Château de Lunéville, 9 choses que vous ne savez pas sur le petit Versailles lorrain !

chateau-de-luneville-histoire

On ne peut pas parler de Lunéville sans mentionner son beau château surnommé le « petit Versailles Lorrain ». En effet, c’est ce château qui fait justement sa renommée et conquit de nombreux touristes chaque année.

Si vous envisagez de visiter le fameux château de Lunéville ce week-end, voici 9 choses que vous devez absolument savoir à son sujet.

À lire aussi : 5 villes de Lorraine où il fait bon vivre !

chateau-de-luneville
Château de Lunéville

1) Le château de Lunéville, en Meurthe-et-Moselle, un joyau de l’architecture avec un passé fort

Sans aucun doute, le château de Lunéville est le château de Lorraine le plus célèbre.

Revenons sur son histoire et surtout son origine. Saviez-vous que ce château fut construit au début du XVIIIe siècle.

C’est le duc de Lorraine, Léopold 1er, qui a eu l’idée de la création de ce chef-d’œuvre architectural. Il était marié à Elisabeth-Charlotte d’Orléans, nièce de Louis XIV et duchesse de Bar.

Tout a commencé lorsque le duc quitte Nancy, pour se réfugier à Lunéville. Au premier abord, le château s’apparentait à une vieille ruine délabrée, entourée de fossés.

Le duc de Lorraine décide alors de demander à l’architecte Germain Boffrand, élève de Jules Hardouin-Mansart, de lui construire un château. Un château qui sera inspiré du palais de Louis XIV ce qui lui a valu le surnom de « petit Versailles lorrain ».

Léopold 1er voit les choses en grand à travers la construction d’un corps de logis flanqué de deux ailes ainsi que d’un Jardin à la française à l’arrière.

chateau-luneville
Photo de Morgane Weber-Kremer

Ensuite, lorsque Stanislas Leszczynski devient à son tour duc de Lorraine, il décide de s’installer au château et de poursuivre l’œuvre de son prédécesseur en enjolivant les jardins avec la construction de petits pavillons.

C’était l’une de ses résidences favorites, avec le château de Commercy.

En tout cas, la beauté de ce monument est un joli rappel de l’architecture pendant le Grand Siècle Lorrain. Cela lui vaut également le surnom « château des Lumières ».

Roi Stanislas Leszczynski
Stanislas Leszczynski Place Stanislas

2) Un château maudit, retour sur les incendies !

Le saviez-vous ? Le château a beau être un trésor architectural, il se pourrait qu’il soit maudit. Et pour cause, depuis sa construction, il a déjà brûlé à treize reprises.

La longue série d’incendies inexpliquée entache la belle histoire du château de Lunéville. En effet, treize incendies, ce n’est pas anodin. S’agit-il d’une malédiction ou bien un pur hasard ?

Le premier incendie s’est produit le 3 janvier 1719 faisant sept morts et entraînant des dégâts importants sur une partie du corps central du château.

C’est le début d’une longue série puisque les autres incendies ont eu lieu en : 1739, 1759, 1789, 1849, 1961 et ainsi de suite.

Le dernier incendie répertorié s’est déclenché le 2 janvier 2003. Il a fait des dégâts matériels estimés à trois millions d’euros.

En plus des destructions sur le bâtiment lui-même et sa chapelle, l’incendie a emporté une grande partie des trésors cachés qui avait une valeur inestimable.

Petite anecdote :

La statue équestre du Gal Lasalle a été sauvée plusieurs fois des flammes, mais savez-vous pourquoi elle est légèrement décalée sur son socle de pierre ?

Selon Nicolas Blaising, grande intellectuelle du siècle des Lumières, « un jour où se déroulait la foire grasse, le char du boucher s’est empalé sur la queue permettant de déplacer la statue et de voir la partie creuse ».

incendie-chateau-de-luneville
Photo de l'Est Républicain

Malédiction ou hasard ?

Selon certains, l’origine des incendies était les bougies servant à illuminer l’intérieur du château. Selon d’autres, c’est Stanislas qui en serait la cause.

D’après la légende, quelques années avant de périr dans l’incendie du 5 février 1766, Stanislas aurait fait un pacte secret avec son confident le nain Nicolas Ferry.

En cas de trahison à ce pacte, l’un ou l’autre serait frappé de malheurs toute sa vie et périrait dans les flammes. En rompant le pacte, Stanislas aurait-il scellé le destin du château ?

Seul l’avenir nous le dira.

3) Le château des lumières de Lunéville est classé monument historique

Classé monument historique, le château de Lunéville compte parmi les plus grands ensembles architecturaux du XVIIIe siècle.

Ouvert aux touristes, il se visite, permettant ainsi de partir à la découverte des salles restaurées à la suite des incendies, mais aussi des pièces remarquables issues des collections du Palais des ducs de Lorraine.

