Direction place Broglie à Strasbourg et le secret de ses canons

Située en plein cœur du centre historique de Strasbourg, la place Broglie regroupe plusieurs statues et monuments. À Noël, elle accueille le principal marché de Noël strasbourgeois : « Christkindelsmärik ».

À travers notre guide « Que faire à Strasbourg », nous avons découvert la place Broglie, cette grande allée bordée de beaux hôtels particuliers datant du XVIIIe siècle.

Trois rangées de platanes et deux jets d’eau située devant l’hôtel de ville forment également cette place immanquable de la ville de Strasbourg.

À ne surtout pas rater durant votre séjour à Strasbourg, voici ce que vous devez savoir sur la place Broglie et ses canons.

place-broglie-histoire-1860
Place Broglie en 1860

Histoire de la place des arts ou place Broglie à Strasbourg (ou breuil par prononciation ordinaire)

L’histoire de la place Broglie à Strasbourg remonte au début du XVIIIe siècle.

Avril 1792, l’hymne national français « la Marseillaise » retentit pour la première fois dans la mairie sur la place Broglie

L’hymne national français a été écrit par Rouget de Lisle à Strasbourg dans la nuit du 25 au 26 avril 1792.

Ce fut à l’issue de la déclaration de guerre à l’empereur d’Autriche présentée le jour d’après au maire de Strasbourg, le baron Philippe-Frédéric de Dietrich.

À la réception de la déclaration à son domicile, dans la place Broglie, le maire demanda à Rouget de Lisle d’écrire un chant de guerre.

La scène a été immortalisée à jamais et présentée sur un tableau au Musée des Beaux-Arts de Strasbourg.

L’hymne résonne pour la première fois publiquement sur la place Broglie, devant l’hôtel de ville de la ville de Strasbourg.

Durant la période d’Annexion de l’Alsace-Lorraine, la fontaine du Vater Rhein fut construite au bout de la place Broglie, juste devant l’Opéra.

Critiquée par les habitants de la ville, la fontaine du Vater Rhein fut démontée quand la ville est redevenue propriété française.

Elle a été offerte à la ville de Munich en échange de la fontaine du Meiselocker actuellement visible sur la place Saint-Étienne.

En 1882, des travaux de construction de kiosque à musique ont été entamés au centre même de la place Broglie.

Ce kiosque a été déplacé au parc du Contades en 1900, où il demeure encore jusqu’à nos jours.

place-broglie-Pils_rouget_lisle_chantant_marseillaise
Rouget de l'Isle chantant « La Marseillaise », 1849

La place Broglie devient Adolf-Hilter Platz ou place Adolf Hitler

Le 14 juillet 1922, la fameuse statue de la Marseillaise en l’honneur d’Alfred Marzoff fut inaugurée pour la première fois dans les jardins de l’Hôtel de Ville. Jacques Peirotes présidait la cérémonie.

Durant la seconde annexion allemande de 1940 à 1945, les autorités nationales-socialistes transforment le nom de la place Broglie en « Adolf-Hitler Platz » ou place Adolf Hitler.

La statue de La Marseillaise d’Alfred Marzolff fut aussitôt détruite par les nazis.

Le monument n’a été reconstruit que le 7 novembre 1980 sur son ancien emplacement. La place retrouve par la même occasion son nom d'origine.

La Fondation de l’Œuvre Notre-Dame s’est chargée de sa reconstruction en se basant sur les plâtres d’Alfred Marzolff.

Les médaillons du maire Philippe-Frédéric de Dietrich et de Rouget de Lisle ont été placés sur la façade de la Banque de France.

7 avril 1947, le général de Gaulle prononce le « discours de Strasbourg » depuis l’hôtel de ville sur la place Broglie

C’est aussi depuis l’hôtel de ville niché sur la place Broglie que le général de Gaulle a prononcé le discours de Strasbourg, le 7 avril 1947. Ce fut devant plus de cinquante mille personnes.

Ce discours était l’un des discours fondateurs de la République. Il a notamment marqué la création du RPF ou Rassemblement du Peuple Français.

Une longue histoire qui fait de la place Broglie à Strasbourg la destination qu’elle est aujourd’hui : propice à la découverte et aux bonnes aventures en famille ou entre proches.

Histoire des canons sur la place Broglie à Strasbourg

Sur la place Broglie, nous pouvons voir des canons accrochés aux murs du cercle mess.

Conçus entre l’an 1710 et 1862, les 11 tubes visibles sur ces murs sont des vestiges de la fonderie de canons auparavant installés sur la place Broglie.

Elles sont notamment connues sous le règne de Louis XIV, Louis XV et de Napoléon.

La longue tradition de la fabrication de canons date de la bataille de Hausbergen durant laquelle la ville de Strasbourg est contrainte de devenir indépendante et de créer son droit d’existence pour accéder au statut de ville libre en 1262.

C’est à partir de cette époque que la cité s’adonne à la fabrication d’armes.

Strasbourg débute par la conception d’arbalètes puis des armes à feu qui n’ont pas pris longtemps pour se faire connaître à travers toute l’Europe.

Forts du succès des armes qu’ils ont créé, les Strasbourgeois commencent à fabriquer des canons. Ces derniers ont servi d’armes de défense à la ville, à maintes reprises.

Notamment en 1552 où cette arme fut nommé « Meise » ou mésange en alsacien. Cette année-là, les canons ont permis d’éviter l’attaque du roi de France Henri II sur la colline de Hausbergen.

