3 ÉTAPES SIMPES ET EFFICACES POUR RECONNAÎTRE LE CRISTAL

Comment-reconnaitre-le-cristal-nos-astuces

Dans cet article, vous allez découvrir les trois étapes simples et efficaces pour reconnaître le cristal. Vous vous êtes surement déjà posé la question. Comment authentifier mon objet en cristal ? Comment différencier le verre du cristal ? Et bien ce n’est pas si compliqué que ça en à l’air. Il est possible d’authentifier un vrai cristal, en suivant nos conseils. Voici la solution, étape par étape, pour reconnaître le vrai cristal.

Comment est fabriqué le cristal ? le cristal est un mélange de potasse, de silice et de plomb, porté à une température de fusion de 1450°C pendent 36 heures.

Il naît d’une opération alchimique où le mélange semble se perdre dans le feu pour renaître en un matériau encore informe. Le four est vaste, doté de plusieurs portes et alimenté en continu de combustible et de matières premières : 50% de sable, 24% au moins de plomb, 20% de potasse.

QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE LE VERRE ET LE CRISTAL ?

La fabrication du cristal demande une technique plus élaboré que celle du verre. À l’oeil nu, certains diront qu’il n’y a aucune différence, et bien détrompez-vous !

Regardez :

Le cristal a un éclat incomparable, sa composition spéciale permet également à l’artisan verrier de réaliser des objets plus complexe, plus fin, le cristal en fusion est donc plus facile à travailler.

Quelle différence ? L’ajout de plomb. À la différence du verre, le cristal au plomb contient de l’oxyde de plomb, permettant alors une plus grande clarté et réfraction de la lumière, ainsi qu’une facilité du travail à chaud plus aisé. Pour avoir l’appellation « cristal de plomb »,  la pièce doit contenir au minimum 24% de plomb.

Verre-et-cristal-quelle-difference

ÉTAPE N°1 : VÉRIFIEZ LA PRÉSENCE D’UNE SIGNATURE, OU BIEN D’UNE ESTAMPILLE :

Pour qui parcourt une carte du verre et du cristal en Lorraine, ce ne sont pas moins d’une trentaine de sites consacrés à l’histoire, à la fabrication, à la création verrière qui sont ainsi repérés.

Dans cette Lorraine, terre de verre, le cristal joue une place comme nulle part ailleurs dans le monde. Les marques les plus prestigieuses y sont installées depuis souvent plus de trois siècles et y conservent leur atelier de création et de fabrication.

La signature :

Aujourd’hui, la plupart des grandes cristalleries françaises signent leur production. Cette signature est gage de qualité, et permet d’identifier facilement d’où vient votre cristal.

Baccarat, Daum, Lalique, mais aussi Saint-Louis apposent leur signature sous chaque article. Même vos bijoux sont signés, pendentifs, bagues, bracelets en cristal.

Attention cependant à la date de votre objet en cristal.

Petit récapitulatif :

Baccarat signe sa production en lettres bâton à partir de 1875. Pour les anciennes productions Lalique, à l’exception des lustres et des lanternes, les productions du maître verrier sont signées. Daum signe également Daum France, à ne pas confondre avec Daum Nancy qui est du second choix. En savoir plus sur les signatures des cristalleries ?

Et pour la production artisanale ? Tous les artisans ne signent pas leur création. Dans ce cas, rendez-vous à l’étape n°2 pour authentifier votre cristal.

Le plus intéressant est à venir !

authentifier-le-cristal

ÉTAPE N°2 : ANALYSEZ LA LIMPIDITÉ ET LA RÉFRACTION DE LA LUMIÈRE :

Le cristal est bien différent du verre, et cela peut se voir à l’oeil nue !

En effet, l’ajout d’oxyde de plomb va permettre une brillance incomparable. Faites le teste vous-même, au contact d’un rayon de soleil, le cristal va décomposer le spectre de la lumière à la manière d’un arc-en-ciel.

De plus, le cristal est plus facile à polir, augmentant encore sa réfraction à la lumière.

Le cristal est d’une clarté absolue, si vous réalisez le test, nous vous invitons à faire la différence avec du simple verre. Vous vous apercevrez que le verre à un aspect beaucoup plus grisâtre.

reconnaitre-le-cristal

ÉTAPE N°3 : TESTEZ LA SONORITÉ DU CRISTAL :

Le célèbre son cristallin. Vous avez surement déjà vu l’un de vos proches faire chanter le son d’un verre, qui est très différent suivant la composition de la matière.

Ce n’est pas tout.

Le son est grandement influencé par la finesse du cristal, sa forme, ainsi que par sa structure (un verre à pied sera l’outils parfait pour faire chanter le cristal, d’autant qu’il présente un buvant très fin).

Le son cristallin est limpide, et à une durée bien plus longue que le son du verre classique. Il est même très agréable à entendre.

BONUS – L’APPELLATION CRISTAL : 

La meilleure partie ?

En Europe, l’appellation cristal est protégée depuis 1971, et soumise à des normes très précises. Cette appellation indique que le cristal doit contenir un minimum de 24% de plomb.

Voici les différentes appellations, qui résultent de différente qualité de cristal :

Le cristallin : qui contient généralement 18% d’oxyde de plomb.

Le cristal : comme dit plus haut, 24 % d’oxyde de plomb, et il doit posséder un indice de réfraction supérieure à 1,545.

Le cristal supérieur : ici, on retrouve les créations des grandes Maisons françaises comme Baccarat, Lalique, Saint Louis, qui contiennent plus de 30 % d’oxyde de plomb – le plus souvent 32 %.

Aucune solution ? Si aucune de nos étapes vous permettent d’authentifier le cristal, il sera nécessaire de vous tourner vers des professionnels. Nous vous recommandons de contacter le site web spécialiste du cristal : Vessière Cristaux à Baccarat. Vous pouvez également contacter Monsieur Py Olivier – de www.prestivilege.com.

NOS BRACELETS 🔥 DU MOMENT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *