CRISTALLERIE SAINT-LOUIS

Les plus prestigieuses cristalleries du monde sont lorraines. Parmi elles, Saint-Louis et Baccarat portent haut et loin la réputation de notre région dans les domaines du luxe, du raffinement et de la créativité. La cristallerie de Saint-Louis est réputée avant tout pour ses magnifiques services de verre en cristal qui ornent les tables royales et présidentielles, pour ses lustres et candélabres qui illuminent les palais et château. Saint-Louis a largement contribué au rayonnement de la Lorraine. Plus de 200 artisans travaillent actuellement à la Compagnie des cristalleries de Saint-Louis (détenue par Hermès). De passage au Pays de Bitch, venez visiter les ateliers Saint-Louis à travers la Halle de la Grande place.

Complétez votre lecture avec notre guide des cristalleries de Lorraine !

INFOS PRATIQUES À SAINT-LOUIS

  • Musée Saint-Louis - Rue Coëtlosquet 57620 Saint-Louis-lès-Bitche
  • Visite de la Manufacture - Uniquement sur réservation.
  • Boutique Saint-Louis - En sortant du Musée.
  • Deux sessions de ventes exceptionnelles par an.

L'ART DU VERRE ET DU CRISTAL EN LORRAINE

Les sols de la Lorraine prédisposaient cette région à devenir le berceau de l’art verrier. De larges forêts pour alimenter les fours, un sol riche en fougères et sables pour la matière première. 

Une industrie privilégiée.

Les verriers bénéficiaient d’un statut spécial, accordé par le Duc de Lorraine. Au XVe siècle, une charte assimilait l’homme de l’art au gentilhomme de noblesse et l’exemptait de toutes charges et impositions.

LA DÉCOUVERTE DU CRISTAL RELIÉE À SAINT-LOUIS

La cristallerie Saint-Louis a également gravé son nom au sein de la fabuleuse histoire du verre et du cristal

Même si le cristal avait déjà été découvert en Angleterre, dès 1676, par Georges Ravenscroft (voir notre article sur la découverte du cristal), la formule secrète du cristal n’était pas connue des verriers français.

La découverte de Saint-Louis.

La verrerie royale de Saint-Louis commence à produire du cristal quelques années avant 1781. Cette productions e fait au bois en pots ouverts et non à la houille en pots fermés comme en Angleterre. 

C’est le directeur de la verrerie royale de Saint-Louis, Monsieur de Beaufort, qui présente lui-même à l’Académie des sciences plusieurs échantillons de verre semblable au cristal d’Angleterre.

La solution : faire sécher de la fougère. Grâce à ce procédé, la potasse obtenue est bien plus souple malléable.

La Manufacture Saint-Louis est la première à recevoir l’appellation « Cristallerie » par l’Académie Royale des Sciences.

SAINT-LOUIS, LA PLUS ANCIENNE CRISTALLERIE FRANÇAISE

Connaissez-vous Münzthal ?

La plus ancienne cristallerie est née au coeur de la Lorraine mosellane, dans le Pays de Bitche. Connue sous le nom de verrerie de Münzthal, ce nom apparaît pour la première fois dans les archives en 1586.

Des débuts difficiles.

Une époque difficile pour l’industrie verrière de Lorraine, anéantie par la Guerre de Trente ans (1618-1648). Il faudra attendre véritablement le XVIIIe siècle pour qu’elle renaisse, avec en particulier : Meisenthal (1702), Portieux (1705), Plaine de Walsch (1707), Goetzenbruck (1721), Saint-Quirin (1737), Baccarat (1764), Vannes-le-Châtel (1765), et enfin Saint-Louis (1767).

L’année de 1767 est marquée par le rattachement de la Lorraine à la France. Le roi Louis XV accorde alors une autorisation d’établir une verrerie à M.René François Jolly et Compagnie sur l’emplacement de l’ancienne verrerie de Münzthal. Elle portera le nom de « Verrerie Royale de Saint-Louis ».

Ci-dessous, le site verrier de Saint-Louis en 2019.

musee-saint-louis
Münzthal-St-Louis

SAINT-LOUIS AU XVIIIE SIÈCLE, LA CRISE DES SALINS

Durant plus de quinze année, l’activité économique de la verrerie est prospère. L’art verrier se développe partout en Lorraine, le métier de verrier, quoique rude, se transmet de père en fils.

Mais en 1776, une crise approche, celle du salin.

