Musée archéologique de Strasbourg, l’un des plus importants de France

info-musee-archeologique-strasbourg

Le Musée archéologique est le plus ancien des musées de Strasbourg. Créé au XVIIIe siècle, ce musée est aussi l’un des plus importants de France. Installé dans les grands sous-sols du Palais Rohan, avec le musée des Beaux-Arts et le musée des Arts décoratifs, ce site mérite toute notre attention.

Dans notre article : « que faire à Strasbourg », nous avons brièvement parlé des trois fameux musées de cette ville. À présent, concentrons-nous sur le musée archéologique de Strasbourg, l’un des plus importants de France.

Après le musée d’archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye qui se trouve près de Paris, le musée archéologique de Strasbourg est l’un des plus historiques de France.

Sur ses 1 200 m² de surface, ce musée expose de nombreux millénaires de l’histoire antique de l’Alsace et de ses habitants, depuis les origines lointaines du Paléolithique aux débuts du Moyen Âge.

musee-archeologique-palais-rohan

Histoire du musée archéologique de Strasbourg

Le musée archéologique de Strasbourg puise sa source vers la fin du XVIIIe siècle, avec des collections d’antiquités par l’historien et diplomate Jean-Daniel Schoepflin en héritage.

Les collections du musée étaient composées de sculptures et d’inscriptions gallo-romaines visibles dans le chœur de l’ancienne église des Dominicains.

Qui n’est nulle autre que le Temple-Neuf de nos jours.

Ces patrimoines sont également exposés près de la bibliothèque et des archives de la ville de Strasbourg.

Ces collections y resteront pendant environ un siècle avant d’être complétées par la Société pour la conservation des monuments historiques d’Alsace, vers les années 1855.

ceramique-musee-archeologique-strasbourg
Céramique métalescente - musée archéologique de Strasbourg

Collection des objets et documents archéologiques par la Société pour la conservation des monuments historiques d’Alsace

Du XIXe siècle à la première moitié du XXe siècle, la Société pour la conservation des monuments historiques d’Alsace s’est chargée du service archéologique régional de la ville.

C’est cette dernière qui s’est mobilisée pour collecter les objets et documents archéologiques du musée de Strasbourg.

Même après les destructions occasionnées par la guerre de 1870 et la disparition de l’ensemble des collections du musée durant le bombardement de la ville en août 1870, la quête des objets de valeur a été fructueuse.

Le site a effectivement retrouvé un nouveau souffle grâce à l’initiative des amateurs passionnés mélangée à celle des universitaires alsaciens et allemands.

En 1896, le musée de la société a aménagé dans les sous-sols du Palais Rohan.

Entre l’an 1909 et 1939, le site était présidé par l’archéologue suisse Robert Forrer et son genre Claude FA. Schaeffer.

Une période durant laquelle, le musée connut une importante activité de recherche et de dynamisme.

Ce qui a permis de constituer un ensemble cohérent de collections retraçant l’histoire de l’Alsace de la Préhistoire au Moyen Âge, sans la moindre discontinuité.

Création du musée archéologique de la ville de Strasbourg

En 1946, la société a cédé toutes ses collections à la ville de Strasbourg.

L’actuel musée archéologique a été créé et devient l’un des trente « musées classés » par le ministère des Beaux-arts et l’inspection générale des musées de France.

Sans doute à cause de sa riche collection.

Le professeur Jean-Jacques Hatt réorganise alors le musée pour lui donner une dimension nationale entre 1946 et 1981.

Tout cela, grâce aux recherches scientifiques en préhistoire et en archéologie gallo-romaine qu’il a menées.

Pendant plus de trois siècles d’existence, le musée archéologique de Strasbourg a regroupé d’importantes collections d’antiquités régionales.

Ce qui fait de lui l’un des plus riches musées archéologiques de la province.

hypocauste-chauffage-sol-gaule-musee-archeologique
L'utilisation du chauffage par le sol (hypocauste) apparaît en Gaule dès la première moitié du 1er siècle après J.-C.

1988 à 1992, réaménagement du musée archéologique de Strasbourg

De 1988 à 1992, le musée archéologique connut un réaménagement complet. Ses locaux ainsi que sa présentation ont fait peau neuve.

Le cadre muséographique présenté respecte tout l’aspect architectural du lieu.

