Qu’est-ce que le style Art déco ? (en 10 points)

qu'est ce que art deco

Les années folles succédèrent à la Belle Époque. L'Art déco des années 1930 a séduit le monde, porté par un rêve de séduction et de fantaisie, symbole de l'illusion d'une gloire et d'une puissance retrouvées. Savez-vous vraiment faire la différence entre l'Art Nouveau et l'Art déco ? Quelles sont les caractéristiques de l'Art déco ? Voici nos éléments de réponse étape par étape.

Comment reconnaître l’Art déco en 10 points ?

L’Art déco est un mouvement artistique en complète opposition à l’Art Nouveau. Définir les caractéristiques de l’Art déco n’est pas aisé tant ils sont nombreux. On parle de style 1925, de style Art déco, ou de Modern Jazz. Nous avons tous une représentation personnelle de l’Art déco, influencée par des images de magazines et films Hollywoodiens : du glamour, un design géométrique, de luxueux appartements, des hommes et femmes à la pointe du chic.

  • Un style harmonieux et symétrique
  • Le refus des angles droits, qui concerne principalement l’architecture
  • Un style sensuel
  • Une simplification des formes
  • Inspiration exotique des civilisations du monde (Afrique, Amérique du Sud …)
  • Inspiration naturalisme, qui se géométrise et s’adapte au règne de la machine
  • Représentation de la faune, traitement symétrique (biche, antilope, panthère …)
  • La géométrie est très présente dans l’Art déco, lignes, carrés et cercles inspirés du Cubisme
  • L’utilisation de matériaux disparates
  • C’est le premier style vraiment industrialisé 

Art déco ou Art Nouveau ?

Voici une illustration vous permettant d’identifier la différence entre l’Art déco et l’Art Nouveau. Bien entendu, c’est réducteur. Pour aller plus loin, je vous invite à lire notre guide du style Art Nouveau.
difference entre art nouveau art deco
Quelles différences entre l'Art Nouveau et l'Art déco
PARTAGEZ L'ART DÉCO
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Notre définition de l'Art déco :

L’Art déco est un style qui touche tous les domaines de la création. C’est un style à la fois rassurant et accessible, c’est un retour à l’ordre, un honneur à l’harmonie et à la symétrie. Les arts décoratifs représentent les années 1925, un rêve de séduction et de fantaisie que personne ne pouvait restreindre !

Attention : 

Il est important de préciser que le terme Art déco ne fut appliqué à ce style que dans les années 1960, on parlait alors de style “Modern Jazz”, ou “Modern Style”. L’Art déco touche l’architecture, mais surtout les arts appliqués. 

Ce style a inspiré notre collection de bracelet Art déco Square. La ligne, la symétrie et l’élégance sont mis à l’honneur. Cette pierre de cristal est sablée par notre artisan à Baccarat, une idée cadeau pour les amoureux du style 1925 :

Le style Art déco :

Le style Art déco nait en réaction aux débordements artistiques du style Art Nouveau. C’est en quelque sorte un retour à la raison. Ce style connait une immense diffusion dans le monde et englobe aussi bien l’essor exubérant des années 1920 que la crise des années 1930.

Ce style intervient juste après les horreurs de la première guerre mondiale, et tente de faire oublier les millions de mort. On peut donc dire que les caractéristiques de l’Art déco sont grandement influencés par le désir d’une appartenance nationale, un retour aux traditions, dans un but : se rassurer.

C’est aussi le style des années folles, des grattes-ciels d’Hollywood, celui d’une époque moderne et mécanisée. L’Exposition internationale des Arts Décoratifs et Industriels Modernes de 1925 à Paris marquera son apogée.

Scott Fitzgerald (écrivain Américain) dira de ce style : 

« L'Art déco s'est construit par la tension nerveuse accumulée et non dépensée durant la guerre »

1925, quand l'Art déco séduit le monde :

L’Exposition internationale des Arts Décoratifs et Industriels Modernes accueillera plus de 15 millions de visiteurs à Paris. Elle marquera l’apogée du style Art déco sur la scène internationale. Bien qu’elle ne fut pas la plus importante, elle sera la plus retentissante, la plus influente.

Ce n’est pas tout.

La grande diversité des oeuvres présentées affiche les différents visages de l’Art déco aux yeux du monde. Ainsi, meubles Art déco, lustres Art déco, sculptures et peintures offrent un florilège d’oeuvres qui se rassembleront dans les plus beaux musées Art déco du monde.

Cette exposition rencontra un vif succès. Les efforts de mise en scène étaient considérables : des spectacles et jeux de lumière mettant en lumière la ville de Paris, considérée comme la ville du shopping et de l’extravagance. Cette exposition opéra une véritable fusion entre l’Art déco et le commerce : la réclame et les vitrines des boutiques incitent plus que jamais à consommer, mouvement déjà initié par l’Art Nouveau et les grands magasins.

Vingt et un pays participeront à cette rencontre. Aux côtés de la France, l’Autriche, la Hollande, la Grande-Bretagne, la Suède, le Danemark et même la Russie, cette exposition n’avait qu’un but : ne présenter que des oeuvres témoignant d’une réelle modernité. Les imitations d’anciens styles n’avaient pas leur place. Ce fut chose réussie. 

On peut alors penser que l’ensemble était homogène, mais non, bien au contraire. Chaque nation s’appropropriait ce mouvement en présentant un style national qui lui était propre. 

