La Porte de la Craffe, le plus ancien monument du centre historique de Nancy

porte-de-la-craffe-nancy

Vous prévoyez de visiter Nancy ? Les choses à voir ne manquent pas. La porte de la Craffe fait justement partie des plus anciens monuments emblématiques de la ville.

Et pour préparer votre séjour dans la cité ducale, rendez-vous sur notre guide : que faire à Nancy ?

Nancy et ses portes

La ville de Nancy fut longtemps la cible des attaques incessantes du Duché de Bourgogne. Voilà pourquoi, différentes enceintes de protection ont été érigées servant à la fois de voies d’accès et de barrières de protection pour contrôler les entrées et les sorties de la ville.

D’où la création des fameuses portes de Nancy. Et seules huit portes ont subsisté dans la ville, à savoir,

Dans cet article, on va parler notamment de la porte de la Craffe et de tout ce que vous devez savoir sur cet élément symbolique du centre historique de Nancy.

La porte de la Craffe de Nancy, destinée à l’origine comme un simple passage

La fabuleuse porte de la Craffe est non seulement le monument le plus ancien du centre historique de la ville de Nancy. Mais c’est également la plus imposante des portes nancéiennes.

A l’origine, cette porte servait juste de passage, d’entrée de ville. Mais au fil des années, elle est devenue l’un des symboles de Nancy, voire de la Lorraine.

Elle se situe au bout de la Grande Rue, dans le nord de la ville-vieille. Elle fait partie des fortifications médiévales édifiées au XIVe siècle.

D’où vient le nom de Craffe ?

Au tout début, à savoir en 1382, cette porte fortifiée était appelée « porte des Bordes ». Puis, en 1405, elle porta le nom de « porte de la Craif ».

C’est bien plus tard qu’elle était nommée porte de Craffe. Elle doit le nom de Craffe à un mot allemand « Kraft » qui veut dire « fort ». Mais ce nom pourrait aussi découler d’un gentilhomme napolitain, connu sous le nom de « Caraffa ».

A la fois une entrée de ville et prison

Le saviez-vous ?

En plus d’avoir été une entrée d’honneur pour les Ducs de Lorraine, la porte de la Craffe a également servi de prison du XVe au XIXe siècles.

On y trouve différentes cellules destinées à accueillir différents types de prisonniers. En effet, au premier étage, on retrouvait les prisonniers plus favorisés qui bénéficiaient d’une meilleure condition de vie à travers des cellules spacieuses dotées de cheminées.

Et dans le rez-de-chaussée, on plaçait les prisonniers les moins aimés. Ils n’avaient que des geôles humides et un sol en terre battue pour se réfugier.

On accédait à ces lieux de détention par la façade arrière et dont la sécurité fut renforcée par des grilles et des portes blindées.

La porte de la Craffe et l’histoire de sa construction

La construction de cet édifice monumental a commencé au milieu du XIVe siècle. Au tout début, elle n’était constituée que d’une partie centrale composée essentiellement de bretèches et de mâchicoulis.

En 1463, sous Jean II de Lorraine, on lui a ajouté deux tours hautes rondes ainsi que des salles fortes servant de lieux de détention jusqu’au XIXe siècle. Et c’est au XVIe siècle que les toitures en poivrière furent ajoutées sur les tours jumelles.

En 1505, un terre-plein fut créé dans la continuité de la porte et percé d’une nouvelle porte appelée la porte Notre-Dame. Cette dernière est rattachée à la porte de la Craffe grâce à un tunnel.

En 1598, une troisième porte fut édifiée portant également le nom de porte Notre-Dame. Mais pour éviter toute confusion, on appela cette dernière, la porte de la Citadelle.

Vers 1630, Louis XIII prit la décision de rendre la porte plus moderne en intégrant un portail néo-classique sur sa façade intérieure et en comblant une partie des fossés.

Et malgré la destruction des remparts de la ville et la porte de la Craffe qui perd sa fonction défensive, elle reste toutefois un passage incontournable pour la sortie nord de Nancy.

La toiture centrale fut enfin décorée par une horloge. Située dans l’axe de la Grande-Rue, cette horloge continue d’être utile aux Nancéiens jusqu’à ce jour.

De passage à Nancy, une visite de la porte de la Craffe s’impose

Reliant la Grande-Rue à la rue de la Citadelle, la porte de la Craffe est un monument historique de Nancy qui vaut vraiment le coup d’œil.

Derrière ses murs de trois mètres d’épaisseur se cache un long et riche passé. Emblème du quartier de la ville-vieille de Nancy, cette porte se reconnaît par ses deux tours jumelles.

Elle est aussi pourvue d’une porte centrale surmontée d’une niche qui est surplombée, à son tour, par une croix de Lorraine.

Cet édifice a vu passer Charles le Téméraire lorsque celui-ci a assiégé la ville en 1477 pendant la bataille de Nancy.

Il faut savoir que cette porte de Nancy a également fait l’objet d’une importante restauration à la fin du XIXe siècle. Les travaux ont été pris en charge par Prosper Morey, un architecte de renom. Il a ajouté une façade de style gothique avec la croix de Lorraine ainsi que le Chardon de Nancy.

PARTAGEZ

Un complément, une question, échangeons ensemble !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

LE CADEAU 100% LORRAIN

AIMEZ POUR NE RIEN MANQUER

NOS DERNIERS ARTICLES

À la recherche de la pierre philosophale des alchimistes
L’Alchimie fait partie de l’histoire française, et de nombreux lieux en sont le témoin. Découvrez notre passé obscur à travers l’alchimie, une œuvre inaccessible. L’alchimie, c’est quoi ? L’alchimie est la science relative à l’ensemble…

LES PLUS LUS

Émile Gallé, 22 faits surprenants sur sa vie d’artiste
Émile Gallé évoque une époque créatrice foisonnante d’imagination et de bouillonnement intellectuel. L’envolée des prix autour des vases réalisés de ses mains nous conduit aux plus folles spéculations sur sa vie. Voici ce que vous…
Vrai ou Faux vase Gallé ? Voici notre guide
Savez-vous comment reconnaître un vrai vase Gallé ? Notre guide traite de l’authentification d’un vase Gallé en vous expliquant les différences de prix sur le marché. Selon les experts, plus d’un million de vase Gallé…

LA ROUTE DU CRISTAL

NOS MEILLEURES VENTES

QUE RECHERCHEZ-VOUS

RECEVEZ L'HISTOIRE DES 22 PLUS GRANDS VERRIERS FRANÇAIS

Vos données personnelles ne seront jamais cédées ni revendues. En vous inscrivant, vous acceptez notre politique de confidentialité. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.