Le but étant de conserver l’allure du musée à la fin du XVIIIe siècle, tout en conservant l’ensemble des salles voûtées du palais Rohan.

Un décor qui donne à la fois sur la terrasse et sur la cour d’honneur du palais.

Deux architectes alsaciens du nom de Claude Pache, venant de Colmar et Jean-Claude Goepp, de Strasbourg ont mis en espace les collections du musée archéologique.

Ce fut également possible avec l’aide de la direction des musées de France et d’un important partenariat financier entre la ville, l’État et le conseil général du Bas-Rhin.

Ces travaux de réaménagement muséographiques ont permis au musée archéologique de retrouver sa vocation d’antan, celle de « grand musée de synthèse régionale ».

Une démarche qui lui a également permis de renforcer son rôle de vitrine de l’archéologie nationale aux portes de ses pays voisins l’Allemagne et de la Suisse.

musee-archeologique-strasbourg

Musée archéologique de Strasbourg, un lieu d'exposition de collections d'objets d'archéologie

Les collections exposées dans le musée archéologique de Strasbourg sont des collections qui illustrent plusieurs millénaires de l’histoire de la région alsacienne.

Elle remonte au Paléolithique ancien, aux premières traces de l’occupation humaine vers 600 000 ans avant JC jusqu’à l’aube du Moyen Âge.

Cette période nous montre que le musée archéologique dépasse de loin le cadre strict de l’histoire de la ville d’Alsace et de la région d’à côté pour vêtir le titre de musée régional.

Pour info, ce musée est constamment renforcé tout au long de son histoire, depuis sa création jusqu’à nos jours.

Au programme : un parcours muséographique élaboré sur plus de 1 200 m² d’exposition permanente divisée en quatre grandes sections chronologiques : Préhistoire, Protohistoire, époque gallo-romaine et époque mérovingienne.

Chaque section chronologique porte notamment sur :

  • La présentation des faits de civilisation marquants de l’histoire ;
  • L’évocation des sites majeurs ;
  • L’approche thématique illustrée par différents objets ;
  • Et le renforcement par la présence de panneaux documentaires trilingues.
bague-agathe-or-musee-archeologique-stasbourg
Bague en agate et or

Origine de la fameuse collection du musée archéologique de Strasbourg

L’origine des collections du musée archéologique de Strasbourg remonte au premier âge, une période de plus de trois siècles entre 750 et 480 ans avant JC.

Elle fut marquée par l’importante unité de civilisation en Europe occidentale. Et ce, malgré la présence des nombreux groupes régionaux dans cette partie du monde.

En Alsace, aucune discontinuité majeure n’a été constatée entre les âges du Bronze et le Premier âge du Fer (époque hallstattienne).

Avec l’habitat, encore peu connu à l’époque, la population s’abritait dans les sites fortifiés de hauteur et dans les villages de plaine célèbre pour la pratique de la polyculture et de l’élevage.

Le nombre des nécropoles dans toute l’Alsace témoigne également de la grande explosion démographique du Hallstatt final datant de l’an 550 à 480 avant JC.

Les inhumations sous tumulus ou en tombe plate sur ces lieux ont menées à la découvertes de pièces archéologiques de valeur.

Ces dernières ont été ajoutées à la collection du musée archéologique de Strasbourg.

Ces collections visibles au musée archéologique de Strasbourg datent également du Néolithique ancien et moyen.

Une époque durant laquelle les tombes ont été regroupées en vastes nécropoles près des villages où logeaient les habitants.

Rappelons que l’Alsace dispose de l’un des plus grands ensembles célèbre pour le Néolithique français.

Pour collectionner les objets en question, des inhumations ont été menées dans des sépultures et fosses ovulaires ou quadrangulaires avec un fond souvent tapissé d’ocre rouge.

Dans cette région, la découverte de plusieurs sites a aidé dans le reconstitution de l’expansion et de l’évolution des nombreuses civilisations néolithiques qui s’y sont succédé entre l’an 5 500 et 2300 avant JC.

Un détail qui classe l’Alsace au titre de seule région de France permettant l’analyse de la continuité de l’occupation humaine, du Néolithique ancien au Néolithique final.

Les fouilles archéologiques réalisées ont abouti à la découverte de structures correspondant soit à des habitats, soit à des nécropoles fabriquées près des villages.

Pour la recherche d’objets archéologique à exposer dans le musée, les sites à exploiter doivent répondre à trois principaux critères.