« Le salin, qui provient des cendres d'herbes (fougères d'où le nom de verre de fougères) et de bois, est la matière qui entre dans la composition du verre, la beauté du verre dépend singulièrement de la bonne qualité du salin ... »

Pendant longtemps, les verriers, maîtres des forêts, au milieu desquelles étaient établies leurs usines, faisaient eux-mêmes leur salin; mais le nombre des usines s’étant accru considérablement, des particuliers de petites villes voisines ont commencé à lever et tenir des dépôts de salins qu’ils vendaient aux verriers.

C’était un nouveau commerce, une concurrence pour les verriers qui eut pour effet de faire hausser le prix de ce produit.

Stanislas interdit le 9 janvier 1762 l’exportation du salin, qui devenait rare et cher.

À la mort de Stanislas, en 1766, la Lorraine fut réunie à la France; bien des arrêts des anciens ducs tombèrent en désuétude, et les marchands de salin en profiteront pour recommencer l’exportation, le prix du salin atteignit, en 1776, des niveaux records !

On allait jusqu’à incendier les forêts.  

Suite à la contestation des cristalleries de Lorraine, Le 10 février suivant, le roi prenait un arrêt interdisant à tous marchands  » de faire chez eux, dans leurs magasins et ailleurs, des amas de potasses et salins, en aucuns lieux situés à une distance moindre de quatre lieues des frontières de ses États … l’exportation étant interdite! « .

fabrication-verre-cristal-explication

VERRERIE ROYALE

Ce titre intervient un peu moins de deux siècles plus tard, quand le Duché de Lorraine est rattaché à la France, Louis XV place la verrerie sous la protection de son saint patron : Saint-Louis.

Pour la cristallerie Saint-Louis, la période de la Révolution est particulièrement difficile. Après la crise des salins, la Révolution Française abolit les privilèges accordés aux verreries. Le prix du pain explose, principalement aliment des verriers, la consommation des produits de l’artisanats chute. La question du ravitaillement en bois est posé sur la table.

Mais en même temps, cela permet la liberté de création, elle laisse aux manufacturiers le choix des méthodes de production, le choix des sources d’approvisionnement. 

L'ART DE LA TABLE AVEC LE SERVICE TRIANON

Saint-Louis se consacre à une production unique de cristal dès 1825. En 1834, Saint-Louis présente un service de verre, qui fera sa renommé, encore aujourd’hui.

Trianon, c’est ce qu’est Harcourt à Baccarat.

Le modèle Trianon représente bien plus qu’un simple service de verre, il apporte une nouvelle notion encore peu commune, celle d’Art de la Table. On utilise alors plusieurs verres selon l’usage.

Verre-Trianon-cristal-saint-louis
flute-trianon-cristal-saint-louis

Dès 1845, la cristallerie de Saint-Louis présente ses premières pièces filigranées et ses premiers presse-papiers, en annonçant à l’aube du 20ème siècle le développement de l’Art nouveau.

LE CÉLÈBRE PRESSE-PAPIER SAINT-LOUIS

Millefiori, sulfure, overlays, sujets, les sulfures de cristal ont pris une grande place au sein des créations de Saint-Louis et Baccarat.

Dès 1845, la cristallerie de Saint-Louis présente ses premières pièces filigranées et ses premiers presse-papiers, en annonçant à l’aube du 20ème siècle le développement de l’Art nouveau.

C’est au début du XXe siècle qu’apparaissent quelques collectionneurs et collectionneuses célèbres, parmi lesquels : Jeanne Lanvin, Djevahirdjian, Éva Péron, Maurice Lindon …

Mais, la plus célèbre est certainement la romancière Colette. Gérard Ingold, alors directeur des Cristalleries de Saint-Louis lui rendait souvent visite dans son appartement du Palais-Royal et était devenu « Le Monsieur des boules ». Dans son ouvrage « Colette collectionneuse », il nous raconte ses nombreuses rencontres avec elle et sa passion pour, écrivait-elle, ces bonbons toujours prêts à être sucés ».

À Saint-Sauveur en Puisaye, village au coeur de la Bourgogne où elle vécut, un musée lui est consacré depuis 1974. Pour lui rendre hommage, Saint-Louis a créé, en 1997, la « Boule aux deux pensées ».

En 1952, Saint-Louis reprend la mise au point des presse-papiers après plus d’un siècle d’arrêt, et en 1989, la cristallerie est reprise par la célèbre maison Hermès. Saint-Louis est la seule cristallerie au monde à encore maîtriser la création et la fabrication de presse-papiers.

presse-papier-sulfure-saint-louis

SAINT-LOUIS, SAVOIR-FAIRE ET CRÉATION EN FUSION

Aujourd’hui, Saint-Louis signe chaque jour des pièces en cristal – lumière, art de la table, décoration et mobilier – réalisées par des maîtres verriers et des maîtres tailleurs comptant parmi les Meilleurs Ouvriers de France.

