Paul NICOLAS, maître-verrier (1875-1952) et élève d’Émile GALLÉ

verrier-paul-nicolas

1) Paul NICOLAS (1875-1952)

1.1 La rencontre

Il y a quelques années, la rencontre avec Florence Nicolas, petite fille du maître-verrier Paul Nicolas (1875-1952) m’a permis de mieux comprendre l’itinéraire de ce lorrain né dans les Vosges à Laval devant Bruyères.

Florence a le même regard que son grand-père, clair, puissant et sincère.

Des qualités que l’on retrouve chez ce passionné de botanique, élève d’Emile Gallé (1846-1904), dont les œuvres proches de la qualité de celles produites par le chef de file de l’Ecole de Nancy, ne sont pas assez connu du grand public.

Vase-signe-argental-decor-de-rosiers-paul-nicolas
Vase signé D'Argental à décor de rosiers (Paul Nicolas)

1.2 L’enfance

Paul est très lié avec son frère Emile (1871-1940) qui deviendra critique d’art et journaliste.

Il sera également un des fondateurs de l’Ecole de Nancy.

Leur père Jean-Pierre (1845-1911) est d’origine russe et jardinier. Il plantera un bon nombre d’arbres du parc Sainte Marie à Nancy, où il fut employé. Paul est très intelligent, d’une grande moralité et ambitieux. 

1.3 Sa formation

Il fera ses études primaires à Laxou puis Nancy. Il est bon élève, en particulier en chimie, physique, sciences naturelles, allemand, musique et surtout en dessin ….

Paul Nicolas entre à l’âge de 15 ans à l’école des Beaux-Arts de Nancy et en sort avec un diplôme section « architecture ». Mais c’est le dessin qui le passionne.

diffuseur-parfum-lampe-berger--decor-de-fushias-signe-argental-paul-nicolas
Diffuseur de parfum Lampe Berger à décor de fushias signé D'Argental (Paul Nicolas)

1.4 Sa relation particulière avec son frère

La relation entre les deux frères est fusionnelle. Ils ont la même passion pour la botanique. Ils sont frères intellectuels autant que frères de sang, en se soutenant tout au long de leur vie.

1.5. La vie privée de Paul Nicolas

Il rencontre Madeleine Lantche dans les années 1890 : une jeune fille avec une superbe chevelure blonde-rousse et des yeux très bleus.

Le coup de foudre est immédiat. Paul renoncera, à la demande des parents de Madeleine, à la franc-maçonnerie où il y était Maître, la mort dans l’âme.

Ils se marieront à l’église … en 1905, alors qu’il est maire de Laxou.

De leur union naitra Paul (8.01.1907) et Jean (15.05.1911). En 1908, il quitte Laxou pour s’installer au 80 rue de Laxou à Nancy dans le quartier Sacré Cœur.

Puis en 1909, il fera l’acquisition d’un maison au 64 rue de la République à Nancy où il installera son atelier.

Mariage-de-madeleine-et-paul-nicolas-verrier
Mariage de Madeleine et Paul Nicolas (1905)

1.6 L’engagement politique

Il est engagé politiquement comme radical-socialiste.

En 1903, Paul Nicolas devient le plus jeune maire de France à 28 ans, en étant élu à Laxou dans la banlieue de Nancy.

Il le sera de nouveau en 1904 à une large majorité et à chaque fois recevra de nombreuses félicitations de tous les artistes de Nancy dont son ami Emile Gallé.

Durant tous ses mandats, les relations avec les autorités diocésaines, l’hôpital psychiatrique de sa commune et le département seront difficiles, car il défend avec acharnement les intérêts de sa ville.

Il démissionne de son mandat de maire, mais restera conseiller municipal jusqu’en 1908. Pendant toute sa vie il sera membre de la Ligue française pour la défense des droits de l’homme et du citoyen.

2) L’œuvre de Paul Nicolas

2.1 Une carrière riche en rencontre

Passionné de botanique, il sera un excellent dessinateur et aquarelliste.

Ses peintures sont très minutieuses dans leur exécution.

Sa rencontre avec Emile Gallé, lui ouvrira les portes du monde de l’art verrier.

Pendant sa longue carrière, Paul Nicolas a su s’adapter aux changements de goût, de style, de technique.

La création de son propre atelier à Nancy lui permit de produire des pièces avec des décors en lien avec la nature, mais aussi très variés. C’est une performance pour un artiste qui travaillait pratiquement seul.

Vase-signe-dargental-Paul-Nicolas
Vase signé D'Argental (Paul Nicolas)

2.2 La rencontre avec Emile Gallé

En 1893, Paul Nicolas sort de l’Ecole des Beaux-Arts de Nancy avec un diplôme dans la section « architecture ».