À savoir :

  • La présence d’importantes terres agricoles ;
  • La mise en place de talus près de la plaine inondable du Rhin ;
  • Et la présence voisine de cours d’eau.
portrait-funeraire-homme-musee-archeologique
Portrait funéraire d'homme, début du 2ème siècle après J.C.

Les collections exposées au musée archéologique de Strasbourg

Le musée archéologique de Strasbourg compte un nombre infini de collections archéologiques.

Parmi les pépites visibles sur le site, il y a :

  • Le mobilier funéraire retrouvé dans des tombeaux de la civilisation de Grossgartach ;
  • La parure rubanée du Néolithique ancien d’une diversité remarquable ;
  • Les trépanations crâniennes, etc.

Dans les salles 05 à 07, retrouvez toutes les particularités des riches civilisations des âges du Bronze et du Fer.

Les cinq siècles de civilisation gallo-romaine en Alsace sont visibles dans les salles 08 à 020, mais aussi dans le couloir 021.

Terminez votre visite dans la salle 019 du musée archéologique pour découvrir l’Alsace mérovingienne et les débuts du Moyen Âge.

Musée archéologique de Strasbourg, un musée dont les collections sont constamment renouvelées

Depuis sa création jusqu’à nos jours, les collections du musée archéologique continuent de s’enrichir. C’est possible grâce aux résultats des fouilles archéologiques réalisées à travers toute la région.

Ces fouilles sont généralement prescrites par le Ministère de la Culture (Service régional de l’Archéologie).

Des acquisitions faites conformément à la loi et qui font chaque année l’objet d’un accord accepté et signé entre la Ville et l’État.

Chaque année, le musée accueille des expositions temporaires qui vous proposent de découvrir les collections les plus récentes et les plus marquantes.

Amateur d’objets archéologiques ou simple curieux de l’histoire de l’Alsace ? Rendez-vous sur place pour voir tout cela de plus près.

PARTAGEZ

LES 10 INCONTOURNABLES SAINT-VALENTIN

NOTRE ACTUALITÉ

NOS DERNIERS ARTICLES

Taureau, Les 5 pierres porte-bonheur
Découvrez les pierres du deuxième signe du zodiaque, nés entre le 21 avril et le 20 mai. Les taureaux se reconnaissent à leur droiture et à leur honnêteté sans égale. Son élément est la «…
Lion, les 5 pierres porte-bonheur
Le Lion est le signe astrologique des personnes nées entre le 23 juillet et le 22 août. Ce 5e signe du zodiaque est illustré par l’animal qu’il incarne, avec pour élément le Feu et pour…
Strasbourg mon amour, le programme 2023
Cette année encore, Strasbourg se met au service de l’Amour et des amoureux : diverses animations seront organisées autour de la Saint-Valentin à Strasbourg. Un avant-goût du programme « Strasbourg, mon amour 2023 »… À la fête des…
Mondial Air Ballons, ce qu’il faut savoir
Envie de réserver votre baptême de l’air cet été durant le Mondial Air Ballons ? Tout ce qu’il faut savoir est dans cet article. Les dates du Mondial Air Ballons en 2023 Le plus grand…

À NE PAS MANQUER

10 pièces en verre de nos ancêtres – Vessière Frères
L’Assemblée générale de l’ONU a proclamé l’année 2022 « Année internationale du Verre ». Pour l’occasion, nous vous présentons quelques pièces de nos ancêtres, verriers à Nancy dès la fin du XIXe siècle. Les frères…
Artisanat local, 5 coups de cœur français (et lorrains)
Vous souhaitez contribuer à la promotion de l’artisanat français et dynamiser notre économie locale ? Ouvrez grand les yeux pour découvrir une sélection 100 % lorraine d’artisanat local. Les régions françaises fourmillent de créateurs inspirés…
Émile Gallé, 22 faits surprenants sur sa vie d’artiste
Émile Gallé évoque une époque créatrice foisonnante d’imagination et de bouillonnement intellectuel. L’envolée des prix autour des vases réalisés de ses mains nous conduit aux plus folles spéculations sur sa vie. Voici ce que vous…

LA ROUTE DU CRISTAL

NOS MEILLEURES VENTES

Les plus Beaux Monuments de Lorraine à visiter 🧡

=> Le meilleur moyen de découvrir la région et d'apprendre son Histoire 🤩