Qu’est-ce que le Jugendstil ?

comprendre le jugendstil en Allemagne

Le terme Jugendstile renvoie tout simplement à l’Art nouveau en Allemagne. C’est un mouvement artistique moderniste international, embrassant toutes les disciplines.

L’Art nouveau, en complète opposition avec le passé, a pris racine en Lorraine et plus précisément à Nancy, grâce à l’un de ses plus grands instigateurs : Émile Gallé.

Le conflit entre la France et l’Allemagne n’était pas seulement militaire, il était également artistique. Les Allemands se sont empresser de s’emparer de cette nouvelle tendance pour l’appeler le Jugendstil.

Le Jugendstil, la naissance du mouvement Art nouveau en Allemagne

Ce mouvement artistique est global, c’est-à-dire qu’il s’est imposé dans tous les domaines de la société, des arts décoratifs, en passant par l’architecture, la joaillerie, et même la réclame (publicité).

Cette nouvelle perception, ce nouvel esthétisme, va gagner l’Allemagne entière. On qualifie l’Art nouveau, et donc le Jugendstil, d’esthétique “fin de siècle”.

Le Jugen est un mouvement moderne qui a son origine dans la jeunesse viennoise à la fin du XIXe siècle. Il est caractérisé par un choc des générations, qui se traduit dans un premier temps par un mouvement culturel, philosophique, puis qui s’étendra au domaine des arts.

Le terme “fin de siècle” désigne les différents mouvements artistiques et littéraires qui s’imposent à la fin du XIXe siècle, dont l’Art nouveau, mais aussi le symbolisme (conception spirituelle du monde, Baudelaire) et le modernisme (en rupture avec le réalisme).

On connait également le Jugendstil sous d’autres termes :

  • Le Reformstil
  • Le Secessionsstil
  • Il est également dénommé Jugend

La naissance du Jugendstil est fondé sur un foisonnement d’idée, dans le but de transgresser l’art classique en s’affranchissant des règles préexistantes.

La particularité de ce mouvement est qu’il touche différentes nations au même moment.

  • En Italie, le mouvement Art nouveau prend le nom de Liberty
  • En Allemagne, ce sera le Jugendstil
  • Et enfin, la Sécession pour Vienne (nous y reviendrons en fin d’article)

Ce style a dans un premier temps touché les strates les plus aisées de la population. La raison est simple, le Jugendstil présente un modernisme tel qu’il faut alors changer toute la décoration de A à Z.

L’oeuvre se doit alors d’être cohérente, rien n’est laissé au hasard : peinture, mobilier, moulure, bibelots …

Le designer concevait tout dans son ensemble.

Les années suivantes, la production en série, à bas coût, va permettre une plus large diffusion du mouvement. Nous y reviendrons plus tard.

Le terme Jugenstil est issu de la revue artistique allemande Jugend

Jugend (qui signifie Jeunesse) est une revue artistique et littéraire hebdomadaire créée en janvier 1896 par Georg Hirth.

Cette revue fera référence dans le monde de l’Art moderne et celui de l’Art nouveau, en invitant les nouveaux artistes, défenseurs du nouvel esthétisme.

Jugend, revue prolifique, publia également des textes satiriques et des caricatures pendant 40 ans, à raison de 52 numéros par an.

Cette revue est le point de départ du Jugenstil, qui a été popularisé avec enthousiasme par de nombreuses publications traitant des beaux-arts et des arts appliqués.

1890 - 1914, l'époque du Jugendstil

Cet élan de modernité touche dans un premier temps certaines régions allemandes, au début des années 1890 pour se poursuivre jusqu’à la Première Guerre mondiale.

Le soutien des riches industriels et de l’aristocratie va permettre à ce mouvement de s’enrichir dans les arts graphiques et surtout dans l’architecture.

Selon le fondateur du Jugendstil, Georg Hirth, ce mouvement n’aurait conquis l’Allemagne qu’avec l’ouverture en 1897 de la foire de Leipzig2 (Sächsisch-Thüringische Industrie- und Gewerbeausstellung).

Lors de cette exposition, une oeuvre de Max Klinger (1857-1920), sculpteur symboliste allemand, fera débat. Cette immense fresque marquera définitivement la légitimité de ce style dans l’opinion publique.

Peu à peu, les plus grandes villes d’Allemagne comme Munich ou Berlin s’ouvrent au modernisme, favorisées par les nombreuses expositions internationales où règne un certain esprit de compétition.

Les idées d’un nouvel esthétisme peuvent alors s’échanger, chacun n’oubliant pas son intérêt commercial : être le meilleur pour exporter son savoir-faire.

Les Allemands occupent alors le peloton de tête.

Ils réussissent notamment à produire une verrerie de qualité, très bon marché. Dans tous les domaines artistiques, les Allemands simplifient la conception, réduisant l’ornementation et donc le coût.

Émile Gallé ne manquera pas de le faire remarquer à ces partenaires artistes et industriels :

« Après l'Exposition de 1900, l'évidence apparait du danger qu'il y aurait pour nos ateliers lorrains à rester sans liens, en présence du relèvement universel des industries d'art dans le monde ... »

Émile Gallé, dans un lettre adressé à Roger Marx, 1893 Tweet
bureau Jugendstil de Van-de-Veld
Bureau signé Van de Veld

Des revues littéraires et artistiques offrent une large diffusion du Jugendstil

Jugend ne fut pas l’unique revue promouvant le Jugendstil.

  • Nous pouvons citer la revue Pan, créée en 1895 à Berlin, par Julius Meier-Graefe.
  • Mais aussi Simplicissimus, créée à Munich par un certain Albert Langen.

Leur rôle était d’une importance première : éduquer et présenter de nouveaux concepts, totalement différents ce que l’on connaissait. Les domaines de l’architecture, du mobilier, des arts décoratifs y étaient abordés.

Parmi les plus grands contributeurs à ces revues, nous pouvons citer deux personnes:

  • Hermann Obrist, sculpteur français, récompensé de plusieurs médailles lors de l’Exposition universelle de 1889
  • August Endell, architecte de renom, célèbre pour la réalisation de l’Atelier Elvira à Munich

Les Allemands vont ainsi favoriser la circulation de ce courant à travers le monde, notamment à Riga, qui deviendra l’épicentre de l’Art nouveau en Lettonie.

Vienne sera également un épicentre pour l’architecture Jugdenstil, appelé Secession.

Vienne, berceau des Modernistes et de l’architecture Jugdenstil Viennoise

Vienne, au début du XXe siècle, a vu naitre des immeubles aujourd’hui devenus incontournables lors de la découverte de l’impériale.

Cette architecture du Jugenstil est fondée sur l’oeuvre des grands architectes dont Otta Wagner ou encore Josef Hoffmann.

Les bâtiments érigés, à l’instar du pavillon de la sécession, présentent des lignes claires, une géométrie parfaite, sans oublier la présence, plus modéré, d’ornements, comme la coupole de feuilles dorées.

La sécession, est ce mouvement fondé par Gustave Klimt en 1897, nom donné à l’Art nouveau viennois.

Pour en apprendre davantage sur l’Art nouveau, découvrez nos artistes dédiés ici !

architecture Art nouveau secession de Vienne

Palais de la Secession de Vienne

PARTAGEZ

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Une réponse

Un complément, une question, échangeons ensemble !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOS DERNIERS ARTICLES

Qui était Jean Noverdy, verrier français ?
Découvrons la biographie d’un maître verrier français, Jean Noverdy. Très peu d’information sur Jean Noverdy, maître verrier qui a produit essentiellement des lustres, lampes de tables de style Art Nouveau avec parfois des armatures en…

LES PLUS LUS

Vrai ou Faux vase Gallé ? Voici notre guide
Vous avez un magnifique vase Gallé devant les yeux. Une question se pose, comment reconnaître un vrai vase Gallé ? Notre guide 2019 vous guide dans l’authentification d’un vase Gallé en vous expliquant les différences…
Vivez la vie de verrier, du Moyen Âge à aujourd’hui !
Aujourd’hui, nous vous proposons un retour 500 ans en arrière. Saviez-vous que les premiers verriers étaient nomades, voyageant au grès des ressources, au coeur des forêts ? Aujourd’hui, le métier de verrier a bien évolué.…

LA ROUTE DU CRISTAL

C'EST MADE IN FRANCE

QUE RECHERCHEZ-VOUS

SUIVEZ-NOUS !

RECEVEZ L'HISTOIRE DES 22 PLUS GRANDS VERRIERS FRANÇAIS

Vos données personnelles ne seront jamais cédées ni revendues. En vous inscrivant, vous acceptez notre politique de confidentialité. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.
shares