Se balader au Temple Neuf à Metz

visite-temple-neuf-metz

Le Temple-Neuf compte parmi les joyaux de la ville de Metz. Cet édifice protestant néo-roman se trouve dans le Jardin d’Amours, près de la place de la Comédie. Le Temple-Neuf fut édifié dans le contexte de germanisation de la culture de la ville durant l’annexion de 1900.

Histoire de l'Église Temple-Neuf ou Nouveau Temple protestant

Le Temple-Neuf est un monument niché à proximité du Moyen-Pont.

Ce temple protestant néo-roman fait de pierre grise des Vosges est parfaitement à l’image des constructions gothiques et classiques françaises.

Un temple créé durant la période wilhelmienne

Le Temple-Neuf est un lieu de culte reformé édifié à Metz entre l’an 1901 et 1905.

Au moment présent, cette paroisse est membre de l’Union des Églises protestantes d’Alsace et de Lorraine.

Durant le rattachement de Metz et du nord-est de la Lorraine à l’empire allemand, la ville fut transformée sous l’action des autorités qui en ont fait une vitrine wilhelmien.

À cette époque, le choix architectural se traduisait notamment par l’apparition de plusieurs édifices de style néo-roman, néo-gothique et le style néo-Renaissance.

La poste centrale, la nouvelle gare ferroviaire, le portail de la cathédrale, le temple de Garnison ainsi que le palais du Gouverneur sont d’ailleurs construits dans ces mêmes styles.

À lire aussi : l’histoire de la cathédrale de Metz, l’une des plus belles de France.

balader-au-Temple-Neuf-metz

Le Temple-Neuf illustre également une politique de germanisation par l’architecture déployée par le troisième et dernier empereur allemand du nom de Guillaume II. Son objectif était d’instaurer son emprise sur la ville de Metz.

Une politique de modernisation architecturale également marquée par l’élévation de nombreux édifices dans le département de Moselle, dont le but était de séduire les populations annexées.

Comment ? Simplement, en leur prouvant les avantages d’un « retour » dans le giron de l’Empire allemand.

À lire aussi : que faire à Metz ?

Un édifice de culte bâti sur l’île du Petit-Saulcy

En 1898, la municipalité de Metz accorda à la communauté réformée un terrain planté de saules dit « jardin d’Amour ». Il était destiné à accueillir un temple de style néo-romain rhénan.

Conrad Wahn a eu l’honneur de concrétiser ce projet de grande envergure. Ce fut l’architecte allemand et à la fois l’architecte en chef de la ville de Metz du temps de l’Annexion allemande.

Expérimenté, cet architecte de renom avait déjà travaillé en Moselle sur plusieurs projets architecturaux religieux et civils.

La construction du Temple-Neuf commença en 1901 et se poursuivit sur une durée de trois ans.

Le 25 novembre 1901, la pose de la première pierre est réalisée par le gouverneur représentant du souverain dans les États allemands ou Statthalter Hermann zu Hohenlohe-Langenburg. Celui-ci était également le « gouverneur » d’Alsace-Lorraine entre 1894 et 1907.

Le samedi 14 mai 1904, le Temple-Neuf fut inauguré par l’empereur Guillaume II lui-même, suivi de l’impératrice,de la princesse Victoria-Louise de Prusse et des plus hautes autorités du Reichsland Elsaß-Lothringen.

Lors de sa création, le plan en croix grecque du Temple-Neuf présentait une nef centrale.

Le temple, lui, faisait 53 mètres de long et 26 mètres de largeur pour une hauteur de 55 mètres au niveau de la tour centrale.

Pour accueillir le public, la capacité de cet édifice de culte est à l’époque estimée à 1 204 places assises réparties dans la nef,le chœur et les galeries.

Sur les chapiteaux des colonnes du portail sont présentés les quatre évangélistes entourant l’agneau mystique. La chaire pour sa part est décorée des Tables de la Loi d’après la tradition réformée ancienne.

Pour ce qui est des vitraux de fond du Temple-Neuf, elles provenaient de l’hospice Saint-Nicolas édifié en 1990.

Enfin, le chœur du Temple-Neuf est constitué d’un arc triomphal en plein cintre où une arcature aveugle à fines colonnettes est représentée.

Le Temple-Neuf, un édifice à l’architecture impressionnant

Le Temple-Neuf est un édifice de culte unique par sa silhouette tant massive qu’élancée.