Tous sont détenteurs d’un savoir-faire irremplaçable, ancestral, enrichi de génération en génération : cristal soufflé bouche, taillé main, gravé et décoré à la main, à l’or 24 carats ou au platine.

Leur talent a fait de la cristallerie Saint-Louis un expert du cristal de couleur et de la taille. Avec une palette de plus de 10 couleurs, qui sont exploitables à la masse ou en doublé, et une multitude de tailles dont l’emblématique taille diamant.

La cristallerie Saint-Louis est dans l’air du temps, savant mélange de tradition et d’innovation, qui n’a jamais cessé de puiser son inspiration dans les courants artistiques contemporains pour construire et renouveler son identité.

Dans un courant de créativité qui a caractérisé le début du 20e siècle avec l’Art nouveau et l’Art déco, de nombreux designers ont apporté à Saint-Louis leur talent. Des artistes tels que Paul Nicolas, Jean Sala, Jean Luce, Michel Colle et Maurice Dufrêne, pour n’en nommer que quelques-uns.

Saint-Louis fait aujourd’hui toujours appel à l’imagination et au talent de designers qui introduisent des usages inédits dans l’univers du cristal. Les collections de table, de décoration et de lumière sont enrichies des créations de Éric Gizard, Hervé van der Straeten, Lonna Vautrin, José Lévy … 

ROYAL SAINT-LOUIS

Fruits de commandes spéciales des cours royales, les premiers lustres apparaissent chez Saint-Louis dès le milieu du XIX siècle.

Depuis, la manufacture ne cesse de réviser ses classiques pour proposer, depuis 2015, la collection Royal.

Elle offre l’exclusivité de la personnalisation (tailles, décors, couleurs). Un lustre, plus de 15000 possibilités.

lustre-royal-saint-louis
service-verre-tommy-saint-louis

TOMMY SAINT-LOUIS

Depuis sa base en étoile jusqu’aux reflets éclatants des tailles diamants, biseaux, filets et perles, Tommy est intemporel depuis 1928.

Ses lignes élégantes habillent les intérieurs les plus raffinés, jusqu’à la Galerie des Glaces à Versailles.

Et si l’exceptionnel devenait une fête de tous les jours ? Tommy déploie ses couleurs audacieuses au service des usages contemporains et révèle une nouvelle facette : la lumière.

LA SIGNATURE SAINT-LOUIS

Vous souhaitez vendre ou acheter un cristal Saint-Louis ?

Première étape.

Authentifier la signature. Les productions actuelles de la cristallerie Saint-Louis présente une signature Saint-Louis France.

Avant 1936, les productions ne présentaient pas de signature. Je vous invite à lire l’article complet : la signature Saint-Louis.

VISITE DU MUSÉE SAINT-LOUIS

De passage au pays de Bitch ? Venez admirer de très belles pièces de la cristallerie au siège de sa manufacture. Au programme, visite de « La Grande Place »; un musée du cristal encré au coeur de la Manufacture.

Voici les deux possibilités lors de votre visite : 

  • Visite du Musée Saint-Louis, la Grande Place.
  • Visite des ateliers à chaud, puis à froid de la Manufacture (sur réservation).
visite-musée-cristal-saint-louis

1 – LA GRANDE PLACE

Inauguré en juin 2007, Le musée Saint-Louis est implanté dans la Grande Halle de production, encore en activité. 

Plus de 2000 pièces sont exposées, retraçant l’histoire de quatre siècles d’innovations techniques et de créations. 20 vidéos complètent la visite.

2 – VISITE DE LA CRISTALLERIE

Rare et exceptionnel, Saint-Louis propose des itinéraires de découverte de ses ateliers. 

Du haut de larges passerelles, surplombant la halle, le visiteur est plongé au cours du métier de verrier. Une visite exceptionnelle, inexistante chez ses concurrents comme Baccarat ou Lalique.

LA ROUTE DU CRISTAL, C'EST MAINTENANT !

Partons ensemble à la découverte des plus illustres cristalleries de Lorraine. Au programme, Daum, Portieux, Baccarat, Lalique, Saint-Louis … 

Tout ce dont vous voulez savoir est ici ! 

Histoire, fabrication, musées, visite des ateliers, signatures et informations pratiques ! 

PARTAGEZ NOTRE SAVOIR-FAIRE !

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

À VOUS ? QU'EN PENSEZ-VOUS ?

LE CADEAU FÊTE DES MÈRES

-10% CODE SAVOIRFAIRE