VRAI OU FAUX DIAMANT, DIAMANT SYNTHÉTIQUE, ATTENTION !

vrai-faux-diamant-synthetique

Vrai ou faux diamant, diamant synthétique attention ! Vous souhaitez acheter un diamant, mais vous avez peur de tomber dans une belle arnaque ? Cet article vous détail tout ce dont vous devez savoir sur les faux diamants, ainsi que les diamants synthétiques. Vous êtes au bon endroit, la meilleure manière pour préparer son achat de diamant. C’est parti !

Qu’est ce qu’un diamant ?

Le diamant est un minéral constitué essentiellement de carbone qui cristallise sous de fortes pressions et des températures élevées. Il est composé de 98,9% de carbone 12 et de 1,1% de carbone 13.

Attention.

Les arnaques aux diamants investissement fleurissent sur internet. Lisez attentivement cet article afin d’avoir toutes les cartes en main. Également, nous vous conseillons vivement de lire notre guide sur la qualité du diamant.

Parmi les “vrais” diamants, il existe deux catégories. Naturel et synthétique.

Vous devez comprendre la différence entre les deux. Car oui, l’homme du XXe siècle savait déjà créer des diamants.

Puis, nous découvrirons les astuces des fraudeurs pour maquiller la qualité d’un diamant, et duper les consommateurs avec de faux diamants.

DIAMANT SYNTHÉTIQUE VS DIAMANT NATUREL

Vrai ou faux diamant ? Le diamant naturel a connu de tous temps des applications pratiques. 

Au Moyen-Âge, les vitriers coupaient le verre avec un outil au diamant et depuis longtemps, on utilisait ce cristal pour la gravure (Pline en parle).

En 1825, Pritchard constate sa transparence et fait des lentilles pour microscopes.

Ce n’est pas tout.

L’économie et l’industrie du diamant n’a fait que grandir au fil des siècles. La demande, toujours plus intense, pousse alors les chercheurs et scientifiques à créer des diamants synthétiques, qui au départ, étaient uniquement destinés à l’industrie.

Pourquoi ?

Car c’est un matériau exceptionnel, qui plus est rare. Il possède de remarquables propriétés physiques appréciées dans de nombreux secteurs : champion pour la dureté, la résistance à la compression, la conductivité, sa résistance à la corrosion et ses qualités d’isolant électrique sont reconnues.

Le diamant fut de tout temps un symbole de pouvoir et de richesse. Mais ses prix affolants attirent la convoitise des fraudeurs.

Si vous n’avez pas le budget requis, car oui, un beau diamant est très onéreux, optez pour nos collections en cristal.

Optez pour un diamant de cristal

Tendance, réglable, inoxydable, l’art verrier au poignet !

VRAI DIAMANT, LE DIAMANT NATUREL

Commençons.

La production de diamants naturels (gemmes) est concentrée dans six pays, qui fournissent près de 92% des diamants mis sur le marché.

En 2017, la production globale de diamants bruts a bondi de 19%, une hausse sans précédent , selon le cabinet de conseil Bain & Company.

Depuis quelques temps, les petites pierres, de qualité moindre, les “cheap Diamonds” ont vu leur prix chuter.

Mais cette minimise pourrait bientôt prendre fin.

« Nous pensons qu'il faudra attendre 2021 voire 2022 pour que les prix des diamants bruts commencent à s'améliorer, à mesure que les stocks seront utilisés »

Banque affaires Berenberg (pour les Echos) Tweet

Le revirement sera d’autant plus notable que le monde a connu une croissance ininterrompue de la production de pierres précieuses depuis 2009, lié à la mise en route de nombreux sites miniers d’envergure.

Le diamant naturel est une ressource épuisable. D’ores et déjà, l’offre est inférieure à la demande ce qui en fait augmenter le prix.

De plus, la fermeture et l’abandon de la mine d’Argyle, en Australie, est emblématique. Gérée par Rio Tinto, c’est l’une des plus grandes pourvoyeuses de diamants depuis 1983.

Son abandon entraînera un déclin de 10% du volume mondial.

« La fermeture d'Argyle est un facteur important »

 

D’ici à 2030, la production de diamant naturel commencera même à décliner de 1 à 2 % par an selon le cabinet Bain, du fait de l’épuisement des mines.

La CSO, Central Selling Organisation, a été créée par la De Beers en 1930 pour garantir les débouchés de ses adhérents et pour maintenir une stabilité des prix.

A elle seule, la De Beers Company possèdent 34% de part de Marché dans la production mondial de diamant.