Que vous choisissez de l’aborder en partance de la place d’Armes, de la cathédrale, de la préfecture,de la place de la Comédie, du grand pont et du moyen pont des Morts ou encore de la place de la république et du palais de Justice, le Temple-Neuf est un site qui en vaut pleinement le détour.

Ce temple est d’ailleurs construit avec du grès sombre. Un matériau en parfaite harmonie avec la clarté de la pierre de Jaumont calcaire des bâtiments qui l’entoure.

Le style néo-roman rhénan du Temple-Neuf fait également usage du vocabulaire ottonien pour désigner les chapiteaux à corbeilles ottoniennes auxquelles sa forme fait référence.

Ce style tranche pour ainsi dire avec le classicisme français des bâtiments avoisinants.

Le Temple-Neuf présente également une tour lanterne octogonale à la croisée du transept, des tourelles de chevet et du chevet avec galerie à colonnettes. Celui-ci s’inspire du chevet de la cathédrale de Spire et à la fois de la cathédrale de Mayence.

D’ailleurs, les deux clochers sur la façade occidentale du Temple-Neuf reflètent encore l’image de la cathédrale de Spire.

Il fut en outre un temps où l’on craignait la destruction du Temple-Neuf en tant que symbole de l’annexion de 1870. Et pourtant, il est maintenant un lieu emblématique de la ville de Metz.

Encore aujourd’hui, le Temple-Neuf est un lieu de réunion de la communauté protestante reformée du centre de Metz.

Aussi, les façades et les toitures de cet édifice sont classées au titre des monuments historiques depuis la date du 6 janvier 1930.

Le fameux orgue du Temple-Neuf à Metz, un œuvre d’Ernest Mühleisen

Il serait impossible de parler du Temple-Neuf de Metz sans citer son orgue unique en son genre.

À l’intérieur de ce temple se trouve effectivement un orgue de 52 jeux sur 3 claviers et de pédalier en traction. Le tout étant totalement mécanique.

Cet orgue fut réalisé par Ernest Mühleisen et se présente comme étant l’un des meilleurs instruments néoclassiques de la ville de Metz.

Il est même utilisé pour les concours du conservatoire à rayonnement régional et les différents récitals donnés par des organismes célèbres.

Direction le Temple-Neuf pour une journée de promenade inoubliable à Metz !

Durant votre passage à Metz, pensez à ne surtout pas manquer le Temple-Neuf, un lieu témoin de la lutte culturelle entre les Français et les Allemands durant la période d’annexion.

Si possible, faites-y un tour à la tombée de la nuit, vous serez émerveillé par l’éclat du Temple-Neuf.

Illuminé dès la tombée de la nuit, le temple se retrouve magnifié et vient se refléter dans la Moselle pour une vue époustouflante sur l’ensemble de la ville.

Ouvert du lundi au dimanche, rendez-vous au Temple-Neuf à Metz pour partir profiter d’une bonne balade, tout en partant à la découverte de la beauté du style architectural de cette destination.

PARTAGEZ

LE CADEAU 100% LORRAIN

NOTRE ACTUALITÉ

NOS DERNIERS ARTICLES

Le Buerehiesel, une table d’exception en Alsace
Avant d’être le Buerehiesel, ce bâtiment était une vieille bâtisse construite en 1607 à Molsheim. Aujourd’hui, cette ancienne maison alsacienne est un restaurant étoilé propice à une aventure culinaire unique. Durant votre petit voyage à…

À NE PAS MANQUER

Émile Gallé, 22 faits surprenants sur sa vie d’artiste
Émile Gallé évoque une époque créatrice foisonnante d’imagination et de bouillonnement intellectuel. L’envolée des prix autour des vases réalisés de ses mains nous conduit aux plus folles spéculations sur sa vie. Voici ce que vous…
Vrai ou Faux vase Gallé ? Voici notre guide
Savez-vous comment reconnaître un vrai vase Gallé ? Notre guide traite de l’authentification d’un vase Gallé en vous expliquant les différences de prix sur le marché. Selon les experts, plus d’un million de vase Gallé…

LA ROUTE DU CRISTAL

NOS MEILLEURES VENTES

Les plus Beaux Monuments de Lorraine à visiter 🧡

=> Le meilleur moyen de découvrir la région et d'apprendre son Histoire 🤩