Découverte de la basilique Saint Epvre à Nancy

basilique-saint-epvre-nancy

Partons ensemble à la découverte de Nancy, berceau de l'Art nouveau, et sa superbe basilique Saint Epvre. Du haut de ses 87 mètres, c'est le lieu de culte le plus haut de la ville de Nancy. Photo de Davide Messina.

Et pour les plus curieux d'entre vous, Géraldine, guide touristique passionnée, vous partage son périple à Nancy à travers ce guide : que faire à Nancy le temps d'un week-end ?

Qui est Saint-Epvre ?

Avant de s’étendre sur l’histoire de la basilique Saint-Epvre, prenons le temps de savoir qui était exactement Saint-Epvre.

Saint-Epvre était connu en tant que septième évêque de Toul. Il était né à Trancault, au diocèse de Troyes.

Ayant vécu à la charnière de l’an 500, Saint-Epvre fut initialement un homme de loi avant de devenir prêtre. Il a notamment officié dans l’évêché de Troyes.

Il a rapidement conquis le cœur de la population de Toul. Ainsi, à la mort de Saint-Ursus, il a été désigné comme nouvel évêque.

Il exerça son sacerdoce pendant 7 ans, soit de 500 à 507.

Selon des légendes touloises, Saint-Epvre était un homme bon et vertueux. Il aurait donné ses biens aux pauvres.

Dans l’exercice de son ministère, il aurait également libéré trois prisonniers à Chalon-sur-Saône. On raconte qu’il était très investi dans la lutte contre le paganisme des campagnes. Ses fidèles le vénéraient tout particulièrement.

Après des années, Epvre fit construire une basilique à Toul dans laquelle il avait été enterré à sa mort. Par la suite, cette basilique porta son nom.

L’histoire de la Basilique Saint-Epvre de Nancy

L’actuelle basilique Saint-Epvre est nichée au cœur de la Ville-Vieille de Nancy.

De style néo-gothique, elle a été construite au XIXe siècle par Prosper Morey, architecte Prix de Rome.

Une première église édifiée au même endroit au XIVe siècle

Avant l’actuelle basilique, un premier édifice avait été édifié en l’honneur de Saint-Epvre, évêque de Toul. Cette construction fut l’initiative du duc de Lorraine en voyant le développement grandissant de la ville de Nancy.

Ce bâtiment est devenu une église paroissiale de la cour ducale en 1218. Des années plus tard, le duc a voulu refaire la construction de l’édifice, mais les paroissiens l’y ont fait renoncer.

Pendant la Révolution, l’église Saint-Epvre de Nancy a été saccagée. Elle s’était aussi révélée trop étroite pour accueillir les paroissiens devenus de plus en plus nombreux.

Mais, l’église a tenu bon.

Au fil années, elle montrait toutefois des signes de fragilité. Il fallait intégralement la reconstruire. Avec le consentement de l’administration des Beaux-Arts, on a misé sur un style gothique.

Pour sa reconstruction, c’est l’architecte Prosper Morey qui fut choisi par le Conseil Municipal.

saint-epvre-nancy
Photo de Kévin Clément

L’édification de la basilique Saint-Epvre actuelle et les Habsbourg

En avril 1863, la première église fut détruite laissant place à la construction de la basilique Saint-Epvre actuelle.

Les premières pierres furent déposées en mai 1864. C’est l’évêque de Nancy, Charles de Lavigerie, qui avait présidé la cérémonie.

On a tenu à conserver le clocher-tour de la première église pour l’intégrer à la nouvelle. Malheureusement, il n’avait survécu que quelques années.

En 1865, Monseigneur Joseph Trouillet décida de financer la construction de ce magnifique édifice, et ce, grâce à des donations.

Ce projet fut notamment soutenu par François Joseph Charles de Habsbourg-Lorraine. Ce dernier avait même pris le temps de visiter le chantier avec ses frères, Charles-Louis et Louis-Victor en octobre 1867.

Et d’ailleurs, le mariage du neveu de l’archiduc Otto, l’archiduc Christophe de Habsbourg-Lorraine, fut célébré dans cette basilique Saint-Epvre en 2012. Et depuis 2013, ce bel édifice renferme une relique de Charles 1er de Habsbourg-Lorraine.

La basilique Saint-Epvre et ses caractéristiques notables

Les travaux de construction de la basilique Saint-Epvre furent réalisés par une multitude d’ateliers européens :

  • Son escalier d’accès monumental et les verrières : constituent des dons de l’Empereur François-Joseph Ier d’Autriche, l’héritier des maisons de Lorraine et d’Autriche. On peut même voir les vitraux qui le représentent, lui et son épouse, l’impératrice Sissi. D’un côté, François-Joseph est représenté sous les traits de Saint-François tandis que son épouse est représentée sous les traits de Sainte-Elisabeth.
  • Certaines dalles du chœur : sont issues de la Via Appia à Rome, offertes par Pape pie IX. Il s’agissait de 25 m2 de dalles de coloris vert. Concernant le maître-autel, il a été créé par le sculpteur alsacien, Théophile Klem.
  • Les vitraux : représentent l’empereur Napoléon III et sa femme, l’impératrice Eugénie, et ce, sous les traits de Saint-Louis et Sainte-Eugénie.
  • 74 verrières dont 71 proviennent des ateliers Geyling à Vienne. Elles ont le chic pour illuminer la basilique, ainsi que trois rosaces.

D’autres souverains européens ont aussi contribué au financement de ce projet comme Louis II de Bavière et la Reine Victoria. D’ailleurs, les boiseries de la basilique provenaient de Bavière.