En 1996, elle a perdu le contrôle de la production australienne d’Argyle dont les gemmes sont vendues aux diamantaires indiens, qui font une rude concurrence à leurs collègues hollandais et israéliens. 

Où se trouvent les diamants naturels ?

Simplement à plusieurs centaines de mètres dans la partie supérieure du manteau terrestre. Au moins 150 à 200 km, voir 400 km !

Le diamant ne se rencontre initialement que dans des roches ou enclaves de roches volcaniques, comme les pipes kimberlitiques qui révèlent des conditions exceptionnelles de pression et de température.

Un diamant véritable est le fruit d’une croissance qui peut durer plusieurs centaines de millions d’années.

Le diamant est aussi présent dans certaines météorites. 

ou-trouver-diamant

Pour que nous puissions le découvrir, le diamant doit nous parvenir à la surface terrestre. C’est possible grâce à des cheminées volcaniques qui expulsent le diamant avec les roches particulières que sont les kimberlites ou encore les lamproïtes.

C’est ce qu’on appelle les gisements primaires.

Ces roches ne font que transporter le diamant naturel. C’est une des raisons de la présence de diamant dans certaines rivières ! On vous explique.

Il y également les gisements secondaires.

Emporté lors de la destruction des kimberlites, le diamant se retrouve dans les alluvions, autrement dit les dépôt des rivières. Ces diamants sont souvent de très bonnes qualités.

Voilà, c’est un peu plus clair ?

LES DIAMANTS SYNTHÉTIQUES (VRAI DIAMANT ÉGALEMENT)

Autrefois réservé à l’industrie, le diamant synthétique s’impose comme un challenger du diamant naturel.

Avez-vous entendu parler de cette histoire ?

Dans les années 80, des chercheurs russes de Novossibirsk, en Sibérie, ont mis au point un appareil de la taille d’un lave-vaisselle, capable de transformer le carbone en diamant. Incroyable non ?

Le meilleur est à venir.

L’engin, utilise un petit germe de diamant synthétique comme base de départ. Puis, on ajoute du carbone et on soumet le tout à une température atteignant 1500°C et à des pressions de l’ordre de 60 tonnes par cm2.

Très technique.

Au bout de 50 heures, on obtient un diamant d’un carat. Mais peut-on considérer cela comme un vrai diamant ?

Incroyable.

Toutefois, les résultats obtenus n’étaient pas constants. Des chercheurs américains de l’université de Floride, en collaboration avec les russes, ont réussi à améliorer le procédé. 

Depuis 1999, on obtient des diamants de haute qualité et de plusieurs carats. À la foire de Tucson, en février 2000, ces diamants de couleur jaune, dorée, bleue et rouge, ont étonné les professionnels par leurs qualités.

Aujourd’hui, la technologie évolue vite et rend le diamant synthétique de plus en plus abordable. La nouvelle technique, “micro-ondes”, appelé CDV, reproduit les conditions dans lesquelles les diamants se forment dans l’univers.

Leur prix de revient est beaucoup moins élevé que celui des pierres naturelles.

Un diamant de synthèse coûte deux fois moins cher à l’achat.

« 15 dollars le carat aujourd'hui contre 60 dollars il y a deux ans »

Wuyi Wang, Director Research and Development au (GIA) Tweet

Aujourd’hui, de nombreux diamants de synthèse se trouvent sur le marché. Il est strictement identique au diamant naturel. Il a la même composition chimique, la même structure cristalline et les mêmes propriétés optiques.

Mais n’oubliez pas.

Les diamants synthétiques sont de plus en plus uniformes, pouvant être produit à l’infini. La valeur du diamant naturel réside avant tout dans sa rareté.

Ces diamant sont produits en chaine à Singapour, en Chine, en Inde, en Russie et en Californie. Des machines reproduisent les gestes de la nature. Les marchés émergents sont très friands de ses diamants de synthèse.

Le diamant synthétique, soucieux de l’environnement ?

C’est un argument mis en avant par les producteurs et les revendeurs de ces diamants. L’idée que les diamants synthétiques ont un impact environnemental moins fort fait partie d’un des grands mythes que cette industrie a essayé de propager, selon Jean-Marc Lieberherr (Les Echos).

« Il est établi que les émissions de gaz à effet de serre sont supérieures pour un carat de diamant synthétique que pour un carat de diamant naturel, parce que la production est extrêmement gloutonne en électricité»

Directeur Général de la Diamond Producers Association Tweet

Comprendre la différence.

Le diamant naturel possède une valeur intrinsèque et émotionnelle particulière du fait de son origine.