Il se présente chez l’architecte nancéen Charles André comme commis … il s’ennuie. 

C’est à la vue d’une annonce parue dans la presse par Emile Gallé, qu’il est embauché de suite à la manufacture de la rue de la Garenne.

Initié aux métiers de dessinateur, décorateur sur verre puis maître-verrier, il se liera d’amitié avec le Maître. Ainsi, il fréquentera avec son frère les cercles intellectuels, culturels et artistiques grâce à Emile Gallé.

Il restera 26 ans aux établissements Gallé (1893-1919).

À lire aussi : vrai ou faux vase Gallé ?

Vase-signe-dargental-decor-de-clematites-Paul-Nicolas
Vase signé D'Argental à décor de clématites (Paul Nicolas)

2.3 Les années Gallé

Il va acquérir une formation complète pendant toutes les années passées dans les ateliers Gallé.

Il occupe d’abord le poste de décorateur, dessinateur et vernisseur, puis acquière des compétences dans les techniques de décoration sur verre et graveur sur cristaux en créant des décors floraux.

En 1896, il intègre l’armée pendant 2 années pour effectuer son service militaire. De retour à la manufacture, les liens entre Emile Gallé et lui ne cessent de croître.

Il se voit la tâche de préparer des pièces pour l’Exposition Universelle de 1900. En 1904, Emile Gallé meurt.

En 1914, il cesse ses activités pour rejoindre l’armée pendant 5 ans. Démobilisé en 1919, il retourne aux établissements Gallé qui sont dirigés alors par Paul Perdrizet (gendre de Gallé).

Leur désaccord avec ce dernier, le fera quitter la manufacture en 1919.

2.4 Création de son propre atelier

Suite à son départ des Etablissements Gallé, il crée son propre atelier qu’il installera au 64 rue de la République à Nancy, dans son lieu de résidence.

Il transforme le rez-de-chaussée en local professionnel.

Il s’associe avec Pierre Mercier, Eugène Windeck et Emile Villermaux sous l’appellation « Les Graveurs réunis ».

Des ouvriers de la manufacture de l’avenue de la Garenne, rejoindront cette structure qui prendra fin en 1923.

L’atelier poursuit son activité sous contrat avec les cristalleries de Saint Louis avec une douzaine d’employés.

La crise de 1929 se fait ressentir, mais les productions de l’atelier seront fécondes et variées jusqu’à la Seconde Guerre mondiale.

3) Productions et succès de Paul Nicolas

3.1 Les différentes signatures

Pendant le quatre années de production, Paul Nicolas signe sous le pseudonyme « d’Argental ».

Il fait référence au lieu même de production, à Münzthal : la vallée de l’argent.

C’est une sorte de traduction ou de dérivé du nom d’origine du village investit par les verriers de Holbach en 1586.

La signature « d’Argental » permet de distinguer les pièces de style Art Nouveau des autres pièces, car les articles fantaisies sont nombreux et seront encore produits après 1930 dans un style Art Déco.

Ils portent alors une autre signature : simplement « Saint-Louis » ou même sans signature.

Il reste aujourd’hui un mystère autour de cette autographe.

En effet, il y a deux signatures utilisées simultanément pour les articles de style Art Nouveau : « d’Argental » et « d’Argental ‡ » (Croix de Lorraine).

On trouve également des pièces signées : « P. Nicolas Villermaux », « Art Verrier SL », « Art Verrier StL », et « Nicolas-Windeck ».

Par l’observation des différentes pièces confondues, on note que la signature suivie de la croix de Lorraine apparaît à partir de 1923, ce qui coïncide avec la rupture de l’association de Paul Nicolas avec Mercier, Windeck et Villermaux.

Cette signature va être utilisée à peu près jusqu’à la fin de la collaboration entre Nicolas et les cristalleries de Saint Louis.

Signature-dargental-Paul-Nicolas
Signature D'Argental (Paul Nicolas)

3.2 Un travailleur infatigable

Paul Nicolas exercera son art jusqu’à la fin de sa vie.

Le 21 février 1952, alors qu’il est en train de réaliser un nouveau vase à décor de poissons, il décède à l’âge de 77 ans.

3.3 Une reconnaissance de la profession et du public

Son travail et sa créativité sont reconnus par de nombreux artistiques contemporains : Emile Gallé, Amalric Walter, Antonin Daum et Victor Prouvé.

Ces pièces sont vendus bien au-delà de la région. Il participe à de nombreux évènements artistiques tout au long de sa carrière. Paul Nicolas recevra de nombreux récompenses et distinctions, dont la Médaille du « Meilleur Ouvrier de France » en 1936.

Vaporisateur signé D'Argental (Paul Nicolas)

3.4 Le succès en salle des ventes

Paul Nicolas est un artiste connu et reconnu.

