10 LIEUX ART NOUVEAU À VISITER SUR NANCY

visiter-art-nouveau-nancy

De la Lorraine, et plus particulièrement Nancy, la plus italienne des villes de L’Est, nous avons tous une image. Connaissez-vous le visage Art nouveau de Nancy ? Ce mouvement artistique qui a bouleversé les arts décoratifs français est née ici, et son empreinte est bien présente. Pour vous, profitez de 10 lieux incontournables de l’Art nouveau à Nancy. Étape par étape, voici ce dont vous ne devez pas manquer lors de votre visite de la ville !

Suivez le guide le temps d’une visite passionnante et (re)découvrez l’Art nouveau à Nancy. Nous avons fait le choix de vous présenter une jeune entreprise dynamique passionnée par sa région natale. 

Qui sont-ils ?

Marine et Florent ont créé La Madeleine. Guides-conférenciers diplômés d’Etat, ils vous offrent la possibilité de partir à la découverte de Nancy et sa région comme vous ne les avez jamais vues !

Grâce à un vrai travail de recherche, Nancy n’a plus aucun secret pour eux

visite-la-madeleine-nancy

La Madeleine présente sa visite Art nouveau Nancy

Débutons par la visite que nous offre la Madeleine sur réservation. Bien sûr, ceci n’est qu’un avant gout, je vous invite à réserver votre visite au plus vite en fin d’article !

Regardez :

Entre arabesque, entrelacs végétaux, fleurs épanouies, insectes et animaux mythologiques, l’Art nouveau s’exprime dès les années 1890.

Pourquoi ici, à Nancy ?

À la suite du traité de Francfort mettant fin à la guerre franco-allemande, Nancy devient la première porte d’entrée des alsaciens-lorrains désireux de rester français. En effet, l’Alsace-Moselle passe sous pavillon allemand. Nancy voit alors sa population doubler.

Les optants, comme on les appelle, apportent capitaux, main d’oeuvre, idées. Une grande majorité d’entre eux migre à Nancy :

Les grands motifs de l’Art nouveau signés Daum, Émile Gallé, Majorelle, Grüber, enlacent les immeubles, les devantures des magasins, les pièces de mobilier sans oublier la décoration. 

Découvrons avec la Madeleine le quartier des affaires chargé d’Histoire.

histoire-ville-nancy

Débutons par la visite que nous offre la Madeleine sur réservation. Bien sûr, ceci n’est qu’un avant gout, je vous invite à réserver votre visite au plus vite en fin d’article !

Regardez :

Entre arabesque, entrelacs végétaux, fleurs épanouies, insectes et animaux mythologiques, l’Art nouveau s’exprime dès les années 1890.

Pourquoi ici, à Nancy ?

À la suite du traité de Francfort mettant fin à la guerre franco-allemande, Nancy devient la première porte d’entrée des alsaciens-lorrains désireux de rester français. En effet, l’Alsace-Moselle passe sous pavillon allemand. Nancy voit alors sa population doubler.

Les optants, comme on les appelle, apportent capitaux, main d’oeuvre, idées. Une grande majorité d’entre eux migre à Nancy :

Les grands motifs de l’Art nouveau signés Daum, Émile Gallé, Majorelle, Grüber, enlacent les immeubles, les devantures des magasins, les pièces de mobilier sans oublier la décoration. 

Découvrons avec la Madeleine le quartier des affaires chargé d’Histoire.

Le grand magasin Vaxelaire :

Voici l’un des vestiges d’un des grands magasins de Nancy. En 1886, François Vaxelaire ouvre les portes de son magasin, qui s’entendra de la rue Saint-Dizier à la rue Saint-Jean.

Cette devanture en bois d’acajou est le chef-d’œuvre d’Eugène Vallin, sans oublier Émile André, dont ce dernier sera à l’origine du motif plume de paon, en grès émaillé.

C’est entre 1927 et 1930 que la structure du magasin est complètement transformée. Seule cette devanture, longue de deux travées, rue Raugraff, restera.

=> Rendez-vous : 13 rue Raugraff  54000 Nancy.

grand-magasin-Vaxelaire-nancy
Grand magasin Vaxelaire

La verrière de Jacques Grüber au Crédit Lyonnais :

Voici l‘une des plus belles réalisations de l’École de Nancy, conservée sur son emplacement d’origine.

Créée en 1901 par Grüber (aidé du maître verrier de Malzéville Charles Gauvillé), cette année marque également le début de sa collaboration avec les frères Daum (à découvrir ici)

En quelques chiffres : 250 m² au plafond et 264 panneaux, soit 23m de long sur 8m de large, tout de même !

Les clématites, plantes grimpantes, foisonnent d’un violet-mauve chatoyant.

=> Rendez-vous : 7 rue Saint-Georges

verrerie-gruber-credit-lyonnais
Verrière Grüber, 1901, rénovée en 1920

La graineterie Génin :

Il est difficile de passer à côté. Construite en 1902 par l’ingénieur Henri Gutton, cette demeure abritait l’activité de la graineterie Génin.

Sa particularité, sa structure métallique apparente. C’est la seule de ce type à Nancy. À l’époque, il était plutôt d’usage de la cacher grâce à de la pierre de taille.

On y découvre des verreries signées Grüber, des ferronneries, de la pierre de taille, ainsi que des moulures en bois.

L’ornementation naturalisme représente la fleur de pavot ! La Lorraine est alors l’un des premiers producteurs.

graineterie-Génin-nancy
architecture-art-nouveau-nancy

Ce n’est pas tout.

On peut se demander pourquoi les ferronneries sont positionnées entre le Rez-de-chaussée et le premier étage ?

La raison est simple, ces dernières coulisses afin de créer une grille de protection, quelle belle manière de protéger ses vitrines !

=> Rendez-vous : 52 de la rue Saint-Jean

ferronerie-art-nouveau
Graineterie Génin

La BNP, ancienne banque Renauld :

Situé à l’angle de la rue Chanzy et de la rue Saint jean, cet immeuble fut construit en 1910 par Emile André et Paul Charbonnier. Il s’agissait de la banque Renauld, alors deuxième banque de la région, qui fit faillite au lendemain du krach boursier de 1929. 

La décoration intérieure fait appel à l’École de Nancy. Cependant, on remarque une moins forte présente des courbes, un foisonnement plus maîtrisé. C’est la fin de l’Art nouveau et le début de son successeur, aux lignes plus droites, l’Art déco.

Le thème qui préside à toute l’ornementation est la monnaie du pape. Le motif est bien choisi, évocateur de richesse et prospérité.

On retrouve ce motif sculpté dans l’acajou du comptoir, cristallisé dans les vitraux du premier étage, moulé dans le plâtre des frises et surtout dans la ferronnerie d’art !

=> Rendez-vous : 58 de la rue Saint-Jean

ferronerie-banque-renauld-nancy
Ferronnerie de l'atelier Majorelle, motif la monnaie du pape
comptoir-louis-majorelle
Le comptoir d'époque est préservé, signé Louis Majorelle
porte-bois-majorelle-gruber
La porte du bureau du directeur, elle s'ouvre durant les journées du patrimoine

La Chambre de Commerce :

La Chambres de Commerce de Nancy est un Monument Historique.

Construit en 1908, sa façade extérieure en impose, témoignant de l’importance économique de Nancy. D’architectes néoclassique, on s’aperçoit que le style Art nouveau est moins présent, plus sobre.

Émile Toussaint et Louis Marchal, les deux architectes à l’oeuvre, seront assistés par l’École de Nancy. Ainsi, Antonin Daum, Majorelle et Grüber marquent du sceau de l’Art nouveau la décoration extérieure, mais également intérieure !

Rendez-vous lors des manifestations du patrimoine :

L’intérieur présente de somptueux Vitraux signés Jacques Grüber.

Parmi les grandes ouvertures du rez-de-chaussée, cinq vitraux créés en 1909 :

  • “Le Verre”
  • La Chimie”
  • “La Sidérurgie”
  • “La papeterie”
  • “L’agriculture”

À découvrir sur place !

=> Rendez-vous : 53 Rue Stanislas, 54000 Nancy

chambre-commerce-industrie-nancy
Vestibule d'entrée, décor d'érable faux platane

La brasserie l'Excelsior :

La Madeleine termine cette visite par une brasserie dans la tradition des cafés de la Belle Époque. C’est l’une des plus anciennes et réputées brasseries de Nancy, et pour cause, c’est le dernier ensemble Art nouveau d’importance à Nancy.

Construit en 1911, l’Excelsior abritait cinquante chambres aujourd’hui transformées en appartements. La façade extérieur fait référence à la Sécession Viennoise.

Antonin Daum, Grüber et Louis Majorelle seront en charge de la décoration intérieure.

=> Rendez-vous : 50 Rue Henri-Poincaré, 54000 Nancy

brasserie-art-nouveau-excelsior-nancy

Notre conseil :

Dégustez un pâté lorrain, une quiche Lorraine, ou une crêpe Suzette flambée devant vos yeux, tout en admirant les immenses miroirs, boiseries et luminaires, que demander de plus ?

À ce sujet, vous ne devez pas manquer la visite Gourmande organisée par la Madeleine !

C’est le moment de réserver vitre visite Art nouveau :

RÉSERVEZ VOTRE VISITE ART NOUVEAU

Testé et approuvé ! Découvrez les nombreuses visites proposées par la Madeleine :
brasserie-art-nouveau-Nancy
PARTAGEZ L'ART NOUVEAU
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les autres lieux Art nouveau à Nancy :

En complément, voici d’autres escales majeures de l’Art nouveau à Nancy. Certaines ont déjà été présentées dans notre journal. N’hésitez pas à cliquer sur les liens rouges pour plus de détails.

Le musée de l'École de Nancy :

Voici l’un des plus beaux musées de Lorraine. L’École de Nancy, ou Alliance provinciale des industries d’art (1901), avait pour but de préserver et de promouvoir les artisans et industriels lorrains.

Ça ne vous dit rien ?

Pas de panique, nous vous expliquons les subtilités dans notre article : Guide du Musée de l’École de Nancy.

Ce musée présente l’une des rares représentations complètes du style Art nouveau. À cette époque, les designers artistes concevaient les maisons dans leur globalité. Du sol au plafond, de la décoration à la peinture. Rien n’était mis de côté.

La plus belles pièces du musée de l’École de Nancy est certainement la salle à manger Masson de Vallin et Prouvé. Tout est resté hors du temps.

=> Rendez-vous : 38 Rue Sergent Blandan, 54000 Nancy

visitez-maison-art-nouveau-nancy
Vitrail-la-lecture-Henri-Berge-musee-art-nouveau
Vitrail « La lecture » d’Henri Bergé (1870 – 1937)

La villa Majorelle :

La Villa Majorelle fut la première maison Art nouveau construite à Nancy.

Elle repose sur deux hommes, son commanditaire, Louis Majorelle, ébéniste et vice-président de l’École de Nancy, et son architecte, Henri Sauvage.

=> Rendez-vous : 1 Rue Louis Majorelle, 54000 Nancy

visite-villa-majorelle
Villa Majorelle à Nancy

Le parc de Saurupt :

Le quartier de Saurupt est exceptionnel. 

En 1901, deux jeunes architectes se lancent dans un projet immobilier fou, dédié à l’Art nouveau. Le but, construire au total 88 villas, somptueuses.

Mais il n’aboutira pas complètement.

Les villas sont trop couteuses, et surtout, ce quartier est trop loin du centre-ville. Cette population bourgeoise désirait rester proche de l’effervescence, à l’image des Magasins Réunis et de la brasserie l’Excelsior.

Parc-de-Saurupt
Maison du parc de Saurupt

Les villas de la rue Félix Faure :

Cette rue est caractérisée par de nombreuses demeures du style de l’École de Nancy, réalisées notamment par César Pain, à l’origine des premières constructions au début du xxe siècle.

Villas-rue-Félix-Faure
Les villas de la rue Félix Faure

L'hôtel particulier Bergeret rue Lionnois :

Dessiné par l’architecte Lucien Weissenburger, l’hôtel berger accueille aujourd’hui les services de l’Université de Lorraine.

Construit entre 1903 et 1905, de grands artistes Art nouveau participent à la finition de l’édifice comme Louis Majorelle, Eugène Vallin, Victor Prouvé, Joseph Janin et Jacques Grüber.

=> Rendez-vous : 24 Rue Lionnois, 54000 Nancy

Hotel-particulier-Bergeret-rue-Lionnois-Nancy
L'hôtel particulier Bergeret rue Lionnois
PARTAGEZ L'ART NOUVEAU
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Notre guide sur l'Art nouveau :

Vous souhaitez en savoir plus sur l’Art nouveau ? Découvrez tous ses secrets, et plongez au coeur de la Belle époque dès maintenant.

Je vous invite à lire notre guide de l’Art nouveau. Simple et efficace, voici l’essentiel à savoir.

Le guide (ultime) Art Nouveau

Simple et efficace, devenez incollable !

Parce-que vous avez encore beaucoup à apprendre :

Un commentaire

  • Merci Marine et Florent
    Les circuits découvertes sur Nancy sont un réel plaisir en plus de vos connaissances. Votre gentillesse et votre bonne humeur ne peuvent que nous faire dire merci et à très bientôt pour des nouvelles aventures

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.