La légende du Graoully, tout un symbole à Metz

legende-graoully-metz

À Metz, le Graoully est partout : à l'intérieur de la crypte de la Cathédrale Saint-Étienne, sur les blasons des équipes sportives, ou encore suspendu au-dessus de la rue Taison. Retour sur cette histoire chrétienne !

Les légendes sont souvent le fruit d’événements inexplicables, qui défient le temps… Elles sont parfois indissociables d’une région, d’une ville, comme l’illustre la légende du Graoully.

Nous l’avons découvert suite à notre visite de la gare de Metz où il est représenté sur la façade. Quelques jours après, nous visitions la cathédrale de Metz, et il était encore là !

Graouli, Graouilly, ou encore Graully, ne vous y trompez pas, cette légende, on peut le dire, est une instrumentalisation au service du christianisme.

Animal mythique, symbole de la ville de Metz, le Graoully est un dragon cracheur de feu qui terrorisa les Messins au IIIe siècle.

Il est l’une des stars de notre collection de symboles lorrains, fabriquée à Nancy par notre verrier à la flamme.

Le résultat : un bracelet réglable pour toute la famille.

Dévastant tout sur son passage, le Graoully fut chassé par un homme, Saint Clément, premier évêque de la ville.

Au-delà d’une simple légende, cette histoire est riche en symbole : celui de la domination de la religion chrétienne sur les religions païennes issues de la culture romaine.

C’est aussi le symbole du mal dominé par le bien, clin d’œil à la Genèse et au serpent qui incita Eve à croquer dans la pomme de l’arbre interdit…

Passionnés par notre région natale et nos traditions, nous avons pris un grand plaisir à créer le bracelet Graoully.

La légende du Graoully, un symbole de la destruction des religions païennes

Voici comment tout a commencé.

Au IIIe siècle, Saint Pierre serait descendu en personne du paradis et aurait envoyé ses prêtres dans les grandes villes européennes.

Saint Clément est l’un d’eux, il se rendit à Metz dans un but : prêcher la bonne parole et lutter contre les croyances païennes.

Ayant déjà une belle réputation acquise pour avoir accompli des miracles, les habitants de Metz lui demandèrent de chasser le Graoully, bloquant l’entrée de la ville.

Voici comment tout a commencé.

Au IIIe siècle, Saint Pierre serait descendu en personne du paradis et aurait envoyé ses prêtres dans les grandes villes européennes.

Saint Clément est l’un d’eux, il se rendit à Metz dans un but : prêcher la bonne parole et lutter contre les croyances païennes.

Ayant déjà une belle réputation acquise pour avoir accompli des miracles, les habitants de Metz lui demandèrent de chasser le Graoully, bloquant l’entrée de la ville.

Cet animal de malheurs, logeant dans l’amphithéâtre de Metz, semait l’épouvante dans la ville.

Il paraît qu’il mangeait chaque jour sept pauvres enfants et appréciait particulièrement la rue Taison, qui lui doit son nom, car d’après le compte, les habitants disaient souvent “taisons-nous” quand ils se trouvaient là …

Saint Clément décida de faire une messe avant la confrontation ultime. Décidé à en finir, il se rendit dans l’amphithéâtre, calme et serein.

En l’espace de quelques secondes, le monstre fonça dans sa direction et fut stoppé net par un signe de croix. Le temps d’un éclair, Saint Clément retira sa toge et l’enroula autour du cou de la bête afin de l’immobiliser. Il le conduisit au bord de la Seille, affluent de la Moselle.

Saint Clément somma le dragon de ne plus revenir sur ces terres et le noya dans la Seille.

Graoully-histoire

Même si la menace des serpents est une invention, Saint Clément était lui bien réel.

Il installa sa première cathédrale dans l’amphithéâtre abandonné. À cette époque, les premières églises étaient souvent construites à la place d’anciens bâtiments romains, symbole de la victoire du christianisme contre les religions païennes.

Le dragon, lui est une métaphore symbolisant le péché et le paganisme qui régnait en Lorraine.

Le paganisme est un nom donné par les chrétiens aux religions de ceux qui ne sont ni chrétiens, ni juifs.

Un méchant dragon inventé par Paul Diacre

La légende du Graoully aurait été inventée par Paul Diacre, historien et poète, au XVIIIe siècle. Symbolisant la victoire du bien sûr le mal, la victoire christianisme sur le paganisme.

Entre le XIIe et le XVIIIe siècle, cette légende était commémorée à travers la procession du Graoully… Ce dernier faisait le tour de la ville avant d'être fouetté par les enfants.

Les autres contes et légendes de la Lorraine

 

 

PARTAGEZ SI VOUS AIMEZ

Une réponse

Un complément, une question, échangeons ensemble !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

LE CADEAU 100% LORRAIN

AIMEZ POUR NE RIEN MANQUER

NOS DERNIERS ARTICLES

À la recherche de la pierre philosophale des alchimistes
L’Alchimie fait partie de l’histoire française, et de nombreux lieux en sont le témoin. Découvrez notre passé obscur à travers l’alchimie, une œuvre inaccessible. L’alchimie, c’est quoi ? L’alchimie est la science relative à l’ensemble…

LES PLUS LUS

Émile Gallé, 22 faits surprenants sur sa vie d’artiste
Émile Gallé évoque une époque créatrice foisonnante d’imagination et de bouillonnement intellectuel. L’envolée des prix autour des vases réalisés de ses mains nous conduit aux plus folles spéculations sur sa vie. Voici ce que vous…
Vrai ou Faux vase Gallé ? Voici notre guide
Savez-vous comment reconnaître un vrai vase Gallé ? Notre guide traite de l’authentification d’un vase Gallé en vous expliquant les différences de prix sur le marché. Selon les experts, plus d’un million de vase Gallé…

LA ROUTE DU CRISTAL

NOS MEILLEURES VENTES

QUE RECHERCHEZ-VOUS

RECEVEZ L'HISTOIRE DES 22 PLUS GRANDS VERRIERS FRANÇAIS

Vos données personnelles ne seront jamais cédées ni revendues. En vous inscrivant, vous acceptez notre politique de confidentialité. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.