En passant par la Lorraine : devenez incollable sur la chanson

chanson-en-passant-par-la-lorraine

"En passant par la Lorraine, avec mes sabots, dondaine", ces paroles vous rappellent quelque chose ? Cette chanson enfantine populaire est un grand classique du répertoire français !

Mais êtes-vous sûr de tout savoir sur ce morceau d'héritage folklorique qui fait vibrer les Lorrains de Metz à Épinal ?

Testez vos connaissances musicales avec ce petit quizz et découvrez l'anecdote derrière cet air entraînant !

Vous n'avez jamais entendu parler de cette chanson ?

En passant par la Lorraine est une comptine traditionnelle qui fut popularisée dans toute la France dès la fin du XIXe siècle. On vous invite à découvrir le récit de cette jeune fille aux sabots et au bouquet de marjolaine.

Qui sont les personnages de la comptine ?

La chansonnette met en scène plusieurs protagonistes :

  • Une jeune fille de Lorraine dont on ne connaît pas le prénom : on suit l'aventure de cette héroïne au fil de la chanson.
  • Les trois capitaines : ces hauts gradés interviennent dès le 2e couplet.
  • Le fils du roi : il apparaît à partir du 4e couplet.

En tout, cinq personnages prennent part à l'histoire.

Quelles sont les paroles de la chanson ?

Vous n'avez plus les paroles en tête ? Il est temps de vous rafraîchir la mémoire avec le premier couplet, qui est aussi le plus connu :

En passant par la Lorraine,
Avec mes sabots,
En passant par la Lorraine,
Avec mes sabots,
Rencontrai trois capitaines,
Avec mes sabots,
Dondaine, oh ! Oh ! Oh !
Avec mes sabots.

Ça y est, la mélodie vous revient ? On parie qu'elle vous trotte maintenant en tête… Désolé, mais vous risquez de passer la journée à la fredonner !

La ritournelle comporte 6 couplets, au sein desquels la phrase "avec mes sabots" revient constamment, à la manière d'un refrain.

Mais au fait, connaissez-vous la signification du terme "dondaine" ? Cela n'a rien à voir avec les sabots : les dondaines sont des carreaux d'arbalète, des projectiles utilisés au Moyen-Âge lors des batailles.

Que raconte la chanson : En passant par la Lorraine ?

Moselle, Meuse, Vosges, Meurthe-et-Moselle… la comptine ne nous dit pas dans quelle région ni dans quelle ville de Lorraine se déroule l’histoire.

Au début de la chanson, une demoiselle est de sortie en Lorraine.

Tandis qu’elle se balade, guillerette, avec ses fameux sabots aux pieds, elle croise trois capitaines. Les moqueries fusent alors : ils m’ont appelée vilaine !

En cause : son apparence de villageoise et ses sabots peu élégants. Eh oui, à l’époque médiévale, le terme “vilain” était employé pour désigner les paysans, les roturiers non issus de la noblesse. La pauvre jeune fille ne se trouve pourtant pas si vilaine. Et elle a bien raison !

En effet, le fils du roi entre en jeu dans la suite du texte et tombe amoureux de la belle Lorraine aux sabots. Le prince lui donne pour étrenne un joli bouquet de marjolaine.

Elle le plante alors sur la plaine : s’il fleurit, la jeune femme sera reine. S’il fane, elle perdra sa peine !

Quelle histoire se cache derrière le chant, quelle est sa signification ?

En surface, la célèbre comptine entonnée par les enfants nous relate l’histoire d’une jeune fille moquée par des capitaines.

Mais en réalité, elle renferme un secret : celui de l’incroyable destin de Louise de Lorraine-Vaudémont et de son accession au trône de France… Une anecdote que l’on vous livre sans plus tarder !

La petite Louise, fille du duc de Mercoeur, naît en 1553 au château de Nomeny. Cousine germaine de Charles III, duc de Lorraine, elle est accueillie dès ses 10 ans au palais ducal de Nancy.

En 1573, alors qu’il passe par la Lorraine, le futur roi de France Henri III note instantanément sa beauté et sa ressemblance avec Marie de Clèves, dont il est épris. Au décès de cette dernière, Henri III, exhorté par sa mère à se marier, décide d’épouser Louise de Nomeny qui lui rappelle son amour perdu.

Sur ordre du roi, deux officiers sont ainsi envoyés en Lorraine pour annoncer la nouvelle à l’heureuse élue. Louise devient alors reine de France !

Un destin qui n’est pas sans rappeler celui de notre vilaine aux sabots…

Qui sait, ces sabots nous inspireront peut-être un futur design pour l’une de nos perles.

Cette pièce rejoindrait alors notre collection artisanale de bracelets sur cordon dédiée aux symboles lorrains.

Qui est l'auteur de la célèbre partition : En passant par la Lorraine ?

On ne sait pas réellement qui a écrit ce fleuron du patrimoine culturel lorrain. En revanche, les premières traces de la joyeuse mélodie remonteraient au XVIe siècle.

En effet, elle aurait été mise en musique par le compositeur Roland de Lassus, avec une partition originale imprimée en 1535.

Quelle est l'origine de la musique ?

Tous les Lorrains connaissent la chanson, à l'image d'un hymne régional. À Gérardmer, là où a lieu la fête des Jonquilles, on a même choisi de baptiser une épicerie d'après la comptine.

Pourtant, cet air que l'on siffle dans l'est de la France serait, en vérité, originaire de la côte ouest. Eh oui, elle nous viendrait tout droit de Bretagne, où elle est intitulée En revenant de Rennes ! Surprenant, n'est-ce pas ?

Mais alors, comment ce titre est-il devenu En passant par la Lorraine ?

C'est à la guerre franco-allemande de 1870-1871 que l’on doit l'adaptation de la chanson.

Les paroles de nos amis bretons ont effectivement été reprises et modifiées afin de créer une comptine patriotique sur fond de musique militaire. L'objectif était d'ancrer chez les enfants un regain de nationalisme suite à l'annexion de la Lorraine par l'Allemagne.

Depuis, petits et grands poussent la chansonnette avec toujours autant d'entrain !

En passant par la Lorraine : quelles sont les variantes de la comptine ?

Si le ténor lyrique français Edmond Clément a proposé une interprétation fidèle d'En passant par la Lorraine en 1916, la ritournelle fut une source d'inspiration pour bon nombre de chanteurs.

Certains ont puisé dans la narration et le style de la chanson pour écrire leurs propres paroles, comme George Brassens avec, sans équivoque, Les sabots d'Hélène.

De même, la comptine C'était Anne de Bretagne, de par son rythme et sa duchesse aux sabots, ressemble fortement à celle qui résonne en Lorraine.

Plusieurs groupes de musique et interprètes se sont également réapproprié la chanson au fil des décennies. Par exemple, les Stentors ont remis le titre au goût du jour dans leur album Un tour de France sorti en 2018. Une version revisitée par le trio pour chanter la Lorraine !

PARTAGEZ

Un complément, une question, échangeons ensemble !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

LE CADEAU 100% LORRAIN

AIMEZ POUR NE RIEN MANQUER

NOS DERNIERS ARTICLES

À la recherche de la pierre philosophale des alchimistes
L’Alchimie fait partie de l’histoire française, et de nombreux lieux en sont le témoin. Découvrez notre passé obscur à travers l’alchimie, une œuvre inaccessible. L’alchimie, c’est quoi ? L’alchimie est la science relative à l’ensemble…

LES PLUS LUS

Émile Gallé, 22 faits surprenants sur sa vie d’artiste
Émile Gallé évoque une époque créatrice foisonnante d’imagination et de bouillonnement intellectuel. L’envolée des prix autour des vases réalisés de ses mains nous conduit aux plus folles spéculations sur sa vie. Voici ce que vous…
Vrai ou Faux vase Gallé ? Voici notre guide
Savez-vous comment reconnaître un vrai vase Gallé ? Notre guide traite de l’authentification d’un vase Gallé en vous expliquant les différences de prix sur le marché. Selon les experts, plus d’un million de vase Gallé…

LA ROUTE DU CRISTAL

NOS MEILLEURES VENTES

QUE RECHERCHEZ-VOUS

RECEVEZ L'HISTOIRE DES 22 PLUS GRANDS VERRIERS FRANÇAIS

Vos données personnelles ne seront jamais cédées ni revendues. En vous inscrivant, vous acceptez notre politique de confidentialité. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.