s’habiller et assister à la messe de Minuit. Elle trouva une épaisse fumée et une chose insaisissable agitée à l’intérieur.

Elle poussa alors un cri, sorti de manière précipitée avant de perdre connaissance.

Ces phénomènes étranges étaient source de terreur pour les occupants de la salle, qui n’ont pas attendu pour faire bénir la maison. Mais ce fut en vain puisque la situation ne s’améliorait pas.

Un jour, une femme invita les propriétaires de la salle à utiliser la médaille de Saint Benoît.

Il n’a pas fallu longtemps pour constater les pouvoirs de ce pendentif puisque la délivrance de la maison s’est faite à la minute où la médaille était posée à chaque porte.

Ayant oublié d’en mettre sur la cave, il semblerait que toute la malice des démons s’y est réfugiée.

La situation est redevenue à la normale et sereine dès qu’ils posèrent une dernière médaille à cet endroit précis.

Outre tout cela, la médaille de Saint Benoît serait aussi un symbole de préservation contre les dangers de la vie.

8) La médaille de Saint Benoît bénéficie d’une approbation apostolique

L’an 1679, le curé Jean-Baptiste Thiers près de Chartres publia un Traité sur les superpositions. Celui-ci déclare que la médaille de Saint Benoît était une médaille magique par le simple fait que les mots y sont remplacés par leur initiale.

Des décennies plus tard, notamment le 12 mars 1742, le pape Benoît XIV publia un bref pontifical ou un bref apostolique prônant en faveur de la médaille de Saint Benoît.

Cet acte administratif d’Église était offert à la demande de Dom Bennon Lôbl, l’abbé du monastère Sainte-Marguerite de Prague.

9) L’inscription particulière sur l’avers et le revers de la médaille de Saint Benoît

L’avers de la médaille de Saint Benoît est gravé à l’effigie de Saint Benoît entouré de la légende Sanctus Benedictus monachorum Patriarcha.

Cette mention signifie en français : « Saint Benoît, Patriarche des moines ».

Sur le revers de la médaille de Saint Benoît, vous pouvez observer la croix dite « croix de Saint Benoît » suivie de plusieurs séries de lettres.

À savoir :

  • C S P B : « Crux Sancti Patris Benedicti » pour désigner la Croix du saint Père Benoît.
  • C S S M L : « Crux Sacra Sit Mihi Lux » pour Que la sainte croix soit ma lumière.
  • N D S M D : « Non Draco Sit Mihi Dux » pour Que le dragon ne soit pas mon guide.
  • V R S N S M V : « Vade Retro Satana, Numquam Suade Mihi Vana » pour dire Retire toi satan, ne me conseille jamais tes vanités.
  • S M Q L I V B : « Sunt Mala Quae Libas, Ipse Venena Bibas » pour symboliser Les breuvages que tu offres c’est le mal, bois toi-même tes poisons.

NB : Il n’est pas rare que les lettres PAX de cette médaille soient remplacées par IHS le sigle de « Iesus Homo Salvator ou Iesus, Hominum Salvator » signifiant « Jésus Sauveur des hommes » en français.

10) La médaille de Saint Benoît et ses autres représentations

Parfois appelée « Croix de Saint Benoît », la médaille de Saint Benoît peut être confondue avec le crucifix-médaille.

C’est une invention assez récente d’un fabricant signataire du crucifix dit de la « bonne mort », créé en 1932. Elle présente une médaille de saint Benoît en son centre, d’après la demande du père bénédictin Gaspar Lefebvre.

Il faut reconnaître que cette invention a connu un succès fou et est très répandu dans les boutiques d’articles religieux.

Le plus souvent, cette croix présente 7,5 cm de dimension. Mais, elle est également disponible en modèle de 18,5 et 2,5 cm.

Aussi, dans le folklore populaire de l’ouest de la France, la médaille de Saint Benoît est présentée au titre de seule protection efficace contre le cheval Mallet.

PARTAGEZ

LE CADEAU 100% LORRAIN

NOTRE ACTUALITÉ

NOS DERNIERS ARTICLES

Le Buerehiesel, une table d’exception en Alsace
Avant d’être le Buerehiesel, ce bâtiment était une vieille bâtisse construite en 1607 à Molsheim. Aujourd’hui, cette ancienne maison alsacienne est un restaurant étoilé propice à une aventure culinaire unique. Durant votre petit voyage à…

À NE PAS MANQUER

Émile Gallé, 22 faits surprenants sur sa vie d’artiste
Émile Gallé évoque une époque créatrice foisonnante d’imagination et de bouillonnement intellectuel. L’envolée des prix autour des vases réalisés de ses mains nous conduit aux plus folles spéculations sur sa vie. Voici ce que vous…
Vrai ou Faux vase Gallé ? Voici notre guide
Savez-vous comment reconnaître un vrai vase Gallé ? Notre guide traite de l’authentification d’un vase Gallé en vous expliquant les différences de prix sur le marché. Selon les experts, plus d’un million de vase Gallé…

LA ROUTE DU CRISTAL

NOS MEILLEURES VENTES

Les plus Beaux Monuments de Lorraine à visiter 🧡

=> Le meilleur moyen de découvrir la région et d'apprendre son Histoire 🤩