L’une des plus belles perles au monde, la perle à chevrons, dit “rosetta”

perle-chevrons-rosetta

La perle à chevrons est l'une des perles les plus recherchées par les collectionneurs. D'où vient-elle ? Quelle est son histoire ?

La perle à chevrons, créée par une grande famille de verrier à Murano

La perle à chevrons est la création de Marietta, fille du célèbre verrier Angelo Barovier.

Ce dernier a joué un grand rôle dans la reconnaissance du foyer artistique vénitien, en imposant une technique oubliée, la peinture sur émail. Il sera également l’instigateur de nombreux brevets et on lui attribua l’invention du cristal vénitien, incolore et d’une grande pureté et d’un lattimo, un verre blanc opaque, sans oublier celui d’un verre calcédoine.

En 1496, sa fille baptisa cette perle rosetta, et ce nom est resté malgré son grand âge !

Elle fit la richesse des marchands vénitiens, qui la troquaient contre de nombreux biens de grandes valeurs.

Vous souhaitez en savoir plus sur le verre de Murano, alors lisez ce guide !

Utilisée comme monnaie d'échange lors de la conquête du Nouveau Monde

Comme nous l’évoquions dans notre article dédié à l’histoire des perles de troc, cette dernière a joué un grand rôle dans l’expansion coloniale.

Christophe Colomb l’aurait offerte aux indiens dès ses premiers voyages vers le Nouveau Monde.

Une légende raconte même qu’elle aurait servi de monnaie afin d’acheter l’île de Manhattan aux indiens.

Cette perle, fabriquée à Murano, mais aussi en Bohème, fut utilisée comme monnaie d’échange jusqu’au XXe siècle.

Une perle échangée en Afrique, introduite par les Hollandais

Très appréciée par les rois d’Afrique, cette perle avait une grande valeur perçue, signe de puissance et de richesse.

Ce sont les Hollandais, qui dès le XVe siècle, l’ont introduit sur ce continent.

Les plus anciennes perles comportent sept couches différentes.

Pour en savoir plus sur les perles de troc, nous vous invitons à vous procurer l’ouvrage de référence : perles de troc, African trade beads, de Márcia de Castro et Guy Maurette.

PARTAGEZ

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Un complément, une question, échangeons ensemble !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos derniers articles

L’histoire du Millefiori à Murano
En italien, ce nom chantant signifie “Mille Fleurs”. Décliné sous forme de perles, emprisonnées à l’intérieur d’une masse de cristal, le millefiori est un incontournable de l’art verrier. Retour sur son histoire … Venise au…

Nos articles les plus lus

Vrai ou Faux vase Gallé ? Voici notre guide (2020)
Vous avez un magnifique vase Gallé devant les yeux. Une question se pose, comment reconnaître un vrai vase Gallé ? Notre guide 2019 vous guide dans l’authentification d’un vase Gallé en vous expliquant les différences…
Vivez la vie de verrier, du Moyen Âge à aujourd’hui !
Aujourd’hui, nous vous proposons un retour 500 ans en arrière. Saviez-vous que les premiers verriers étaient nomades, voyageant au grès des ressources, au coeur des forêts ? Aujourd’hui, le métier de verrier a bien évolué.…

La route du cristal en Lorraine

Nos 3 bracelets sur le podium

Que recherchez-vous ?

Suivez-nous !

Recevez le meilleur du cristal et de la Lorraine !

Vos données personnelles ne seront jamais cédées ni revendues. En vous inscrivant, vous acceptez notre politique de confidentialité. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.
shares