Palais Rohan à Strasbourg, 10 dates clefs de ce chef-d’œuvre

visiter-strasbourg-palais-rohan-strasbourg

Le Palais Rohan se trouve dans le centre-ville de Strasbourg, dans le Bas-Rhin et à proximité de la Cathédrale Notre-Dame de Strasbourg. Actuellement, ce chef-d’œuvre abrite trois musées, dont le musée des Beaux-Arts, le musée des Arts décoratifs et le Musée archéologique.

Classé dans la liste des emblématiques patrimoines culturels de Strasbourg, le Palais Rohan mérite toute votre attention.

Dans cet article, nous allons vous retracer l’histoire de ce chef-d’œuvre en 10 dates clefs.

1704, achat de plusieurs immeubles près de la Cathédrale Notre-Dame de Strasbourg

Le Palais Rohan à Strasbourg est un palais suivant un programme d’hôtel, entre la cour et la promenade, dotée d’une vaste terrasse méridionale.

Il s’agit d’un palais initialement construit pour Armand-Gaston, le premier des 4 cardinaux de Rohan.

Dès les années 1704, Armand-Gaston Maximilien de Rohan ordonna l’achat de plusieurs immeubles autour de la Cathédrale Notre-Dame de Strasbourg.

Ces derniers vont par la suite être détruits pour servir d’emplacement à un nouveau palais devenu le fameux Palais Rohan de nos jours.

1727, élaboration des plans du Palais Rohan par Robert de Cotte

L’an 1727, les vieux bâtiments situés sur les bords de l’iII, autour de la cathédrale, ont été détruits à la demande du prince-évêque Armand-Gaston-Maximilien.

Son objectif était de faire construire le Palais Rohan.

Durant cette même année, il demanda au premier architecte du roi du nom de Robert de Cotte de dessiner les plans du futur Palais Rohan.

Laurent Goulade se chargeait de conduire les travaux. Plus tard, il sera remplacé par Joseph Massol.

1732, construction du Palais Rohan à Strasbourg

Le Palais Rohan est un bâtiment datant du XVIIIe siècle construit entre 1732 et 1742 par l’architecte Robert de Cotte à la demande du prince-évêque Armand-Gaston-Maximilien de Rohan.

Ce dernier avait commandé la construction de ce palais en guise de remplacement au précédent palais épiscopal.

Les travaux commencèrent en 1732 pour se terminer 10 ans plus tard.

À titre d’information, le Palais Rohan fut bâti dans un style classique, plus tard devenu très à la mode après la période de conquête française de Strasbourg.

À lire aussi : que faire à Strasbourg ?

1742, fin de la construction du Palais Rohan à Strasbourg

Il a fallu 10 ans entre la date de début du chantier et sa finition pour avoir ce magnifique Palais Rohan en place.

C’est en 1742 que les constructions furent terminées sous les directives de Joseph Massol.

En effet, le premier architecte chargé d’édifier ce palais est décédé bien avant que sa construction soit faite.

Une petite modification a d’ailleurs été portée au plan initial, en ajoutant une partie sur les vestiges des maisons voisines à l’ouest du palais.

1744, les appartements du Palais Rohan accueille le roi Louis XV de France

Après seulement 2 ans de construction, le Palais Rohan à Strasbourg hébergeait le Roi Louis XV au mois d’octobre 1744.

L’édifice devint par la suite l’hôtel de ville avant de devenir un palais impérial sous le Premier Empire.

1794, le Palais Rohan abrite l’École impériale

Après la Révolution Française, le Palais Rohan devint un lieu de détention avant d’accueillir dans ses murs l’École Impériale du service de santé militaire de Strasbourg le 21 décembre 1794.

Celle-ci avait pour mission de former les officiers de santé.

Les cours se déroulèrent donc au Palais Rohan avant que l’école ne soit transférée à Lyon après la défaite de 1870.

Quelques années plus tard, l’enseigne devint un lieu de rencontre en marge du sommet de l’OTAN Strasbourg Kehl 2009.

C’est notamment dans ce palais que la première rencontre entre le président de la République française Nicolas Sarkozy et du président américain Barack Obama eut lieu.

En 2015, les œuvres des lauréats du concours Verre et Architecture ont été exposés sur la terrasse du Palais Rohan.

Cet événement fut organisé pour célébrer le Biennale Internationale du Verre.

1889, le Musée des Beaux-Arts s’installe dans le Palais Rohan

L’an 1889, le Musée des Beaux-Arts de la ville de Strasbourg s’installa dans le Palais Rohan pour le plus grand plaisir des adeptes de cette culture.

Il se trouve au premier étage du Palais Rohan.

À voir absolument durant un passage dans la ville de Strasbourg, les sublimes collections de peintures datant du XIVe au XIXe siècle de ce musée vous laisseront sans voix.