Ces armes ont également été utilisées pour aider les alliés de la ville.

C’est notamment le cas lors de la bataille de Nancy en 1477, une période durant laquelle le duc de Lorraine a dû affronter Charles le Téméraire.

Après que la ville soit redevenue française, la notoriété des maîtres d’artillerie ou büchsenmeister est de plus en plus grandissante.

Louis XIV ordonne même l’ouverture d’une école d’artillerie à Strasbourg. Celle-ci devient l’une des plus reconnues d’Europe.

La fonderie strasbourgeoise se classe alors au titre de fonderie royale.

Bien que la ville ait perdu son indépendance, elle détient un rôle crucial dans l’armée française grâce à la qualité et les innovations des armes produites.

Les canons de la place Broglie ont par ailleurs fait de l’artillerie française la première artillerie du monde. Et ce, pendant près d’un demi-siècle.

Comme on le dit si bien « une image vaut mille mots », faites un petit détour sur la place Broglie à Strasbourg pour voir ces canons légendaires de plus près.

La place Broglie à Strasbourg, l’une des principales places de la ville située sur l’ancienne place du Marché-aux-Chevaux

La place Broglie est l’une des places les plus importantes de la ville de Strasbourg. Elle se trouve sur l’ancienne place du Marché-aux-Chevaux dite « Roosmarkt » de Ross.

La place Broglie se situe sur la Grande Île, entre la place Kléber, la place centrale de la ville et la place de la République sur la Neustadt.

Cette place doit son nom au maréchal François-Marie de Broglie. Il prit la décision de la transformer en promenade bordée de tilleuls alors qu’il était encore gouverneur de la ville en 1740.

La place Broglie que nous voyons actuellement a pris forme après la construction du théâtre municipal (1804-1821) et le comblement du fossé des Tanneurs en 1832.

De magnifiques hôtels, deux jets d’eau et trois rangées de platanes forment cette grande allée située au centre de la ville de Strasbourg.

Rendez-vous également sur la place Broglie pour découvrir les autres statues et monuments comme :

  • Le monument du maréchal Leclerc : une statue en bronze et obélisque fait en grès des Vosges édifiée en mémoire du serment de Koufra et de la libération de Strasbourg ;
  • La statue du maréchal Kellermann ;
  • Le monument de la Marseillaise d’Alfred Marzoff ;
  • L’hôtel de ville ;
  • Le Palais du Gouverneur militaire ;
  • L’Opéra du Rhin ;
  • La Banque de France ;
  • La fontaine de Janus ;
  • Les canons du Mess ;
  • Et l’hôtel du Préfet.

C’est également sur cette place que le principal marché de Noël strasbourgeois « Christkindelsmärik » est organisé durant la période des fêtes de Noël.

Donc, à ne surtout pas rater durant votre séjour dans la région du Grand Est.

En savoir plus sur le marché de Noël à Strasbourg.

LES 10 INCONTOURNABLES SAINT-VALENTIN

NOTRE ACTUALITÉ

NOS DERNIERS ARTICLES

Taureau, Les 5 pierres porte-bonheur
Découvrez les pierres du deuxième signe du zodiaque, nés entre le 21 avril et le 20 mai. Les taureaux se reconnaissent à leur droiture et à leur honnêteté sans égale. Son élément est la «…
Lion, les 5 pierres porte-bonheur
Le Lion est le signe astrologique des personnes nées entre le 23 juillet et le 22 août. Ce 5e signe du zodiaque est illustré par l’animal qu’il incarne, avec pour élément le Feu et pour…
Strasbourg mon amour, le programme 2023
Cette année encore, Strasbourg se met au service de l’Amour et des amoureux : diverses animations seront organisées autour de la Saint-Valentin à Strasbourg. Un avant-goût du programme « Strasbourg, mon amour 2023 »… À la fête des…
Mondial Air Ballons, ce qu’il faut savoir
Envie de réserver votre baptême de l’air cet été durant le Mondial Air Ballons ? Tout ce qu’il faut savoir est dans cet article. Les dates du Mondial Air Ballons en 2023 Le plus grand…

À NE PAS MANQUER

10 pièces en verre de nos ancêtres – Vessière Frères
L’Assemblée générale de l’ONU a proclamé l’année 2022 « Année internationale du Verre ». Pour l’occasion, nous vous présentons quelques pièces de nos ancêtres, verriers à Nancy dès la fin du XIXe siècle. Les frères…
Artisanat local, 5 coups de cœur français (et lorrains)
Vous souhaitez contribuer à la promotion de l’artisanat français et dynamiser notre économie locale ? Ouvrez grand les yeux pour découvrir une sélection 100 % lorraine d’artisanat local. Les régions françaises fourmillent de créateurs inspirés…
Émile Gallé, 22 faits surprenants sur sa vie d’artiste
Émile Gallé évoque une époque créatrice foisonnante d’imagination et de bouillonnement intellectuel. L’envolée des prix autour des vases réalisés de ses mains nous conduit aux plus folles spéculations sur sa vie. Voici ce que vous…

LA ROUTE DU CRISTAL

NOS MEILLEURES VENTES

Les plus Beaux Monuments de Lorraine à visiter 🧡

=> Le meilleur moyen de découvrir la région et d'apprendre son Histoire 🤩