Il est associé à Emile Gallé, ce qui compte pour la cotation d’un artiste.

Ces pièces sont recherchées et peuvent atteindre des montants se situant entre 400 € et 1 500 € pour celles de taille importante et en parfaite état.

4) Quelques anecdotes sur Paul Nicolas

4.1 Il était franc-maçon avant d’y renoncer par amour

André Nicolas a été franc-maçon.

Son engagement dans cette confrérie, le pousse à décorer une loge maçonnique.

Il présidait lui-même une loge. Pour pouvoir se marier avec Madeleine, les parents de sa future épouse ont posé la condition qu’il quitte la franc-maçonnerie pour s’unir avec leur fille.

4.2 La loge de saint Jean de Jérusalem

C’est dans la loge saint Jean de Jérusalem de Nancy, située près de la porte saint Georges, que l’on retrouve des réalisations de Paul Nicolas.

En effet, au 1er étage, le plafond appelé « voûte étoilée » est orné de vitraux réalisés par l’élève d’Émile Gallé, représentant les signes zodiacaux en alternance avec des représentations de scarabées. Ils ont été réalisés entre 1899 et 1908. L’ensemble a été restauré en 2016.

4.3 Son dernier vase … des poissons

Paul Nicolas est âgé de 75 ans et souhaite prendre sa retraite. Les démarches qu’il entretient ne lui permettent pas d’obtenir ce statut. Toutefois, le jour où il reçoit la lettre d’acceptation de sa retraite, il décède en train de travailler sur un vase émaillé à décor de poissons. Nous sommes le 21 février 1952.

Vase-aux-poisson-dernier-vase-realise-par-Paul-Nicolas
Vase aux poisson, dernier vase réalisé par Paul Nicolas

4.4 Qui a désigné Paul Nicolas « élève d’Emile Gallé »

C’est Antonin Daum qui en 1926 lors d’une conférence, a désigné Paul Nicolas « Elève d’Emile Gallé ». Un joli compliment, venu de la concurrence de l’époque.

5°) Ouvrage sur Paul Nicolas 

. « Paul Nicolas (1872-1952) Itinéraire d’un verrier lorrain » par Florence Nicolas et Alix Chambrion – 97 pages- 25 €

En savoir plus sur l'auteur ?

Christophe Garland est un passionné de l’art verrier, retrouvez ses articles sur son blog – leverreetlecristal.wordpress.com

PARTAGEZ

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Un complément, une question, échangeons ensemble !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOS DERNIERS ARTICLES

L’Excelsior à Nancy, une brasserie iconique depuis 1911
Derrière ses grandes baies vitrées, de nombreux passants à l’extérieur observent cet univers somptueux. Certains d’entre eux franchiront la porte et découvriront un lieu chaleureux typique de l’École de Nancy. Une brasserie de la Belle…
8 anecdotes surprenantes sur la croix basque
La croix basque, ou lauburu est assurément l’emblème le plus célèbre et répandu du Pays basque. Mais savez-vous d’où vient ce motif décoratif ? Connaissez-vous ses origines et sa signification ? Nous vous proposons de…

LES PLUS LUS

La Mirabelle de Lorraine en 2021, suivez le guide !
Plus de 15000 tonnes de mirabelles de Lorraine sont récoltées chaque année. Comme tous les lorrains, vous ne pouvez pas vous passer de la mirabelle ? Nous allons découvrir son histoire, ses secrets, être au…
Émile Gallé, 22 faits surprenants sur sa vie d’artiste
Émile Gallé évoque une époque créatrice foisonnante d’imagination et de bouillonnement intellectuel. L’envolée des prix autour des vases réalisés de ses mains nous conduit aux plus folles spéculations sur sa vie. Voici ce que vous…
Artisanat local, 5 bonnes raisons d’acheter français
Finalement, acheter français, ça sert à quoi ? Artisanat local, savoir-faire français, sentiment d’appartenance, consommation éco-responsable… autant d’impacts positifs au rendez-vous. Chez nous, ces valeurs nous ressemblent et nous rassemblent. Fiers de participer au “made…
Vrai ou Faux vase Gallé ? Voici notre guide
Savez-vous comment reconnaître un vrai vase Gallé ? Notre guide traite de l’authentification d’un vase Gallé en vous expliquant les différences de prix sur le marché. Selon les experts, plus d’un million de vase Gallé…

LA ROUTE DU CRISTAL

C'EST MADE IN FRANCE

QUE RECHERCHEZ-VOUS

RECEVEZ L'HISTOIRE DES 22 PLUS GRANDS VERRIERS FRANÇAIS

Vos données personnelles ne seront jamais cédées ni revendues. En vous inscrivant, vous acceptez notre politique de confidentialité. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.