Ensuite, le visiteur pourra se détendre à travers une promenade dans le parc des Bosquets. Qualifié de poumon vert du château, ce parc s’étend sur près de 21 hectares.

C’est Elisabeth-Charlotte d’Orléans qui a voulu créer ce petit coin de paradis afin de pouvoir sentir le parfum des fleurs en ouvrant ses fenêtres. À ce titre, elle a conçu des parterres privatifs destinés uniquement à la famille ducale.

La visite du château vous permet également d’admirer l’architecture au siècle des Lumières, mais aussi d’imaginer le mode de vie à cette époque. Un véritable témoignage de la floraison des arts.

En outre, ce n’est pas pour rien qu’il est surnommé le petit Versailles lorrain.

Entre l’escalier d’honneur, les jardins à la française et les salles voûtées, son aménagement et sa décoration ont été pensés de manière à ressembler à l’emblématique château de Versailles (la résidence des rois de France).

escalier-chateau-luneville-lorraine
Photo de Morgane Weber-Kremer

4) Les travaux du château de Lunéville ont duré 20 ans

Sachez que les travaux de construction du Versailles lorrain ont duré 20 ans, soit de 1703 jusqu’à 1723.

La première étape des travaux fut la création d’une avant-cour, bordée par deux bâtis neufs. C’est Pierre Bourdict qui a commencé le chantier puis il a été remplacé par Nicolas Dorbay.

L’architecte français Germain Boffrand n’a été appelé qu’en 1709. Ce fut une construction complexe, longue et parsemée d’embuches.

Mais finalement, vingt ans après, le château est devenu un vrai symbole de l’architecture française.

Dans les intérieurs, on peut voir :

  • la salle des gardes : comme son nom l’indique, elle est occupée par les personnes chargées de la sécurité. Elle constitue l’accueil principal du monument et offre un accès à la chapelle.
  • La salle de la Livrée : est une anti chambre pouvant accueillir des banquets et des bals de la cour de Lorraine.
  • La chapelle palatine
  • L’escalier d’honneur
  • Les salles voûtées : elles ont servi de cave pour l’échansonnerie.

À l’extérieur du château de Lunéville, aucun élément n’a été négligé :

  • La cour des communs et la cour d’honneur : d’une part, la cour des communs est entourée par les communs, d’où son nom. D’autre part, elle est séparée de la cour d’honneur par une grille métallique.
  • Le vestibule : il se remarque de par sa taille gigantesque. Il s’agit de l’entrée principale au château.
  • Le parc des bosquets 
  • La terrasse et le jardin à la française : depuis le 18e siècle, ce jardin a beaucoup contribué à la renommée du palais.

5) Profitez de votre visite pour découvrir le conservatoire des Broderies de Lunéville

Si vous voulez en savoir plus sur la broderie de Lunéville, c’est au château que vous devez vous rendre. Pour la simple et bonne raison que le Conservatoire se situe tout juste à l’entrée de ce monument historique.

Créé en 1998, ce Conservatoire a pour but de mettre en valeur la belle collection de pièces brodées.

Sa situation géographique à l’entrée du château n’est pas un hasard. Il y est installé exprès, car il prend ses sources directement de ce site.

C’est Maryvonne REMY qui a eu l’idée de créer le Conservatoire des broderies pour que Lunéville se retrouve de nouveau sur le devant de la scène. Et après des années de travail et d’investissement, cela a porté ses fruits, l’existence de ce Conservatoire a contribué à l’obtention de Lunéville du label de Ville d’art et d’histoire.

broderie-point-de-luneville-patrimoine
Broderie de Lunéville

6) Le château de Lunéville restera une propriété publique

Des rumeurs ont circulé quant à une éventuelle privatisation du château de Lunéville. En effet, il semblerait que les appétits du privé auraient raison du château.

Dans les beaux appartements des ducs de Lorraine, un complexe hôtelier pourrait être construit comportant un restaurant, une cinquantaine de chambres et des salles de séminaires.

Il se pourrait aussi que les somptueux jardins à la française soient uniquement réservés aux clients les plus fortunés.

Mais le Conseil départemental a été clair : le site restera public, il n’y a pas de cession au privé.

Toutefois, selon la Vice-présidente du Conseil, Nicole Creusot, il a été avancé que la gestion pourrait devenir publique et privée notamment en ce qui concerne les hébergements et les repas. Ceci dit, cela se fera uniquement dans des endroits précis du château et surtout pas dans l’immédiat.

Le Conseil envisagerait éventuellement de mettre en place un restaurant ou un salon de thé de milliers de mètres carrés dans le château en 2024. Mais cela ne se fera pas sans l’accord de l’ensemble des acteurs tels que la direction régionale des affaires culturelles (Drac).

7) « Lunéville château des Lumières », une association créée après l’incendie de 2003

L’incendie de janvier 2003 a ému le monde entier, surtout les Lorrains. En raison de ce drame, beaucoup de personnes ont fait des donations en vue de restaurer le monument détruit.

Devant cette vague d’émotions, le Conseil a décidé de créer une association « Lunéville Château des Lumières ». Elle est présidée par Marc Dubois.

Il s’agit d’une association à but non lucratif qui réunit une centaine de bénévoles et de donateurs.

Les rôles de l’association sont, d’une part, de promouvoir le projet de réhabilitation et de développement du Versailles lorrain.

D’autre part, elle veillera à offrir un soutien incontestable à la vie touristique et culturelle de celui-ci. Pour finir, les membres de l’association sont amenés à participer à la reconstruction et à l’acquisition des pièces de son musée (Musée de France).

Pour mener à bien ses missions, l’association se chargera d’organiser différents événements et animations pour permettre de récolter suffisamment de fonds.

En 2019, « Lunéville château des Lumières » a déjà participé à la rénovation du grand escalier nord du site.

8) Le château de Lunéville, bien plus qu’un monument historique !

Le château des Lumières est tout simplement un monument d’exception. Il constitue à la fois un lieu touristique et culturel qu’il faudrait visiter au moins une fois dans une vie.

Connu pour son long passé, ce château permet de connaître l’histoire de Lunéville à travers ses programmes culturels.

Sa chapelle accueille régulièrement des animations culturelles remarquables, en particulier, des concerts classiques et contemporains (concerts de musique).

Grâce à ses offres culturelles variées, le château souhaite proposer différents styles à son public. Parmi les événements phares qui ont lieu au château, il y a « La nuit des jardins de lumière » qui met en avant des installations artistiques pour permettre d’avoir une vision nocturne du palais.

Cet événement se déroule généralement en février et attire des milliers de visiteurs chaque année.

faiencerie-de-luneville-au-chateau
Photo de Morgane Weber-Kremer

9) la Lorraine est formidable, c'est au château de Lunéville !

C’est aussi le château de Lunéville qui reçoit l’événement culturel le plus attendu par les Lorrains, la « Lorraine est formidable ».

Elle se tient souvent au parc du château. Pour ceux qui ne le savent pas, cet événement a pour but de défendre l’identité et les traditions de Lorraine. Le meilleur de l’artisanat local y est présent !

la-lorraine-est-formidable
La Lorraine est formidable

La dernière édition a eu lieu le samedi 28 et le dimanche 29 août 2021. Et le temps d’un week-end, le public pourra découvrir tout ce qui fait le succès de cette région.

Créé par Jérôme Prod-homme, cet événement promet à chaque fois de nouvelles expériences culinaires et culturelles à ses visiteurs.

On compte environ 150 exposants à chaque édition qui mettront en avant les atouts de cette région. La gastronomie est tout particulièrement à l’honneur grâce aux produits de bouche proposés par de nombreux exposants.

Mais surtout, tout le long du week-end, diverses animations et des activités de loisirs sont au programme.

Passionné par la royauté ? Vous allez aimer notre fleur de Lys, fabriquée en Lorraine !

Notre bracelet fleur de Lys est façonné à la main par notre verrier à la flamme.

La perle est ensuite dorée à l’or. Assemblé sur un cordon réglable, ce bracelet s’adapte sur tous poignet.

Installés en Lorraine depuis cinq générations, nous perpétuons la tradition de nos ancêtres, les frères Vessière, verriers à Nancy au début 1900.

PARTAGEZ

Un complément, une question, échangeons ensemble !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

LE CADEAU 100% LORRAIN

AIMEZ POUR NE RIEN MANQUER

NOS DERNIERS ARTICLES

François Pompon, le sculpteur français animalier
François Pompon est un grand maître de l’art animalier. Célèbre pour son savoir-faire, cet artiste français prêche le retour à la nature. Pour se démarquer, il a tenu à travailler sans l’accessoire et le détail…

LES PLUS LUS

Émile Gallé, 22 faits surprenants sur sa vie d’artiste
Émile Gallé évoque une époque créatrice foisonnante d’imagination et de bouillonnement intellectuel. L’envolée des prix autour des vases réalisés de ses mains nous conduit aux plus folles spéculations sur sa vie. Voici ce que vous…
Vrai ou Faux vase Gallé ? Voici notre guide
Savez-vous comment reconnaître un vrai vase Gallé ? Notre guide traite de l’authentification d’un vase Gallé en vous expliquant les différences de prix sur le marché. Selon les experts, plus d’un million de vase Gallé…

LA ROUTE DU CRISTAL

NOS MEILLEURES VENTES

QUE RECHERCHEZ-VOUS

RECEVEZ L'HISTOIRE DES 22 PLUS GRANDS VERRIERS FRANÇAIS

Vos données personnelles ne seront jamais cédées ni revendues. En vous inscrivant, vous acceptez notre politique de confidentialité. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.