Un architecture à l'image des gratte-ciels Hollywoodiens :

En 1920, la ville est un symbole de modernité, une modernité fièrement affichée par son architecture. Cette équation se reflète particulièrement en Amérique. Les immenses gratte-ciels de Manhattan deviennent très vite un symbole, une icône de l’Art déco.

Il faut dire que nous avons tous déjà vu au moins une fois ces icônes à travers nos écrans. Les films Hollywoodiens étaient un parfait véhicule de ce courant artistique. Cedric Gibbons, directeur artistique, sera l’un des grands noms de cette signature artistique Art déco, opérant sur plus de 1500 films au cours de sa carrière. Chaque semaine, plus de 80 millions de personnes étaient scotchés à leur écran, plongés dans l’univers Hollywood des années 1925.

cinema-hollywood-art-deco

Mais bien au delà d’une simple architecture, les nations du monde découvrent une Amérique individualiste et démocratique.

Le style “streamline” s’impose comme l’exubérance de l’Art déco à l’Américaine. Se hissant au rand des plus grandes puissances mondiales, les Amériques apparaissent comme une référence dans ce style. Personne ne peut alors leur imposer ce qui est à la mode et ce qui ne l’est pas.

Ce style d’architecture est inspiré par l’exotisme de notre monde. Les civilisations d’Égyptes et d’Amérique du sud exercent une grande influence : l’art des Mayas et des Aztéques est un exemple, ces gradins et décrochements des gratte-ciel Hollywoodiens sont inspirés des anciennes civilisations Maya. 

gratte-ciel-art-deco-new-york

Les premiers luxueux paquebots, symbole d'une époque et d'un style :

L’Art déco est aussi celui d’une image : ces luxueux paquebots sillonnant l’atlantique. Quel magnifique cheval de Troie. Cet Art déco des années 1930 s’illustre à travers René Lalique, qui habille le salon des premières classes du mythique paquebot “Normandie”, symbole du luxe et orgueil du savoir-faire français.

Les luminaires sont signés de sa main, le Normandie embrasse la mer pour la première fois en 1935 pour la quitter en 1942 suite à un incendie.

De son côté, l’île de France, construit en 1927, fleuron de la Compagnie générale transatlantique, sera salué par la presse comme :

« Le plus beaux seau à champagne du monde »

luminaire-rene-lalique-normandie
Salon du paquebot le Normandie

Hôtels, bars, restaurants, cinemas, ces lieux de plaisir et de fête s’habillent aux couleurs de l’Art déco. Ce courant artistique s’associe à de nouvelles aspirations : jeunesse, plaisir et séduction. L’île de France embarque pas moins de 25 tonnes de glace, destinés à l’élaboration de cocktails, pour le plus grand plaisir des New Yorkais, en pleine prohibition d’alcool (abrogée en 1933).

Le mouvement et la vitesse inspirent les jeunes artistes. Les avancés technologiques de l’automobile sont considérables suite à l’effort déployé lors de la Première Guerre. Les calandres des véhicules de la Belle Époque s’ornent de merveilleux bouchons de radiateur, créés en 1925 par René Lalique. Parmi l’une des plus célèbres, la mascotte Victoire.

sculpture-art-deco-victoire-lalique
Sculpture Victoire Lalique France

Les motifs de l'Art déco : la faune, la flore, la géométrie :

L’un des caractères distinctifs de l’Art déco est le recours récurrent d’une série d’ornements et de motifs traditionnels. On tourne le dos à l’Art Nouveau, mais pas à la tradition, en empruntant d’anciens motifs issus des siècles passés, qu’on épure et géométrise. Les styles sont plutôt rassurants, conséquence d’un traumatisme de la Première Guerre. 

On retrouve différentes styles : l’Empire, la Restauration et le style Louis-Philippe. Cependant, certains styles privilégiés de l’Art Nouveau font de la résistance, mais sous une tout autre forme. J’ai nommé le naturalisme.

La représentation de cette nature doit alors s’adapter au style moderne. On allie la nature au règne de la machine. Ainsi, l’Art déco impose un traitement symétrique à la nature, alors que l’Art Nouveau célébrait son asymétrie. On s’éloigne du réalisme, on impose un cadre n’acceptant aucun débordement.

La décoration du style Art deco est illustrée par un classique, la rose cubiste. On retrouve cette interprétation de la nature dans un grand nombre d’oeuvres.

Les animaux et insectes sont également représentés d’une manière très stylisés pour devenir un symbole moderne. La biche, l’antilope, sans oublier la panthère représentent l’exotisme du style Art déco

sculpture-bouchon-radiateur-libellule-lalique

Les formes géométriques sont également très présentes dans les oeuvres Art déco. Cet art des avant-gardes leur permettait d’exprimer la quintessence du monde moderne.

Le cercle, le carré, la ligne expriment un certain dynamisme. Sa pleine expression se trouve dans le textile et l’art graphique. Les artistes travaillent ainsi les lignes, les surfaces, à la recherche d’effet pour la décoration intérieure. C’est une démarche complètement différente, l’ornementation prend place au second plan, effacé par un désir grandissant pour l’abstraction.

On utilise différents matériaux : le verre, le chrome, l’aluminium, c’est une véritable révolution pour la décoration intérieure, en complète opposition avec le style Art Nouveau, souvent lourd et chargé. C’est également l’une des façons de reconnaître l’Art déco, la ligne et la raison.

L’Art déco s’éteint en 1930, supplanté par le modernisme et le style international.

Bijoux Art déco de la cristallerie Lalique
PARTAGEZ L'ART DÉCO
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

Jours
Heures
Minutes
Secondes

- DU CRISTAL SOUS LE SAPIN -

- 30 % sur TOUT