Jours
Heures
Minutes
Secondes
Jours
Heures
Minutes
Secondes

Jean-Simon Peynaud, verrier français (1869-1952)

jean-simon-peynaud-verrier-francais

Les vases de Jean-Simon Peynaud font parfois irruption en salles des ventes. C’est assez rare, et il convient de vous partager le peu d’information que nous ayons sur ce verrier bordelais.

Notre homme est né le 6 septembre 1869 à Lauzun en Lot-et-Garonne.

Issu d’une famille composée de trois frères, Jean-Simon Peynaud suit les cours de l’École des Beaux-Arts de Bordeaux, où il obtient un second accessit dans la catégorie “Dessin d’après le modèle en relief, deuxième division, tête de masque”.

Il fait ses armes à la faïencerie Bordelaise Vieillard, installée sur le quai de Bacalan.

On y produit de la faïencerie fine, alors capable de concurrencer la haute qualité des pâtes de la porcelaine.

L’excellence de la production de la faïencerie fine à Bordeaux va se poursuivre pendant 65 ans durant, pour clôturer son exercice en 1895.

C’est ici que Jean-Simon Peynaud va y faire des rencontres cruciales pour sa carrière d’artiste …

Des influences artistiques variées, Peynaud a probablement travaillé avec Amédée de Caranza :

Durant son exercice à la faïencerie fine, il est probable que Peynaud ait partagé l’atelier avec un autre grand verrier, Amédée de Caranza.

Verrier mais aussi céramiste, Amédée de Caranza est né à Constantinople avant de rejoindre la France pour réaliser l’oeuvre de sa vie. L’influence islamique et japonisante se retrouve dans bon nombre de ses oeuvres.

Il est le créateur de la technique des émaux en reliefs, dont il atteindra la maîtrise ultime à la manufacture de Vieillard.

Ce dernier donnait des cours à la manufacture de Vieillard, à quelques passionnés éclairés.

Bol signé Amédée de Caranza

Un artiste touche-à-tout :

Marchand de vaisselle, de porcelaine et de cristaux, mais aussi peintre sur porcelaine, Jean-Simon Peynaud est un touche-à-tout.

Il organise même des cours de peinture pour les dames et jeunes filles.

Ces activités sont essentielles afin de subvenir aux besoins primaires de sa famille. Il réservait ses talents d’artiste au décor sur verre …

J-B Peynaud s’attaque à la maîtrise du verre :

La fin du XIXe siècle marque la naissance d’une nouvelle esthétique qui va gagner toute l’Europe : c’est l’Art nouveau, ou le Jugenstil en Allemagne.

Jean-Simon Peynaud aborde cette période en confiance, il mettra alors ses qualités artistiques au service du verre, dans l’esprit de l’École de Nancy.

Peynaud produit alors ce qu’on appelle du verre artistique, dont une partie est émaillée, la majorité sur verre blanc ou sur opaline. On retrouve également une verrerie de table, gravée à l’acide.

Il utilise le verre comme support créatif, ignorant les rouages de la techniques approfondies du verre chaud (comme ce fut le cas des frères Vessiere).

Ainsi, notre artiste n’a pas exploité le plein potentiel en jouant avec le feu, mais a trouvé son idéal en exerçant ses talents de dessinateur et de peintre sur des formes harmonieuses.

Ce mini vase vase signé Peynaud illustre un paysage lacustre :

Un autre modèle, présentant un décor de feuilles de vigne :

Vase signé Peynaud, feuilles de Vigne, Catawiki

Non, notre verrier n’a jamais réalisé de pâte de verre :

Il existe un nombre incalculable d’erreurs en navigant sur le net suite à la recherche “Peynaud”.

On y trouve de nombreuses oeuvres signées Peynaud, en pâte de verre …

C’est faux, seuls quelques rares artistes ont réussi à maîtriser ce travail des plus complexes à l’instar du grand Antonin Daum, ou encore d’Amalric Walter.

Le processus de fabrication de la pâte de verre est totalement différent de celui du verre moulé. Voici un guide pour comprendre toutes les subtilités de la pâte de verre.

Peynaud verrier produit des vases, coupes, mais aussi des pieds de lampe et flacons présentant une multitude de techniques verrières :

  • Verre opalisant
  • Verre givré
  • Décors gravés à l’acide
  • Décors émaillés

Son atelier de création, installé 44 rue Héron à Bordeaux, rencontre un franc succès, commercialisant de nombreuses pièces de verreries, particulièrement durant la période 1910-1935.

Il décède à Bordeaux le 17 novembre 1952.

Il semble ne rester aucune trace de son activité à Bordeaux. Ce n’est pas si étonnant. Au XIX et XXe siècle, les verriers bordelais produisaient du verre noir, fournissant les viticulteurs bordelais en bouteille.

La demande était énorme ! On atteste d’un besoin de 25 à 35 millions de bouteilles avant la Première Guerre mondiale. La verrerie artistique était donc reléguée en arrière plan, les verreries ayant fait le choix d’un tout autre parti pris.

Pour finir, terminons sur cette conclusion issue de la revue de Sèvres, Revue de la Société des Amis du musée national de Céramique n°21 . 2012 :

“Pour qu’il soit enfin reconnu, pourquoi exiger plus de Jean-Simon Peynaud que d’autres artistes décorateurs avec lesquels la postérité a été plus indulgente ?” Claude Mandraut, Journaliste

Vases Peynaud, Nancy 1900

Que dire du marché et surtout des prix pratiqués :

Pour répondre à cette question, nous avons interrogé Fabien, antiquaire professionnel à Nancy depuis 2002 : la question est délicate car la production est vraiment inégale en termes de rareté pour certains décors et formes, d’état de conservation, de finitions…

Certains modèles Art déco gravés sont également prisés et peu courants (ex. décor éléphant ou singe). Des collectionneurs ou amateurs de beaux objets vont préférer en acheter peu en visant le top avec coups de cœur, en délaissant des pièces plus communes, de surcroît si présence de défauts même minimes…

Des collectionneurs m’ont indiqué le comparer à Legras pour la variété des gammes de prix en rapport avec les critères énoncés plus haut.

Les verreries de Peynaud ont beaucoup de charme, de véritables tableaux pour certaines scènes finement exécutées. Personnellement j’adore !

Voici quelques oeuvres de Peynaud : bonbonnière, vase, pied de lampe …

Afin de découvrir de nombreuses oeuvres de Jean-Simon Peynaud, ainsi que des chefs-d’oeuvre de la verrerie Lorraine Art nouveau/Art déco, rendez-vous dans la caverne d’Ali Baba de Fabien, collectionneur depuis l’âge de ses 14 ans …

Nancy 1900 se situe à quelques mètres de la Place Stanislas. C’est un lieu chargé d’histoire, où s’y cache de véritables trésors …

Poursuivez la découverte de nos fabuleux verriers français en cliquant ici !

Verrerie Peynaud, leverreetlecristal.wordpress.com

PARTAGEZ L'ART VERRIER

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Un complément, une question, échangeons ensemble !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le guide des cristalleries de Lorraine

Venez découvrir nos illustres cristalleries à travers ce guide. Étape par étape, préparez votre voyage en Lorraine. Faites escale dans les hauts lieux du verre, savoir-faire séculaire, identité régionale, plongez au coeur d’incroyables histoires. Daum France, Portieux, Baccarat, Vallérysthal et bien d’autres verreries n’attendent que vous, embarquement immédiat !

Suivez-nous !

Que recherchez-vous ?

Les dernières new :

4 créateurs de bijoux qui nous inspirent !
Le monde qui nous entoure est une source d’inspiration inépuisable. Travaillant aux côtés de nombreux artistes verriers, la création est la partie la plus délicieuse et excitante de notre travail. Découvrons ensemble quatre créateurs de…

Les meilleurs articles :

Vrai ou Faux vase Gallé ? Voici notre guide (2020)
Vous avez un magnifique vase Gallé devant les yeux. Une question se pose, comment reconnaître un vrai vase Gallé ? Notre guide 2019 vous guide dans l’authentification d’un vase Gallé en vous expliquant les différences…

Recevez le Meilleur du Cristal et de la Lorraine dans votre boîte mail !

Vos données personnelles ne seront jamais cédées ni revendues. En vous inscrivant, vous acceptez notre politique de confidentialité. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.
shares

Le cadeau idéal

-30% de remise

Jours
Heures
Minutes
Secondes