En France, un laboratoire permet de distinguer un diamant synthétique d’un diamant naturel; une batterie de test est effectuée. Un rayonnement ultraviolet détermine à coup sûr l’origine synthétique ou naturelle du diamant.

On peut considérer que la création de mère nature est beaucoup plus importante. La production de diamants de synthèse est estimée à trois à quatre millions de carats, contre 150 millions de carats pour les diamants naturels

Comment reconnaître un diamant synthétique ?

Voici une petite expérience amusante. Le test du brouillard !

Pour distinguer les diamants de synthèses des vrais diamants, embuez avec votre haleine la pierre à tester, la colette de la pierre tenue en haut.

La buée (condensation) disparaît beaucoup plus vite de la surface d’un vrai diamant que de celle d’une pierre synthétique.

Pour ce test, l’idéal est d’avoir avec soi un vrai diamant qui sert de référence par rapport à la pierre à tester.

Les spécialistes pourront aussi les différencier par leurs marques de croissance ainsi que par la nature de leurs inclusions.

Le diamant synthétique est partout.

La Maison Swarovski propose une ligne en diamant synthétique.

La célèbre enseigne des bijoux à petits prix, MATY, a lancé en 2018 une ligne en diamant synthétique, à des prix inférieurs de 30 à 50% en moyenne !

Voici une superbe bague en diamants, synthétiques bien sûr ! 

difference-diamant-synthetique-diamant-naturel

Pas de confusion, les pierres supérieures à 0,1 carats porte la mention gravée DS pour diamant synthétique.

Même De Beers s’est engagé dans la commercialisation de pierres synthétiques sous la marque Light Box.

Attention à la baisse des prix.

Une production qui augmente, une amélioration de la technologie réduisant les coûts, un marché de plus en plus concurrentiel fait tendre le prix du diamant synthétique vers le bas.

Regardez :

C’est une règle économique simple : le prix d’un produit industriel indifférencié fabriqué à des coûts de plus en plus bas et en quantités croissantes ne peut que baisser.

Dans un futur proche, voici ce qui peut se passer.

Une diamant synthétique sans défaut sera la norme généralisée et leur valeur sera entièrement dictée par leur coût de production. D’ailleurs, il n’y a aucun intérêt à définir un grading de notation pour le diamant synthétique.

C’est absurde de rendre compte de différences naturelles pour un produit industriel standardisé.

Pendant ce temps, le prix du diamant naturel grimpe.

LE DIAMANT ET LES FRAUDES

L’éclat exceptionnel du diamant, sa dureté, en font la plus belle et la plus recherchée des pierres précieuses. Mais l’attrait qu’il exerce, les prix élevés qu’il atteint, excitent l’imagination des escrocs. Découvrons toutes les techniques des malfrats afin de maquiller les diamants !

1 - MODIFICATION DE LA COULEUR DU DIAMANT

Des marchands malhonnêtes ont cherché à camoufler ou à changer la couleur des diamants brunâtres ou de couleurs sales.

Voici l’astuce.

Le procédé le plus simple consiste à colorer en bleu leur culasse ou des laques. Mais ce camouflage est détruit par un lavage à l’alcool, ou à l’acide.

Actuellement, des mordants diffusés à chaud donnent des teintes plus tenaces.

La Générale électrique (GE) traite les diamants brunâtres par un procédé à haute température et haute pression qui les rend incolores.

Elle grave ensuite GEPOL sur le rondiste pour indiquer le traitement du diamant mais cette gravure peut être effacé.

Rappelons le lexique du diamant.

choisir-son-diamant

Actuellement, certains diamants brunâtres sont bombardés par des neutrons dans des piles nucléaires. 

Ils deviennent verdâtres. Chauffés avec précaution à une température comprise entre 500 et 900°C, ils prennent tantôt une belle couleur jaune d’or, tantôt ils redeviennent brunâtres.

Des bombardements électroniques permettent aussi de teinter de bleu ou de vert ces diamants incolores. Ces changements de couleur sont dus aux déplacements d’atomes de carbone, délogés de leur position originelle. 

2 - SUPPRESSION DES CRAPAUDS; REBOUCHAGE DES CAVITÉS OU DES FISSURES

Les fraudeurs vont jouer sur la pureté du diamant.

Les lasers permettent de forer des trous dans les diamants pour en extirper les impuretés inesthétiques dites “crapauds”.

Les cavités sont, ensuite, rebouchées par des produits de même couleur et de même indice de réfraction. Ces pratiques illicites peuvent être décelées en recherchant soit les conduits de forage, soit les bulles et les imperfections des remplissages.

