10 INCROYABLES BIJOUX DE RENÉ LALIQUE

bijoux-rene-lalique

Découvrons ensemble dix incroyables bijoux de René Lalique (1860-1945). Pionnier de l’Art nouveau, passant à égal talent à l’Art déco, René Lalique fut un artiste de génie, réalisant certains des plus beaux bijoux de l’Art nouveau. Les bijoux Art nouveau de René Lalique sont aujourd’hui de véritable oeuvre d’art. Le 13 novembre 2017, un collier René Lalique de diamants et perles, créé en 1899, est cédé au prix de 978 480$ chez Christie’s à Genève.

=> La période de création des bijoux de René Lalique fut assez courte, comprise entre 1898 et 1906. La deuxième partie de sa vie, René Lalique la consacra au verre, puis au cristal.

LES DÉBUTS DE RENÉ LALIQUE ?

Pour comprendre le bijou de René Lalique, commençons avec ces propos, qui illustre parfaitement l’esprit Lalique : 

Regardez :

" Je regarde, j'observe la femme, l'enfant, l'envol d'un oiseau, un arbre, un poisson; soudain l'harmonie d'une forme, d'une attitude, d'un geste, d'un mouvement s'impose à mon esprit, ne le quitte plus, se combine avec d'autres éléments de composition antérieurement acquis ... l'oeuvre est mûre, je n'ai plus que la cueillir ... "

René lalique à Maximilien Gauthier, journaliste Tweet

1860, naissance de René Lalique à Aÿ en Champagne. Amoureux à sa campagne natale, René Lalique développe un goût prononcé pour l’observation de la nature.

À cette époque, les éléments et les véhicules d’un art moderne sont en place, ou en passe de l’être.

Suite au décès de son père, René Lalique doit alors subvenir au besoin de la famille. Il entre en apprentissage chez le fabricant-bijoutier, Louis Aucoc. René Lalique avait un goût vif et un don réel pour le dessin.

La fabuleuse aventure commence.

L'INFLUENCE DE L'ART JAPONAIS DANS L'OEUVRE DE LALIQUE

Le terme « Japonisme » désigne les courants artistiques de la fin du XIXe, inspiré par les estampes, motifs et objets d’art japonais.

La ligne, la courbe et l’irrégularité de forme sont misent à l’honneur.

C’est dans ce contexte artistique que Paris renouvelle l’expérience réussie en 1855, d’une Exposition universelle. Un événement majeur pour les industriels français. En effet, ces Expositions réunissent dans un même lieu une grande partie des civilisations de notre planète, les hommes et les oeuvres.

Une influence inédite.

L’Exposition universelle de 1867 comporte une importante section japonaise

L’influence du Japonisme est alors très forte. Le Japonisme s’exprime à travers la flore, on retrouve alors la cerise, la prune, la glycine de Chine, la magnolia, tous représentant le symbole de la famille impériale.

Tout s’explique.

Des éléments naturels, qui auraient été familiers à René Lalique qui a passé son enfance à observer la nature dans sa campagne champenoise. Le bijou Lalique se construit.

Onze années plus tard, le Japon est devenu plus qu’une mode, c’est de l’engouement, c’est de la folie, constate Ernest Chesneau.

Vous l’avez compris.

Le Japonisme sera le point de départ qui inventera L’Art nouveau. C’est un art du dessin, une façon de croquer les oiseaux, les fleurs, mettant en valeur les courbes riches et généreuses.

" L'Art japonais évite la symétrie des parallèles, il joue toujours sur des quantités impaires. Dans le dessin, il accentue la silhouette et s'arrête lorsqu'il a rencontré le caractère typique d'un personnage, d'un objet inanimé, d'un grand effet de la nature. Les Japonais, mieux qu'aucun autre peuple, ont trouvé le secret du charme absolu dans l'irrégulier "

1 - BROCHE FEMME LIBELLULE (1897)

Or, Email, Chrysoprase, Pierres de Lune et Diamants

Considéré comme beaucoup comme son chef-d’oeuvre, la femme Libellule illustre l’amour de René Lalique pour le travail de la matière, son inspiration pour la nature mais également pour la femme.

L’imagination sans limite de René Lalique se métamorphose ici à travers ce bijou femme-libellule, aux deux pattes disproportionnées et griffon acérées.

Portée par Sarah Bernhardt (célèbre comédienne) au sommet de sa gloire, on ne peut que s’émerveiller sur cette pièce visible au Musée Calouste Gulbenkian de Lisbonne.

femme-libellule-rene-lalique

RENÉ LALIQUE BIJOUTIER

Après un séjour de deux ans en Angleterre, René Lalique décide de revenir à Paris pour se consacrer totalement à sa passion : le dessin de bijoux.

Ses dessins commencent à se faire remarquer par les grands noms.

René Lalique fournit alors des modèles pour les grandes joailleries parisiennes. René Lalique révolutionne la joaillerie, séduit les grandes femmes de ce monde, devient l’artistes des plus grands collectionneurs (comme le magnat du pétrole Calouste Gulbenkian), commandé par les grandes cours.

Henri Vever, célèbre joailler, écrivain et collectionneur d’art français, consacre même un texte à René Lalique dans l’ouvrage de référence qu’est « La bijouterie française au XIX siècle « .

Les premiers dessins de bijoux avant Lalique s’inspiraient déjà des plantes et des bêtes de nos campagnes : marguerites, églantines, épi de blé, insectes, sauterelles et araignées.

1886, René Lalique indépendant.

Selon Vever, René Lalique devient créateur de bijoux à partir de 1886, lorsque Jules Destape à qui il fournissait des dessins lui cède sa maison.

2 - BAGUE FOULARD CHAUVE-SOURIS (1897)

Émaille bleu, saphir, or
bague-chauve-souris-art-nouveau-rene-lalique

Lalique veut sortir de la joaillerie traditionnelle (en rupture avec les bijoux statuaires et sans âme), veut arriver à un résultat nouveau, dira-t-il à Henri Vever.

En 1888, René Lalique dépose son poinçon ‘RL’ et grave de ses lettres les créations originales réalisées en son nom.

Au salon de 1897, Émile Gallé remarque l’envol de René Lalique, y décèle « des renouvellements imprévus » qui sont « la préparation du bijou moderne« .

L’explosion du génie créatif.

3 - ORNEMENT DE CORSAGE SERPENTS (1900)

Pectoral en or et émail
ornement-corsage-rene-lalique

Nourri d’années de travail assidu du dessin de bijou, René Lalique réalise ses propres bijoux, invente des techniques et mélange de nouveaux matériaux.

Un style inédit !

Alors que la joaillerie traditionnelle s’appuie sur la pierre précieuse, René Lalique met en lumière l’originalité des matériaux, tel que la corne, l’avoir, l’émail et le verre.

Ses premiers bijoux utilisant le verre voit le jour dès 1890.

Le succès est tel qu’Henri Clouzot parle d’une « époque Lalique » qui « créa des bijoux compliqués comme des édifices ».

Le fameux peigne aux deux paons devant une rosace gothique, acquis par le musée des Arts décoratifs au Salon de 1898 illustre la volonté de René Lalique d’inviter l’Art dans la vie courante.

La série de peignes et diadèmes en corne, matière organique parfaitement façonnée en différents degrés d’épaisseur pour arriver à en tirer des effets surprenants, simulant presque toujours la Nature, sont témoins de la créativité et du raffinement de la technique du dessin et du modelage de Lalique qui a assimilé l’influence des artistes japonais de son époque.

4 - PEIGNE DEUX PAONS (1897-1898)

Corne brune patinée bleu, or, plaques d'opales
Bijoux-art-nouveau-rene-Lalique

Son imagination libérée, René Lalique exploite le mouvement, la nature, représente d’une extrême justesse et finesse la vie qui nous entoure, mais que nous ne voyons pas.

Au contraire de la joaillerie traditionnelle où la monture disparaît sous l’éclat des pierres précieuses, René Lalique utilise la structure comme élément ornemental.

Un style frappant pour les colliers de chien, un bijou tendance en 1900.

5 - PLAQUE DE COLLIER DE CHIEN FOUGÈRES (1900-1902)

Or ciselé, émail translucide sur or, revers ciselé

6 - DEVANT DE CORSAGE PAON (1898-1900)

Or, émail, opales, diamants

6 - DIADÈME TIARA COQ

Exposition au Musée Gulbenkian
diademe-coq-rene-Lalique

7 - PENDENTIF FRAMBOISE (1902)

Émail bleu, verre opalescent

8 - BROCHE PRUNES

Opale, émail, or

9 - BROCHE PAPILLON (1907)

Or, verre blanc satiné, émaux, diamant

RENÉ LALIQUE INDUSTRIEL

Une autre histoire commence au début des années 1910, lorsque René Lalique créateur se donne les moyens industriels de sa production.

René Lalique clôt un chapitre de sa vie.

C’est aussi le début d’une autre époque où le temps de Lalique verrier rejoint l’espace clair introduit par le cubisme et l’ère industrielle qui tente de s’imposer dans la production d’objet.

Le marché est inondé de bijoux, de plus ou moins bonne manufacture. En réponse, Lalique décide alors de se tourner vers une nouvelle matière, le verre.

10 - L'ODYSÉE DU FEU SACRÉ (2012)

Nous devons terminer ce top 10 par une création qui illustre le retour de la cristallerie Lalique.

Le nom Lalique fait toujours écho d’exception dans le monde du bijou.

Sous les dessins de Quentin Obadia, la cristallerie Lalique prolonge et transmet l’héritage de l’univers du fondateur.

C’est en 2012 que Lalique SA lance la collection « L’odyssée du feu sacré ». La Maison revient aux sources originelles de son fondateur.

La pièce maîtresse de la collection est Vesta, gardienne du feu, symbole de la renaissance de la Femme mythique Lalique.

Lalique-odysee-bijoux

LE BIJOUX LALIQUE EN 2019

La Maison Lalique possède un département joaillerie qui propose d’incroyables créations, mêlant savoir-faire et pierres d’exception : diamants, saphirs, rubis.

Mais il faut en mettre le prix.

Pour les amoureux d’Art nouveau, désireux de se faire plaisir sans se ruiner, Lalique SA propose une collection de bijou Haute Fantaisie

Le cristal se mêle à l’argent et au vermeil. 

Un large choix est proposé au client, à des prix très compétitifs pour une qualité au rendez-vous.

Voici les meilleures ventes bijoux de la cristallerie Lalique :

1 -BIJOU LIBELLULE LALIQUE

Cristal bleu, perle de verre, argent
bijou-libellule-lalique

2 - COLLECTION MUGUET LALIQUE

Cristal incolore, argent
pendentif-cristal-muguet-lalique

3 - COLLECTION ARETHUSE LALIQUE

Cristal incolore, argent

4 - BAGUE CABOCHON GOURMANDE LALIQUE

Cristal, plus de 17 coloris

5 - COLLECTION EURYDICE LALIQUE

Cristal, laque noire, plaqué or
pendentif-eurydice-lalique

PARTAGEZ LE SAVOIR-FAIRE LALIQUE !

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire