La faïencerie de Lunéville, une manufacture Lorraine de renommée mondiale !

faiencerie-de-luneville

Découvrons l'histoire de la plus ancienne faïencerie française encore en activité. La faïence de Lunéville, aujourd'hui associée à la manufacture de Saint-Clément, mais aussi Niderviller, est un porte-drapeau de l'artisanat lorrain que nous devons défendre.

Après vous avoir fait découvrir les plus grands artistes verriers français, nous devons vous présenter quelques belles manufactures, présentes sur notre territoire, la Lorraine.

Cette région regorge de multiples talents, qui n’ont pas tous fait du verre leur cheval de bataille.

Située à seulement 13 kilomètres de la ville de Baccarat où nous sommes installés, la faïencerie de Lunéville perpétue la tradition des arts de la table à la française, tout en proposant divers objets décoratifs et luminaires.

Retour au XVIIIe siècle …

« Nous exportons dans de nombreux Pays, Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Royaume-Unis, Italie, Pays Bas, Suisse, Corée, Etats-Unis, Japon, Chine, Russie, Australie »

Sylvie Clementz - Assistante Commerciale Tweet
faience-de-luneville-reverbere-fin

Jacques Chambrette, fondateur de la faïencerie de Lunéville

En 1711, Jacques Chambrette père crée une première faïencerie à Champigneulles en Lorraine, pour le Comte de Fontenoy.

Il aura un fils qui portera le même prénom, Jacques Chambrette (1705-1758).

En 1722, ce dernier déménage à Lunéville pour y devenir marchand de faïence. Une année après, il devient fournisseur de la Cour.

visage-faience-de-luneville

Ce grand privilège sera les prémices de la création de ce qui va devenir l’une des plus prestigieuses faïenceries françaises …

En 1730, Jacques Chambrette fils fonde la manufacture de Lunéville, et obtient de nombreux avantages par lettres patentes, ce qui nous rappelle ceux obtenus par les maitres verriers à la même époque.

Le Duc François III et de la Duchesse Elisabeth-Charlotte d’Orléans lui permettent de puiser toutes les ressources nécessaires à la production, et l’exemptent d’impôts et de charges.

Toutes les conditions sont alors réunies pour la réussite du projet.

C’est sans oublier l’esprit d’entreprise du jeune Jacques Chambrette, qui en 1739, reprend avec plusieurs associés la cristallerie de Portieux.

La faiencerie de Lunéville innove grâce à de nouvelles techniques et compositions

Jacques Chambrette est l’homme de la situation. Imaginatif et créatif, il lance de nouvelles techniques de production :

  • Terre lorraine : composition permettant de donner une faïence fine et blanche, cette technique imite la porcelaine.
  • Terre de Pipe : c’est une faïence fine et tendre. Elle se compose de cette argile calcaire ajoutée de marnes blancs, de silice, de craie ou chaux.

À lire aussi : Quelles sont les différences entre la faïence et la porcelaine ?

La qualité et la finesse des créations de la faïencerie de Lunéville lui donnent les faveurs du bon Roi Stanislas Leszczynski, qui le 13 Décembre 1749, lui octroie de nouvelles lettres patentes.

Cela lui permet d’augmenter considérablement la quantité de matière première mise à sa disposition pour la fabrication, mais aussi de devenir Manufacture Royale !

La production croît à grande vitesse, et la manufacture exporte en Pologne, en Italie, en Allemagne et même dans les colonies.

Plus de 200 ouvriers sont alors recensés en 1753.

faiencerie-francaise

Manufacture de Lunéville et St-Clément

En 1756, Jacques Chambrette fonde une seconde manufacture à Saint-Clément, dans les Trois-Évêché.

Le but, réduire les taxes d’exportation.

Au décès de Jacques Chambrette en 1758, la gouverne est reprise par son fils, Gabriel Chambrette, et son gendre, Charles Loyal.

Malheureusement, cette collaboration ne dure guère. Des conflits internes poussent Charles Loyal à racheter la manufacture de St-Clément, en compagnie de Paul-Louis Cyfflé et de Richard Mique.

Gabriel Chambrette ne gardera alors que celle de Lunéville.

fabrication-assiette-en-faience-de-luneville

La nouvelle ère de Sébastien Keller

En 1786, Sébastien Keller rachète une entreprise en difficulté. En effet, la manufacture a perdu plus de 90% de ses effectifs …

Le XIXe siècle sera celui de la réussite pour la faïencerie de Lunéville.

faiencerie-de-luneville-st-clement

En 1887, elle ouvre un premier magasin d’exposition, rue du Paradis à Paris.

Sous la gouverne de Sébastien Keller, les ventes décollent et atteignent des sommets : l’entreprise emploie alors plus de 1300 ouvriers.

Cela s’explique en partie par un avantage concurrentiel grâce à de nombreuses collaborations, acquisitions et innovations :

  • Sébastien Keller fait appel à des artistes nancéiens et parisiens : Ernest Bussière, Louis Majorelle, vont aider à l’élaboration de nouveaux modèles inspirés par le répertoire naturaliste.
  • La faïencerie achète les moulins à plâtre sur la Vezouze en 1787.
  • Elle achète également des fours à charbon qui remplacent ceux à bois, trop coûteux en énergie.
  • La décoration par transfert commence à être utilisée vers le milieu du XIXème siècle.
  • L’acquisition de la machine à vapeur permet l’industrialisation des process, produire plus à moindre coût.
  • En 1887 : La manufacture bénéficie enfin de l’électricité !
fabrication-faience-luneville

K&G, la réunification des manufactures de Lunéville et de St-Clément sous la même bannière

En 1892, les manufactures sont réunies et dominent le marché français.

Ensemble, elles forment alors un adversaire de taille pour les manufactures étrangères.

Ces manufactures, tour à tour concurrentes ou alliées, font appel à de grands artistes de l’époque.

Nous pouvons citer Émile Gallé, génie de l’art Nouveau, Richard Mique ou encore Paul Louis Cyfflé.

En 1978, le groupe s’agrandit avec la faïencerie de Sarreguemines.

pose-chromos-faiencerie-luneville

KG, signature actuelle de la faïencerie de Lunéville

Le célèbre écusson Keller & Guerin, du nom de ses propriétaires, sera apposé sur toutes les productions.

Aujourd’hui encore, la manufacture signe ses créations des initiales KG.

Réverbère fin, la collection iconique de la faïencerie française

Il est l’heure de vous présenter la collection “Star” de la manufacture, celle qui est restée au catalogue depuis sa création : Réverbère fin.

Son style unique, naturaliste, n’a pas changé depuis son lancement. Reconnaissables entre toutes grâce à ses roses et tulipes si singulières, ces pièces traversent les générations avant de devenir un souvenir propre à toute la famille.

Terres d'est, regroupement de faïenceries et de cristalleries Lorraines

Depuis 2006, les manufactures de Lunéville, Niderviller et St-Clément sont la propriété de Terres d'Est.

La production se situe toujours à Saint-Clément.

« Aujourd'hui, six personnes travaillent à la production »

Sylvie Clementz - Assistante Commerciale Tweet

Les différents étapes de fabrication à la faïencerie

  • Préparateur d’émail : préparation des émaux
  • Couleur : coulage des pièces de forme : vase, pichet, ….
  • Mouleur de pièces : fabrication des pièces à partir de Terre : Moulage assiette, plats, tasses …
  • Racheveur : enlever les imperfections des pièces et lavage des pièces avant cuisson four.
  • Vaporiseuse déco : après cuisson, les pièces en biscuit sont vaporisées et trempées (émaillage) avant passage au four pour la seconde cuisson
  • Décoratrice : pose chromos (motifs) et filage main avant troisième cuisson
  • Chauffeur de four : remplissage, préparation et sortie des fours
  • Trieur : après 3ème cuisson, triage des pièces produits finis
  • Emballeuse : emballage des pièces pour expédition

Où trouver un magasin qui expose la Faïencerie de Lunéville

Bien sûr, vous pouvez vous rendre à Baccarat, chez Vessière Cristaux, le spécialiste du cristal. Il propose également une grande gamme issue de la faïencerie de Lunéville.

Un magasin est également présent à Lunéville, au 1 Rue Keller et Guérin.

Sinon, nous vous donnons rendez-vous à Saint-Clément, au 13 rue Cyfflé. Vous y trouverez un magasin d’usine, présentant du second choix.

PARTAGEZ SI VOUS AIMEZ

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Un complément, une question, échangeons ensemble !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOS DERNIERS ARTICLES

Qui était Jean Noverdy, verrier français ?
Découvrons la biographie d’un maître verrier français, Jean Noverdy. Très peu d’information sur Jean Noverdy, maître verrier qui a produit essentiellement des lustres, lampes de tables de style Art Nouveau avec parfois des armatures en…

LES PLUS LUS

Vrai ou Faux vase Gallé ? Voici notre guide
Vous avez un magnifique vase Gallé devant les yeux. Une question se pose, comment reconnaître un vrai vase Gallé ? Notre guide 2019 vous guide dans l’authentification d’un vase Gallé en vous expliquant les différences…
Vivez la vie de verrier, du Moyen Âge à aujourd’hui !
Aujourd’hui, nous vous proposons un retour 500 ans en arrière. Saviez-vous que les premiers verriers étaient nomades, voyageant au grès des ressources, au coeur des forêts ? Aujourd’hui, le métier de verrier a bien évolué.…

LA ROUTE DU CRISTAL

C'EST MADE IN FRANCE

QUE RECHERCHEZ-VOUS

SUIVEZ-NOUS !

RECEVEZ L'HISTOIRE DES 22 PLUS GRANDS VERRIERS FRANÇAIS

Vos données personnelles ne seront jamais cédées ni revendues. En vous inscrivant, vous acceptez notre politique de confidentialité. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.
shares