Dans la liste des collections exposée dans le Musée des Beaux-Arts, nous avons les œuvres de Botticelli, Giotto, Memling, El Greco, Canaletto, Le Corrège, Corot, Van Dyck, Goya, Rubens, etc.

1913, le musée Archéologique trouve refuge dans le Palais Rohan à Strasbourg

Installé depuis 1913 dans le sous-sol du Palais Rohan, le musée Archéologique est l’un des musées les plus riches de France dans ce secteur.

Conservant l’ensemble des « Antiquités nationales », ce musée a finalement rouvert ses portes après un réaménagement muséologique entier de ses collections.

Si vous êtes de passage dans cette partie du pays, pensez à y faire un tour pour découvrir le passé le plus lointain de l’Alsace allant de la préhistoire 600000 ans avant JC à l’aube du Moyen Âge d’il y a 800 ans avant JC.

1920, classement du Palais Rohan au titre des monuments historiques

La beauté et unicité de son architecture ont fait que le Palais Rohan à Strasbourg soit classé au titre des monuments historiques le 20 janvier 1920.

Au cours d’une visite du Palais Rohan, le visiteur est amené à entrer dans la cour d’honneur en traversant le grand portail.

Ce dernier se trouve être un arc monumental surmonté de statues à l’effigie de la Clémence et de la Religion.

Cette cour d’honneur donne sur les bâtiments administratifs et utilitaires du palais à droite et à gauche.

Son corps principal est constitué de deux étages avec un rez-de-chaussée réservé à l’évêque et l’étage à son personnel.

Sur la façade principale côté III du Palais Rohan se trouve 17 axes ou fenêtres entourant un corps central à 4 colonnes engagées et agrémentées d’un fronton triangulaire.

Sur la partie ouest, une grande bibliothèque à grande baie appareillée vient atténuer la symétrie de l’ensemble.

En ce qui concerne la façade sur cour, celle-ci est plus intime et s’anime de pilastres. Avec deux ailes courtes abritant les vestibules d’entrée.

Côté Nord, face à la Cathédrale, le Palais Rohan à Strasbourg dispose d’un portail grandiose à colonnes. Ce dernier s’ouvre entre deux magnifiques pavillons d’angle.

On raconte que le coût du Palais Rohan s’élèverait à un million de livres et son mobilier à trois cent mille.

À l’intérieur du Palais Rohan se trouve par ailleurs les grands appartements constitués par la salle du synode, le salon des évêques, la chambre du roi et le salon d’assemblée.

Dans les petits appartements, il y a l’antichambre du prince-évêque, la chambre à coucher de Napoléon Ier et le cabinet de l’hôtel Oesinger.

À titre d’information, les pièces principales de cette suite épiscopale sont complétées par les garde-robes, les lieux de détente et l’escalier de dégagement menant vers la chapelle.

1924, le musée des Arts Décoratifs emménage dans le Palais Rohan à Strasbourg

Le musée des Arts Décoratifs allonge la liste des musées venus s’installer dans le Palais Rohan à Strasbourg.

Installé au rez-de-chaussée du palais, ce musée vous ouvre les portes des appartements de luxes des anciens rois et cardinaux de l’époque.

Une collection de céramiques, de pièces d’orfèvrerie et de mobilier est également visible dans ce musée.

Une visite de la salle d’horlogerie présentant les vestiges de la première ou de la seconde horloge astronomique de la cathédrale de Strasbourg en vaut également le détour.

PARTAGEZ

LE CADEAU 100% LORRAIN

NOTRE ACTUALITÉ

NOS DERNIERS ARTICLES

Le Buerehiesel, une table d’exception en Alsace
Avant d’être le Buerehiesel, ce bâtiment était une vieille bâtisse construite en 1607 à Molsheim. Aujourd’hui, cette ancienne maison alsacienne est un restaurant étoilé propice à une aventure culinaire unique. Durant votre petit voyage à…

À NE PAS MANQUER

Émile Gallé, 22 faits surprenants sur sa vie d’artiste
Émile Gallé évoque une époque créatrice foisonnante d’imagination et de bouillonnement intellectuel. L’envolée des prix autour des vases réalisés de ses mains nous conduit aux plus folles spéculations sur sa vie. Voici ce que vous…
Vrai ou Faux vase Gallé ? Voici notre guide
Savez-vous comment reconnaître un vrai vase Gallé ? Notre guide traite de l’authentification d’un vase Gallé en vous expliquant les différences de prix sur le marché. Selon les experts, plus d’un million de vase Gallé…

LA ROUTE DU CRISTAL

NOS MEILLEURES VENTES

Les plus Beaux Monuments de Lorraine à visiter 🧡

=> Le meilleur moyen de découvrir la région et d'apprendre son Histoire 🤩