Ces derniers vont rarement jusqu’au fond des cavités; il y a souvent formation d’un ménisque optique.

Notre conseil.

Utilisez des éclairages latéraux afin de mettre en évidence ce vide, signalé à la loupe par une petite ligne brisée plus claire.

3 - ATTENTION AUX DOUBLETS

Un doublet est constitué, par exemple, d’une couronne de diamant collée sur une culasse incolore (cristal, spinelle ou saphir synthétique incolore, verre etc …).

Dès le 18e siècle, de tels doublets furent réalisés par les marchands italiens qui les vendirent sur le marché Beaucaire.

Comment l’éviter ?

Cette fraude au diamant est facile à détecter sur des pierres non montées. Un simple examen à la loupe suffit, en général. Mais elle est mieux mise en évidence si la pierre est plongée dans l’iodure de méthylène.

Le collage est plus difficile à déceler sur une pierre en serti clos. Cependant, en tenant la pierre penchée, on peut voir la réflexion des facettes du ciment, ce qui révèle le doublet. 

Pour finir, il y a souvent intrusion d’air sur la bordure du collage, ce qui donne des irisations.

4 - LES FAUX DIAMANTS

Attention à ne pas confondre faux diamant et diamant synthétique. Les faux diamants et ses imitations sont des pierres de nature et de composition différentes au diamant.

Regardez :

Dans l’ogre croissant des feux de la dispersion, on a utilisé pour imiter le diamant :

  • Le quartz
  • Le saphir synthétique
  • LE spinelle synthétique
  • Le tag
  • Le verre
  • Le zircon
  • Le gadolinate de gallium
  • L’oxyde de zirconium
  • Le rutile synthétique

Actuellement, c’est l’oxyde de zirconium cubique qui est le plus employé pour réaliser de faux diamants.

Pour distinguer facilement des diamants de leurs imitations, les bijoutiers utilisent un appareil mesurant la conductibilité thermique des pierres testées.

Autrefois, ce procédé était fiable car le diamant conduit beaucoup mieux la chaleur que la plupart de ses imitations.

La moissanite, nouvelle imitation du diamant, introduite sur le marché en 1999, fait exception, car elle a une conductibilité thermique comparable.

Des escrocs en profitent pour vendre aux bijoutiers naïfs des cristaux de moissanite au prix du diamant.

Test pratique.

Si vous ne possédez pas de machine d’expert (comme le réfractomètre, conductimètre), un petit test simple permet déjà d’écarter certaines imitations de diamants. Vous avez besoin d’un stylo noir et d’une feuille blanche.

Tracez une ligne droite sur votre feuille et déposez la table du diamant à tester sur la ligne noire. Si l’on voit la ligne noire au travers de la pierre, c’est que l’on est en présence d’une imitation.

En effet, le pouvoir de réflection d’un vrai diamant est tel qu’il est impossible de voir ce qui se cache derrière.

Attention, ce test n’est pas valable pour l’oxyde de zirconium cubique, le rutile synthétique, la fabulite et certains doublets qui échappent à cette règle.

CONCLUSION, DIAMANT SYNTHÉTIQUE OU NATUREL ?

Diamant naturel, diamant synthétique, et faux diamant. L’achat d’un diamant relève souvent du parcours de combattant pour un novice.

Une certitude persiste.

A défaut de nouvelles découvertes, aucune grosse mine n’a été mise à jour depuis vingt ans, le diamant naturel est de toute façon condamné à terme, au même titre que le pétrole.

Si votre budget est réduit, pourquoi ne pas opter pour un diamant synthétique ? Rapellons que son empreinte écologique est bien moindre même si les laboratoires consomment beaucoup d’électricité, on dit qu’il faut déplacer 1,750 tonne de terre pour obtenir une pierre naturelle d’un carat.

Gardez en tête cette métaphore.

Posséder un diamant synthétique créé par l’homme il y a quelques mois versus un diamant sortis de terre et créé il y a plusieurs millions d’années c’est comme comparer un tableau de maître à sa copie… il y a des clients pour les deux !

Enfin, les très nombreuses imitations du diamant sont relativement faciles à reconnaître et ne lui ont jamais fait beaucoup de tort.

Les modifications des couleurs des diamants, le maquillage de leurs imperfections, des doublets, ont permis des escroqueries, mais elles restent limitées. D’ailleurs, beaucoup d’entre elles ne sont pas découvertes par leurs victimes !

PARTAGEZ LE GUIDE !
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Aime si c'est utile pour toi !

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.