À lire aussi : Les superbes vitraux d’église vous dévoilent leurs secrets.

Visite de la basilique Saint-Epvre, cette église emblématique de Lorraine

Il n’y a pas d’heures imposées pour visiter l’intérieur de la basilique Saint-Epvre. Une fois sur place, les choses à voir ne manquent pas.

Un beau monument autant à l’intérieur qu’à l’extérieur

La basilique Saint-Epvre se reconnaît par sa remarquable flèche et par ses allures de cathédrale.

Avec une hauteur de 87 mètres, cet édifice est aussi connu pour être l’église la plus haute de la ville de Nancy. Cependant, elle n’arrive pas encore à la hauteur de la basilique de Saint-Nicolas-de-Port et des églises de Metz.

En tout cas, elle ne passe pas inaperçue avec son clocher et son style gothique étincelant.

Elle a été conçue à partir de pierre d’Euville. Il s’agit d’une pierre originaire d’Euville, dans les côtes de Meuse, à proximité de Commercy. Cette pierre se démarque par la finesse et la blancheur de son grain.

En outre, cette basilique tape directement dans l’œil des visiteurs avec sa belle façade et ses trois portails. Sa façade est un rappel des cathédrales gothiques datant du XIIIe siècle. Et avec des jumelles, vous pouvez apercevoir une grande croix de 5 mètres surplombant le clocher.

À l’intérieur de l’édifice, la nef affiche une longueur de 84 mètres, ornée de peintures sur toiles marouflées et de mosaïques. Pour ce qui est des meubles, ils sont de style viennois.

Enfin, c’est une église parfaitement bien éclairée grâce à ses fenêtres de 2300 m2 de vitraux.

En visitant l’intérieur, levez les yeux vers les orgues néo-gothiques de Saint-Epvre

Dans le premier édifice destiné à Saint-Epvre, les orgues ont été revendues pour l’église de Dannelbourg.

C’est le facteur Joseph Merklin qui se chargea de la construction des orgues et leur tribune néo-gothique tandis qu’Anton Bruckner s’est occupé de son inauguration.

Cet orgue de Merklin-Schütze a obtenu la médaille d’or lors de l’Exposition Universelle de Paris en 1867.

En 1992, une restauration de l’orgue fut programmée par la Manufacture Lorraine de Grandes Orgues Haerpfer. Au cours des travaux, la soufflerie complémentaire et les compléments de trois notes aiguës de pédale furent supprimées.

Au même titre que le grand orgue Cavaillé-Coll de la Cathédrale de Nancy et le Didier de l’église Saint-Nicolas de Nancy, l’orgue de Saint-Epvre s’inscrit parmi les grands représentants de la facture d’orgue symphonique à Nancy.

Pendant longtemps, l’orgue de chœur de la basilique ne pouvait pas être utilisé. Pour cause, un sans domicile s’en était servi comme abri de fortune ce qui avait pour effet d’abîmer la tuyauterie. Mais il fut de nouveau restauré en 2009.

Il comprenait deux claviers avec la composition ci-après :

  • Grand Orgue: Bourdon 16'- Montre 8' – Bourdon 8' – Salicional 8'- Prestant 4' – Trompette 8'
  • Récit Expressif : Gambe 8' – Bourdon harmonique 8' – Flûte harmonique 4'- Basson hautbois 8'-
  • Pédale : Soubasse 16' (emprunt Bourdon 16'du G. O.)
  • Appel Trompette 8' II/I – I/II sur la première octave – I/P

PARTAGEZ SI VOUS AIMEZ

Un complément, une question, échangeons ensemble !

LE CADEAU 100% LORRAIN

NOTRE ACTUALITÉ

NOS DERNIERS ARTICLES

10 cadeaux pour sa meilleure amie
Que ce soit à l’occasion de son anniversaire ou de Noël, offrez un cadeau original qui raconte votre histoire. Jouant double rôles, le cadeau sert à manifester ses sentiments et marquer votre lien d’amitié. Après…
10 cadeaux de Noël insolites pour femme
Le cadeau pour Noël puise son origine dans l’Antiquité. A l’ère du roi Tatius, il était de coutume d’offrir des cadeaux, notamment, des étrennes, à ses proches, le jour de l’an. Des présents sont posés…
Marché de Noël de Nancy, ce qu’il faut savoir
Depuis des dizaines d’années, les nombreuses villes de France nous proposent des festivités de Noël et de fin d’année des plus authentiques, mythiques et des plus magiques. Le marché de Nancy, la cité ducale, est…
Le top 5 des marchés de Noël en Lorraine
Noël, c’est pour très bientôt ! C’est le moment de choisir les meilleurs marchés de Noël pour parfaire les fêtes et vivre l’esprit de Noël. Noël, c’est avant tout la fête de la Nativité et de…

À NE PAS MANQUER

Émile Gallé, 22 faits surprenants sur sa vie d’artiste
Émile Gallé évoque une époque créatrice foisonnante d’imagination et de bouillonnement intellectuel. L’envolée des prix autour des vases réalisés de ses mains nous conduit aux plus folles spéculations sur sa vie. Voici ce que vous…
Vrai ou Faux vase Gallé ? Voici notre guide
Savez-vous comment reconnaître un vrai vase Gallé ? Notre guide traite de l’authentification d’un vase Gallé en vous expliquant les différences de prix sur le marché. Selon les experts, plus d’un million de vase Gallé…

LA ROUTE DU CRISTAL

NOS MEILLEURES VENTES

Les plus Beaux Monuments de Lorraine à visiter 🧡

=> Le meilleur moyen de découvrir la région et d'apprendre son Histoire 🤩